COMMEMORATION DE L'ARMISTICE DU 11 NOVEMBRE 1918 DANS LES GARES PARISIENNES

 

 

L'A.N.C.A.C, fidèle au souvenir, était présente lors des cérémonies du 99eme anniversaire de la victoire de 1918, afin d'honorer la mémoire de nos aînés tombés au champ d'honneur au cours de la Première Guerre mondiale « 1914 -1918 ».

 

En cette année 2017, les diverses cérémonies patriotiques se sont déroulées le vendredi 10 novembre 2017, dans les six gares parisiennes, en présence de Monsieur Stéphane VOLANT « Secrétaire Général de la S.N.C.F », représentant Monsieur Guillaume PEPY Président du Directoire de la S.N.C.F, en gare de PARIS SAINT-LAZARE, des représentants des établissements de la S.N.C.F, des autorités civiles et militaires, de Madame Christine CHEYMOL « Direction des Ressources Humaines de la S.N.C.F », des organisations syndicales, des membres du C.C.G.P.F, des cheminots actifs et retraités, des Associations Nationales d'Anciens Combattants de la corporation accompagnées de leurs porte-drapeaux, etc.

 

Bon nombre de gerbes, couronnes et coussins ont été déposés au pied des monuments, plaques et stèles.

 

Déroulement chronologique des cérémonies

 

8 h 30 en gare de PARIS EST                                                 Harmonie des Chemins de Fer du Nord


9 h 30 en gare de PARIS NORD

11 h 00 en gare e PARIS MONTPARNASSE

14  h 00 en gare de PARIS SAINT-LAZARE

15  h 45 en gare de PARIS LYON

16  H 45 en gare de PARIS AUSTERLITZ

# # #

Musique des gardiens de la Paix Harmonie des Chemins de Fer du Nord


 

Monsieur Stéphane VOLANT, lors de son allocution « en gare de PARIS SAINT-LAZARE » rendit un vibrant hommage aux « POILUS -1914/1918 » en signalant les faits essentiels de cette triste période, etc. (insérée dans le journal associatif l'APPEL du Cheminot Ancien Combattant - n° 380 « Janvier -Février - Mars ».

 

L'Harmonie des Chemins de Fer du Nord, ainsi que la musique des gardiens de la Paix qui prêtaient leur concours à ces manifestations patriotiques, interprétèrent bon nombre de morceaux, tel que le chant des Partisans, Sambre et Meuse, la Marseillaise ainsi que les sonneries d'usage.

 

A ces diverses cérémonies du souvenir et de la mémoire, l'A.N.C.A.C était dignement représentée par les sections de DIJON, de VILLENEUVE SAINT-GEORGES, de PARIS SUD-EST, de PARIS -EST/NOISY-LE-SEC, de PARIS NORD, de PARIS Rive Droite - Rive Gauche, de FREJUS, SAINT-RAPHAËL, accompagnées de leurs porte-drapeaux respectifs, de notre photographe attitrée Madame Marguerite WANDEROILD.

 

Il est à noter que le message de l'U.F.A.C (Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre) a été, comme à chaque fois, lu lors de ces cérémonies en gares parisiennes.

 

René PALOS

                                                           COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Enfin un prix Nobel de la paix pour un monde sans armes nucléaires !

 

Le Mouvement de la paix appelle partout à fêter cette bonne nouvelle et à agir pour que la France

ratifie le Traité d'interdiction des armes nucléaires

 

Le Mouvement de la Paix se réjouit de l'événement historique que constitue l'attribution aujourd'hui du Prix Nobel de la Paix au réseau international ICAN (International Campaign to abolish Nuclear Weapons) dont est membre le Mouvement de la Paix.

Historique, c'est déjà ce qu'exprimait le communiqué du Mouvement de la Paix du 7 juillet 2017 en se réjouissant de l'adoption à l'ONU d'un Traité d'interdiction des armes nucléaires.

