Cheminots

 Souvenez-vous

 

Les chiffres ne pourront jamais traduire l'ampleur des souffrances endurées par ceux qui ont succombé sur les champs de bataille et dans les camps de concentration, sous le déluge des bombes et dans la lutte clandestine, dans les hôpitaux et les stalags, ceux qui ont été abattus, pendus, anéantis par un travail d'esclave, morts de froid ou de faim...

Pourtant, leur nombre, l'évaluation des valeurs détruites restent des témoignages irréfutables.

La Seconde Guerre mondiale a causé la mort de :

375 000 Britanniques

400 000 Italiens

450 000 Américains

650 000 Français

1 000 000 de Chinois

1 706 000 Yougoslaves

1 000 000 de Japonais

6 000 000 de Polonais

6 000 000 d'Allemands

20 000 000 de Soviétiques

 

La Deuxième Guerre mondiale a coûté la vie à 8 938 cheminots ;

15 977 ont été blessés.

Parmi eux 744 déportés dont 1 206 morts dans les camps,3618 internés, 809 fusillés, 40 morts en prison.

 

N'OUBLIONS JAMAIS, ILS ONT RECONQUIS LA LIBERTE

 

Le 30 octobre 1949, la légion d'honneur et la Croix de guerre avec palmes étaient décernées à la S.N.C.F en reconnaissance des mérites civiques et militaires des Cheminots.

Extraits d'un poème de Paul Eluard (1942)

« LIBERTE»

 

Sur les sentiers éveillés

Sur les routes déployées

Sur les places qui débordent

J'écris ton nom

Sur toute chair accordée

Sur le front de mes amis

Sur chaque main qui se tend

J'écris ton nom

Et par le pouvoir d'un mot

Je recommence ma vie

Je suis né pour te connaître

Pour te nommer

 

Liberté