Collectif du 15 février 2018 à Dijon

 

RESEAU SUD EST

 

 

21 délégués se sont déplacés représentants 9 sections. Givors, Annemasse Lyon excusées.

Le président demande un instant de recueillement en souvenir de nos camarades disparus. Remercie la section de Dijon pour son accueil et la mutuelle pour le prêt de la salle.

 

Le bilan de l'année écoulée n'est pas réjouissant. La retraite du combattant à 52 points a atteint son plafond elle n'augmentera plus, sauf si le point d'indice augmente.

La carte du combattant aux soldats ayant séjournés en Algérie après le 2 juillet 1962 c'est

non.

La baisse du budget 2018 interdit toute possibilité de satisfaire nos droits. Les seules réponses connues depuis des années : nous vous écoutons, nous vous comprenons, nous vous promettons des études, un plan pluriannuel sur le quinquennat.

 

Notre entreprise en danger.la SNCF la mal aimée et ses employés sont passés au pilori par les médias.

Notre association. La baisse de l’effectif, réduit nos recettes alors que les dépenses augmentent, des décisions doivent être prises pour assainir notre trésorerie. Des propositions seront présentées par notre trésorier national au prochain conseil national.

Les petites sections subissent la loi biologique comme les autres, mais leur effectif réduit les prive de dirigeants.

Pour celles qui le peuvent continuons par des courriers, des rencontres, des rassemblements à montrer à ces messieurs que le monde combattant et en particulier L'ANCAC reste lucide et combatif.

Le président s'excuse auprès des camarades présents à ce collectif, sa santé étant déficiente ce 15 février.

Bon courage à tous

Chapuis Roger



2270704
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Total
1053
4037
12774
2229691
82823
120560
2270704
Votre IP: 54.81.71.68
21/06/2018 06:30