Cette attribution vient marquer la contribution qu'ont joué le réseau ICAN et toutes les organisations membres de ce réseau ainsi que les peuples du monde entier à l'obtention de ce traite voté par 122 Etats. Elle vient récompenser des années de mobilisations citoyennes contre les armes nucléaires qui ont réuni des dizaines de millions de personnes à travers des rassemblements multiformes, des appels et des pétitions souvent initiés par les survivants d'Hiroshima et de Nagasaki (Iles Hibakushas) Elle est un encouragement à poursuivre nos actions.

Le Mouvement de la Paix invite ses comités et amis ainsi que la population et toutes les organisations investies dans ce combat pour un monde sans armes nucléaires à fêter des à présent, cette bonne nouvelle partout en France, à travers des rassemblements et des pots devant toutes les mairies.

Déjà un rassemblement est prévu dimanche 8 octobre à midi devant la base de sous-marins de l'Ile Longue à Crozon dans le Finistère pour fêter ce prix Nobel et demander le gel des programmes de renouvellement de la flotte de sous-marins nucléaires pour lesquels le Gouvernement actuel entend mobiliser des dizaines de milliards dans les années à venir.

Le Mouvement de la Paix appelle à d'autres rassemblements devant les sites dédies aux armes nucléaires.

L'heure est au rassemblement et à l'action pour l'élimination des armes nucléaires.

Le Mouvement de la Paix appelle à signer la pétition du collectif « En marche pour la Paix » demandant à la France de ratifier le traité d'interdiction des armes nucléaires,

qui est ouvert à ratification depuis le 20 septembre 2017 et a déjà recueilli la signature de 53 Etats.

CAMPAGNE DOUBLE EN AFRIQUE DU NORD

 

 

 

Au point de situation où nous sommes parvenus, la campagne double est-elle encore légitime pour le gouvernement ?

 

Voilà la question, la seule utile à poser, et si nous la posons, c'est déjà une preuve qu'il y a doute dans un grand nombre d'esprits.

Pour cette raison nous disons au gouvernement qu'envisagez-vous ? Êtes-vous d'accord pour l'abrogation du décret précité (2010-890 du 27-07-2010)) et la création de nouvelles dispositions législatives ?

 

En effet, nous ne pouvons attendre 2018 pour avoir une réponse du centre des archives militaires qui évoque un retard lié à une très forte demande.

 

Eh bien, messieurs, nous disons que ce sont là des arguments qui ne doivent pas être et que de tels faits sont des torts envers les Anciens Combattants d'A.F.N.

 

Les promesses s'évanouissent au fil du temps « les promesses n'engagent que ceux qui les croient » disait un ancien Président de la République ».

 

Il faut savoir que la campagne double est gravée dans le titane de nos mémoires et résiste à toute corrosion.

 

Robert BAPTIER

POUR UN VERITABLE INTERLOCUTEUR

 

 

Les Anciens Combattants s'inquiètent de ne pas avoir d'interlocuteur identifié, avec la nomination d'une Secrétaire d'Etat aux Armées, Geneviève DARRIEUSECQ, sans périmètre d'action précis. Et ce n'est pas le décret 2017-1150 du 10 juillet 2017 relatif aux attributions de la Secrétaire d'Etat auprès de la Ministre des Armées qui nous rassure.

 

Il n'existe rien dans les décrets définissant les missions de la Ministre des Armées et de sa Secrétaire d'Etat qui concerne, de près ou de loin, les Anciens Combattants. S'agit-il d'anticiper sur la disparition d'un budget spécifique ? Le droit à réparation, lui, est complètement ignoré. Il est à craindre que les économies promises par le gouvernement et le Chef de l'Etat ne touchent de plein fouet le monde combattant.

 

Des considérations financières vont-elles effacer ce qui est le devoir de la République.

 

 

Le Secrétariat National

Remise des insignes de Chevalier dans l'Ordre National du Mérite à Robert BAPTIER

Le 10 août 2017

 

Par Robert MOULLIERE - Officier dans l'Ordre National du Mérite

 

 

 

A l'occasion du 73eme Anniversaire de la grève des cheminots pour la Libération de la ville de PARIS, nous avons la joie et le plaisir de remettre à notre ami Robert BAPTIER Trésorier National de l'A.N.C.A.C les insignes dans l'Ordre National du Mérite.

