8 MAI 1945

 

 

Il y a 73 ans..... c'était la fin du cauchemar

 

 

Une nouvelle fois ! Les français vont commémorer une date glorieuse de leur histoire, celle du 8 mai 1945, jour de la capitulation sans condition de l'Allemagne nazie.

 

Pour tous les français, comme pour tous les peuples, ce fut alors une grande fête de la paix, de la liberté, de l'indépendance nationale reconquises, au prix d'immenses et douloureux sacrifices.

 

Il va de soi que les cheminots s'associent de toutes leurs forces à la célébration de ce 73eme anniversaire, précédé quelques jours plus tôt par celui du retour des prisonniers et de tous les déportés, en se recueillant notamment devant les plaques, stèles et monuments aux morts des établissements S.N.C.F.

 

Ils lanceront aux participants et à la population le message traditionnel de l'Union Française des Associations de Combattants et des Victimes de Guerre « U.F.A.C », de fraternité et de paix.

 

Durant ces années noires et sombres de cette triste période, les cheminots s'étaient battus pour chasser l'occupant nazi, mais aussi pour reconstruire une France nouvelle où s'affirmeraient le progrès et la démocratie sur la base des options du programme du Conseil National de la Résistance « C.N.R ».

 

C'est à quoi s'employa l'A.N.C.A.C à qui la victoire permettait de recouvrer une existence légale, après une trop longue période clandestine.

 

Ce vaste mouvement, pour faire prendre vie à cette charte civique du Conseil National de la Résistance, rencontra la résistance acharnée des forces rétrogrades ayant pactisé avec l'ennemi et qui, petit à petit, retrouvaient leur place « aux affaires ». Néanmoins, d'importantes avancées sociales furent réalisées, remises en cause de nos jours comme la Sécurité Sociale, la retraite ou notre statut, fruit d'une lutte constante de plusieurs générations de cheminots.

 

Commémorer le 8 mai 1945 ne saurait donc se réduire à raviver le souvenir d'une journée historique particulièrement chère aux survivants qui l'ont préparée et à mettre les plus jeunes en contact avec le passé.

 

Il faut aussi saisir l'actualité, en tirer les enseignements toujours vivants pour notre présent ainsi que pour notre avenir.

 

L'A.N.C.A.C continuera d'apporter sa contribution à l'éclairage de cette page de notre histoire dont les forces de la régression voudraient occulter la vérité et la portée.

 

Proclamons, en ce 8 mai, notre attachement à la cause du monde combattant, inséparable de celle de la France et de la paix.

 

Vive le 8 mai 2018 !

 

René PALOS


2167872
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Total
139
3549
22476
2119197
100551
122189
2167872
Votre IP: 54.36.148.37
27/05/2018 00:53