Toulouse

 

Hommage  à     Jean  DUCHENE

Décédé  le lundi  14 décembre 2020

 

Mesdames, Messieurs, Chers Camarades et Amis nous sommes tous là aujourd’hui mon cher ami Jean, ton épouse, ta famille, tes enfants, tes petits enfants, tes amis, le syndicat CGT des cheminots de Toulouse, l’Association Nationale des Cheminots Anciens Combattants , Résistants, prisonniers et Victimes de Guerre « l’ANCAC »

Mon cher Jean je n'évoquerai pas ta carrière professionnelle dans notre maison commune de la SNCF, ni celle syndicale qui fut exemplaire, par mon manque de connaissances de ce long parcours professionnel où tu as toujours lutté pour plus de justice sociale, ni même pour ton engagement politique parsemé parfois de désillusion.

J'évoquerai ce qui t'a beaucoup marqué, l'occupation allemande, les privations, ton attachement à cette période pour ton grand père comme moi d'ailleurs, et puis notre long séjour en Algérie dans les Aurès, en Kabylie ou dans le désert saharien où tu fus affecté, notre jeunesse sacrifiée pour soi-disant défendre notre France et où plus de 30 000 des nôtres y ont laissé leur vie à 20 ans.

Tu t'es engagé résolument à l'ANCAC dans ce long combat avec une détermination que l'on te connaît pour que les gouvernements reconnaissent les injustices perpétrées à notre égard. Hélas tu nous quittes et l'injustice demeure mais nous continuerons encore

Nous sommes là pour te dire adieu. Tu pars avant nous rappelant que nous sommes une infime partie de l'univers, une particule qui brille un temps et puis s'éteint, rappelant ainsi qu'il faut jouir de chaque minute que nous passons sur cette terre. Toi, Jean, l'homme généreux tu savais cultiver l'amitié qui manque parfois dans ce monde égoïste. