Allocution d’ouverture

 

Chers Amis Chers Camarades

Avant de commencer notre Assemblée Générale Nationale, je voudrais que nous ayons une pensée pour tous nos camarades disparus depuis notre dernier Congrès et ils sont nombreux, dans le même temps nous souhaitons un bon rétablissement à tous ceux qui souffrent actuellement. Nous allons observer une minute de silence.

Tout d’abord merci d’être venus encore nombreux cette année pour notre première Assemblée Générale Nationale et ceci malgré la baisse de nos effectifs.

Il est bien évident que cette manifestation Nationale ne ressemble en rien à nos Congrès Nationaux que nous tenions dans des centres équipés ou nous pouvions développer nos activités, nos cérémonies, nos sorties, nos échanges avec les municipalités.

Nous avons pris cette décision car nous sentions une défection de plus en plus importante dans sa participation et les coûts engendrés pour les sections.

Pour cela nous avons choisi Paris car cela nous paraissait le mieux adapté pour les sections.

Aujourd’hui nous pouvons constater que notre décision était la bonne puisque nous avoisinons les 90 participants.

Comme vous avez pu le constater l’ordre du jour est chargé et il va falloir le respecter dans la journée.

Toutes les résolutions seront présentées les unes après les autres après quoi nous laisserons la parole à tous ceux qui veulent intervenir, apporter des amendements dans chaque résolution.

Sans plus attendre je vais passer la parole à Jean-Pierre COLAS qui a bien voulu présenter le rapport moral et d’activités depuis notre dernier Congrès en sachant que notre Secrétaire National sortant René PALOS est absent.

                                                                                   Robert MOULLIERE