 

Nous sommes très fiers et très heureux de cette reconnaissance de la Nation.

 

Cette nomination confirme et récompense son travail au service et à la défense des intérêts des Anciens Combattants Cheminots de la défense pour la PAIX, des Libertés et de la Démocratie.

 

En cette journée du 10 août, n'oublions pas le sacrifice de nos camarades Cheminots Résistants qui luttèrent contre l'occupant nazi pour la libération de notre pays.

 

Cette reconnaissance aujourd'hui accordée à Robert BAPTIER témoigne du travail accompli par l'A.N.C.A.C depuis sa création au service de la Nation.

 

Cher Robert, en ayant une pensée à toute ta famille et au nom de tous tes camarades, nous te félicitons chaleureusement avec notre amitié et notre estime.

 

Robert BAPTIER, au nom du Président de la République et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous faisons Chevalier dans l'Ordre National du Mérite.

Conseil national du 10 Aout 2017

En ce jeudi, une fois n'est pas coutume, cette journée du souvenir et de la mémoire a débuté par la première cérémonie en gare de PARIS-EST, dès 9 heures 15.

 

Suite à cette cérémonie, le Conseil National de l'  A.N.C.A.C s'est tenu salle des Mariages

« Mairie du 10ème arrondissement de PARIS ».

 

Dès 10 heures, en présence de nombreux Conseillers Nationaux, la séance était ouverte par notre Président National Robert MOULLIERE qui demandait d'observer une minute de silence à la mémoire des disparus.

 

Il remercia très chaleureusement les Conseillers Nationaux d'avoir effectué le déplacement en ce jeudi 10 août, afin d'assister à cette journée du souvenir et de la mémoire extrêmement importante pour la famille cheminote, 73eme anniversaire de la grève insurrectionnelle des cheminots de la région parisienne, le 10 août 1944.

 

Robert MOULLIERE fit un tour d'horizon sur la situation générale des droits des Anciens Combattants (notamment l'attribution : des bonifications de campagne « Campagne Double » pour la 3ème génération du feu, de la carte du combattant à compter du 01 juillet 1962 au 01 juillet 1964 pour les Anciens Combattants d'Afrique du Nord, etc.).

 

Suite aux diverses prises de paroles des Conseillers Nationaux, il a été décidé d'adresser une lettre revendicative (rédigée par le Secrétariat National) à tous les députés (par l'intermédiaire des sections de l'A.N.C.A.C), reprenant les points principaux concernant les Anciens Combattants.

 

Le déroulement de la journée du jeudi 10 août fut détaillé par René PALOS :

 

·         Une deuxième cérémonie à la Mairie du 10eme arrondissement de PARIS, suivie du verre de l'amitié offert par ladite Mairie,

·         Le traditionnel repas du 10 août servi au restaurant LE SAULNIER, boulevard Sébastopol - 75010 PARIS,

·         La troisième cérémonie à l'Arc de Triomphe « Tombeau du Soldat Inconnu »

·         Cita la présence des autorités civiles et militaires, signala que l'Ambassade de la Fédération de RUSSIE en France était représentée et qu'une gerbe serait déposée,

·         Annonça la présence de quinze pupilles de l'Orphelinat National des Chemins de Fer (O.N.C.F),

·         Signala que, pendant le déroulement du Conseil National, les épouses et accompagnateurs profitaient d'une escapade parisienne, afin de découvrir le parc des BUTTES CHAUMONT, sous la conduite de Madame Micheline PICHON,

·         En après-midi, tour de ville commenté des hauts lieux touristiques et symboliques de la ville de PARIS.

 

René PALOS

 

 

 

COMMEMORATION DU 10 AOÛT 2017

 

Discours en gare de l'EST de Philippe DELESPAUX, du secteur CGT de PARIS-EST

 

Chaque année à la même date, nous nous réunissons pour commémorer la grève insurrectionnelle du 10 août 1944, elle constitue une des clés des parisiens contre l'occupant nazi.

