Toulon

Une réunion de rentrée, hors du commun, s’est tenue à IGESA, le jeudi 10 septembre 2020. En effet, depuis le mois de mars, peu de relations avec les adhérents de la section pour des raisons particulières, un virus, dénommé Covid 19, nous a obligé à ralentir nos relations associatives par mesure sanitaire.

Malgré tout, les responsables, avec l’application sanitaire obligatoire, ont jugé utile de tenir cette réunion de rentrée, avec la consigne de M.M. CAMPANA et PERAL de ne pas être plus de 10 présents. Etaient donc présents : Mmes OCCELLI, BONO et SIGAUD ainsi que M.M. MINASSIAN, REBOUL, ISNARD et DUTTO. Etaient excusés : Mme GRAVALLE, M.M. Santini et FAURE. Ainsi, avec l’accord de M. CAMPANA et PERAL, notre réunion a pu se déroulée presque normalement.

Pour se faire, l’organisation mise en place à 11h30 a permis de présenter un ordre du jour correct. Louis DUTTO, après avoir remercié les présents et excusé les absents, a demandé le respect d’une minute de silence à la mémoire de nos adhérents (es) et amis (es) disparus et souhaiter un prompt rétablissement aux malades. Il remercie la direction d’IGESA de son accueil, il précise, avec satisfaction, la participation de notre association aux réunions diverses, aux cérémonies patriotiques, et a-t-il défini, « notre ANCAC a été remarquée par nos élus ainsi que par le monde ancien combattant ». Puis, il a remercié les adhérents ayant payé leur cotisation annuelle dans les délais consentis, car a-t-il précisé, une association ne peut fonctionner que grâce aux cotisations des adhérents et amis(es) et qu’il faut éviter l’envoi des rappels aux retardataires, cela occasionne des frais postaux supplémentaires à la section.

Il adressa ses compliments aux portes drapeaux, Michel FAURE, Gaby MINASSIAN, Jacques VANACLOY et Jean-Paul ISNARD de leur présence régulière aux cérémonies, mais, en cas d’indisponibilité, le signaler, afin qu’il soit pris les dispositions utiles pour son remplacement. Avant que l’on soit en rupture de portes drapeaux, nous recherchons des bénévoles, surtout parmi les cheminots actifs, afin que la mémoire soit perpétuée dans le respect et le souvenir.

Puis, Muriel SIGAUD, toujours avec exactitude, présenta un bilan financier correct et bien établi. Un bref compte-rendu sur l’effectif qui, à cause des décès, des démissions aussi, la section compte aujourd’hui : 42 AC d’Algérie, 11 veuves de guerres, 22 sympathisants, soit 75 adhérents. Sur cette situation de l’actif et du passif, un appel est lancé aux cheminots et amis(es) de prendre contact avec les responsables et de venir renforcer les rangs de la section, avant qu’elle ne s’éteigne.

Concernant, les réunions de l’UR et Région méditerranée, envisagées en commun pour octobre ou novembre, nous avons contacté, Mme Catherine MACARY, responsable SNCF de la région PACA, afin que nous soit communiqué le nombre de personnes acceptés dans la salle de réunion ainsi que dans un restaurant proche. Puis, chaque présent a pris la parole afin qu’il puisse s’exprimer.

L’ordre du jour étant épuisé, la réunion prit fin à 12h30 pour se retrouver à la salle du restaurant d’IGESA.

                                                                                                                Louis Dutto.