Le 19 mars 1962, à 12 heures, le cessez le feu est proclamé en ALGERIE

 

 

 

 

Traditionnellement, le mouvement Ancien Combattant commémore le souvenir de ceux qui sont tombés durant les diverses guerres.

 

L'A.N.C.A.C a toujours contribué à ce que la mémoire des victimes de la guerre d'ALGERIE et des combats de TUNISIE et du MAROC soit honorée dans l'union la plus large et le recueillement qui convient.

 

Elle a tenu le plus grand compte du drame vécu par ses adhérents Anciens Combattants d'Afrique du Nord : de l'immense soulagement ressenti par le plus grand nombre à l'issue de cette guerre, mais aussi de la douloureuse amertume de certains.

 

D'emblée, énormément d'Anciens Combattants d'Afrique du Nord « Cheminots » rejoignent les rangs de l'A.N.C.A.C qui, toujours, avaient eu une position nette pour la négociation afin de trouver une solution équitable et pacifique en Afrique du Nord.

 

19 MARS 1962. LE BON CHOIX

 

Dès 1963, l'A.N.C.A.C s'est ralliée à tous ceux qui choisirent le 19 mars - jour anniversaire du cessez-le-feu - pour honorer la mémoire des trente mille soldats tombés en ALGERIE, TUNISIE et MAROC. Et ce, bien entendu, qu'ils soient morts comme toutes les victimes civiles, avant ou après le cessez-le-feu.

 

Le 19 mars de chaque année, chacun se recueille et se souvient de ces camarades disparus, en pleine jeunesse, non pas pour des « opérations de police » mais dans une VERITABLE GUERRE.

 

En ce 55eme anniversaire de la fin de la guerre d'ALGERIE, nous demandons à tous nos adhérents de participer le plus largement possible aux cérémonies du souvenir, dans l'unité la plus large, à la mémoire de nos camarades disparus.

 

Ce jour de recueillement doit être aussi l'occasion d'affirmer notre détermination d'obtenir enfin satisfaction à la reconnaissance de nos droits à réparation, la légalité pour l'obtention des bonifications de campagne « Campagne Double » (loi du 14 avril 1924) sur le temps passé dans les territoires concernés et non sur les actions de feu pour les Anciens Combattants d'Afrique du Nord (fonctionnaires, travailleurs de l'Etat, assimilés), pour l'attribution de la carte du Combattant (1er juillet 1964), etc.

 

 

René PALOS