 

Chaque année nous nous rappelons le sacrifice de ces résistants de ces anonymes. Mais ce qui a amené l'héroïsme des cheminots en 1944 doit être connu des plus jeunes générations. En ce sens, cette commémoration qui précède celle de l'Arc de Triomphe dans la soirée doit avoir valeur pédagogique.

 

Oui l'amour de la paix, de la fraternité, de la liberté, de l'égalité, l'espoir d'un avenir meilleur, le refus de l'ordre établi de l'occupant ont été les moteurs de celles et ceux qui se sont engagés, parfois au péril de leur vie, dans la résistance.

 

Le dire, le répéter constitue une modeste pierre à l'édifice de la mémoire collective quand tous les moyens sont utilisés pour gommer, effacer de la mémoire les réalités de cette période.

 

La grève du 10 août 1944 a contribué sans aucun doute, avec d'autres événements, au soulèvement des parisiens pour libérer PARIS.

Mais cette grève insurrectionnelle n'est pas arrivée toute seule, elle est la suite de plusieurs événements qui l'ont précédé :

       Le 1er mai et le 14 juillet 1944, les cheminots participent aux grèves et aux manifestations. Nombre d'entre eux sont arrêtés, déportés.

       Le 6 août, la fédération CGT des cheminots, encore dans la clandestinité, dépose un ultimatum à la direction de la SNCF. Elle exige avant le 10 août la libération de milliers de résistants emprisonnés et que satisfaction soit donnée à plusieurs revendications.

       Le 10 août 1944, les Organisations syndicales appelaient les cheminots à la grève afin de paralyser les transports ferroviaires des troupes hitlériennes.

 

Dans la matinée, la grève est votée à Villeneuve-St-Georges, à Vitry sur Seine, à Montrouge, aux Batignolles, à la Chapelle, à Noisy le Sec...

 

Dans la journée, ce mouvement gagne d'autres ateliers. Au soir du 10 août des milliers de cheminots sont en grève dans une vingtaine d'établissements, l'action se développe dans les gares et les dépôts.

       Le 17 août, le trafic ferroviaire est sérieusement perturbé dans la région parisienne.

       Le 18 août c'est la grève générale et l'insurrection.


Beaucoup de cheminots ont perdu la vie au cours de ces journées, en témoignent les noms de Georges TOPENOT et Jean DIRAND fusillés par les allemands le 19 août au pied de cette passerelle.

 

Il faut se souvenir que le soulèvement Parisien et la libération de la France n'est pas un événement spontané mais bien le fruit d'hommes et de femmes qui dès 1940, alors que la CGT oeuvrait dans la clandestinité, ont choisi la résistance à l'occupant au péril de leur vie et de leur famille.

 

Des morts, les cheminots en ont compté 1370 dans les combats ou les destructions, citons ici Pierre SEMARD, Auguste GARNIER, Jean CATELAS ou encore Georges WODLI tous dirigeants de la fédération CGT.

 

Le programme issu de l'ensemble des forces françaises de la résistance réunies dans le CNR fixait des objectifs de progrès social mais surtout de liberté :

       Liberté de la presse, des associations, de manifester, droit de grève.

       Sécurité Sociale, droit à la santé, à la retraite, statut de la fonction publique, création des Comités d'Entreprise. Le droit aux loisirs, à l'instruction, à la culture, au travail et à un revenu décent.

       En matière économique, le programme se donnait les moyens du contrôle par la nation des secteurs clés de la vie économique soustraits aux appétits individuels par la nationalisation : La production d'énergie, les communications et les transports.

 

Parce qu'il constitue encore notre quotidien, ce programme n'appartient pas au passé, il porte des valeurs d'émancipations humaines et de civilisations. Il se conjugue au présent et notre devoir est de le faire connaître aux jeunes générations.

 

C'est le sens du combat mené par la CGT et la fédération des cheminots lorsqu'elle s'oppose au démantèlement de l'entreprise publique de service public.

 

Résister, le mot n'est pas de trop aujourd'hui et il convient, plus que jamais, de le conjuguer au présent comme aimait à le dire Lucie AUBRAC.

 

Suite à un déni de démocratie, le laissant seul en face à l'extrême-droite, un banquier ultralibéral s'est retrouvé aux commandes du pays.

 

Sa première initiative, se faire voter les pleins pouvoirs pour casser le code du travail, les Comités d'entreprise et les CHSCT.

 

Sa volonté, faire de l'Etat d'urgence une mesure permanente, la liberté se meurt en toute sécurité !

 

Comme l'a déclaré Philippe MARTINEZ, les problèmes sociaux restent entiers, et exigent une forte mobilisation aux journées d'action déjà prévues en septembre.


Un seul mot d'ordre RESISTER !!!

 

Nous ne pouvons pas rester indifférents au terrorisme sous quelque forme que ce soit, lorsqu'il consiste à assassiner des innocents.

 

Nous nous devons, en ce 86eme anniversaire de l'ANCAC, saluer le travail de ses membres.

 

Cette Association qui fournit à travers la vie des sections la matière à sauvegarder pour l'avenir, la mémoire de ce passé que certains voudraient voir oublié.

 

Devant la remise en cause des acquis sociaux, pas plus qu'hier, la CGT pour aujourd'hui et pour demain continuera d'exiger de nouveaux droits pour les salariés.

 

Allocution de Robert MOULLIERE à l'ouverture du

CONSEIL NATIONAL DU JEUDI 10 AOÛT 2017


 

Chers amis, chers camarades,

 

Avant de commencer ce Conseil National, nous allons respecter une minute de silence à la mémoire de nos camarades disparus, et en particulier à Louis CORTOT, notre grand ami, qui participait tous les ans à ce Conseil National.

 Tout d'abord, je voudrais vous remercier d'être venus aussi nombreux encore cette année pour ce 73eme anniversaire de la grève insurrectionnelle des ,Cheminots le 10 août 1944 qui permit de déclencher la grève générale des transports parisiens pour participer à la libération de la ville de PARIS, le 25 août 1944.

 70 ans après, nous mesurons à quel point la situation de la France se détériore. Alors qu'au lendemain de la guerre se mettait en place le programme du Conseil National de la Résistance.

 Il est bon de rappeler ce qu'il apportait :

 - Institution de la Sécurité Sociale, Nationalisation des grands groupes de l'Energie, du Transport et du Crédit, la loi sur l'Assurance Vieillesse, la loi sur les Comités d'Entreprises, sur les conventions collectives, sur le salaire Mini = vital, etc.

 Aujourd'hui, tout est remis en cause, que ce soit le gouvernement de Monsieur François HOLLANDE ou celui de Monsieur Emmanuel MACRON, les deux ont multiplié les attaques contre notre couverture sociale.

 Leur seul mot d'ordre est celui de supprimer les acquis sociaux pour sauver notre économie. Quelle honte !...

 Les premières mesures commencent à tomber.

        Attaque contre le code du travail.

        Attaque contre les fonctionnaires, diminution des effectifs. Augmentation de la CSG.

        Suppression du Ministère des Anciens Combattants, etc.

 Les élections l'ont démontré, si Monsieur Emmanuel MACRON possède la majorité à l'Assemblée Nationale, il est minoritaire dans le pays. Cela ne l'empêche pas d'incarner le programme du MEDEF et de la Finance. Il a la volonté d'intégrer la France sous la tutelle économique allemande, de prôner le développement d'une Armée européenne et de maintenir la France dans l'OTAN.

Nous sommes inquiets également sur l'orientation du gouvernement en ce qui concerne le monde Combattant. La désignation d'un délégué aux Armées nous pose question. Qu'elles seront nos relations au niveau de nos droits à réparation mais également le rôle sur la mémoire si indispensable aujourd'hui.

 Nous avons appris par « l'U.F.A.C Info » la désignation des deux ministres en charge des Anciens Combattants, Madame Florence PARLY Ministre des Armées et Madame Geneviève DARRIEUSSECQ Secrétaire d'Etat auprès de la Ministre des Armées.

 Un bémol, toutefois Madame Geneviève DARRIEUSSECQ parait devoir exercer des fonctions de suppléance très généralistes et ne pas, comme par le passé, se consacrer exclusivement aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

 Il nous faudra attendre d'avoir une rencontre avec les ministres concernés, l'U.F.A.C en a fait la demande.

 Pour l'heure, l'action que nous avons menée avant les élections auprès des Elus Nationaux et aux Candidats à la Présidence ne nous a pas apporté grand-chose, peu de réponse.

 Monsieur Emmanuel MACRON n'a pas répondu à notre courrier. Par contre l'U.F.A.C, dans sa motion, a reçu une réponse qui est plutôt encourageante mais nous connaissons les promesses électorales.

 Il va falloir que nous remettions ça auprès des nouveaux Députés et Sénateurs en sachant qu'il y a de nombreux nouveaux en politique et surtout qui ne connaissent pas notre « Monde Ancien Combattant ». C'est pourquoi il faut les rencontrer en insistant sur la réponse de Monsieur Emmanuel MACRON qui s'est engagé par écrit à conserver un interlocuteur pou les Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

 Une autre réponse nous a été confirmée, à savoir, la suppression du Groupe de 12 (Principales Associations Nationales) qui devrait être recomposé avant la fin de l'année, avec qui : point... ?

-         Les pertes importantes d'adhérents dans toutes les associations doivent nous faire réagir rapidement, exemple les Déportés ne sont plus représentés à l'échelon National.

-         Sur le code des pensions Militaires et d'Invalidité, le nouveau code PMI est disponible et libre d'accès sur Internet. Il n'y aura pas d'Edition papier, coût trop élevé, ainsi au fur et à mesure des diverses modifications, il sera fait une mise à jour plus facile et immédiate.

-         Sur la Campagne Double, chacun a reçu un courrier de la Caisse de Retraite S.N.C.F signifiant que nous ne serions pas concernés. Une grossière erreur vite réparée par un deuxième courrier. Malgré tout, on peut se poser la question sur le sérieux de ceux qui traitent le dossier.

-          Les démarches se poursuivent au Niveau Militaire pour déterminer le nombre d'actions de feu pour chaque dossier mais les réponses tardent à venir, le service de PAU doit rencontrer d'énormes difficultés.

-          Nous savons qu'il y a environ 4.600 demandes de faites à la Caisse de Retraite S.N.C.F.

-          Si les gouvernements avaient appliqué la loi du 14 avril 1924, le travail pour le décompte aurait été très simple et moins coûteux pour les démarches.

-          Nous allons donc poursuivre notre démarche sur l'attribution de la Campagne Double. En rappelant l'égalité des droits entre toutes les générations du feu, confirmée par la loi du 9 décembre 1974, nous voulons que le décret n° 2010/890 du 29 juillet 2010, qui est inacceptable, soit abrogé.

 

Le Parlement doit à nouveau légiférer pour permettre la réelle attribution de la Campagne Double, selon les critères du temps passé dans les territoires concernés.

Nous avons donc encore du travail sur la planche.

-          Dans l'immédiat, il va falloir reprendre les points prioritaires de notre Motion. A savoir :

1.      L'évolution du point PMI proposé à 10%.

2.      La Carte du Combattant : Extension pour l'Algérie au 1er juillet 1964.

3.      La Campagne Double.

4.      La demi-part fiscale pour les veuves d'Anciens Combattants quel que soit l'âge du décès de leur conjoint (actuellement, la veuve dont l'époux est décédé avant 74 ans n'a pas droit à la demi-part). Cette situation est injuste.

5.      Nous demandons également une nouvelle disposition pour l'aide complémentaire aux veuves d'Anciens Combattants. Actuellement les directives ne correspondent pas à la réalité, les veuves perdent de l'argent, en plus il y a des différences entre les régions.

 

Voila très rapidement ce que je voulais vous dire aujourd'hui sur la situation du Monde Anciens Combattants à l'occasion de notre Conseil National qui reste, malgré tout, celui de notre Journée Souvenir, et rendre hommage à tous nos Camarades Cheminots qui ont sacrifié leur vie pour que la France retrouve sa liberté.

1401606
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Total
2909
5568
30457
1347377
75659
118010
1401606
Votre IP: 54.162.250.227
20/11/2017 17:06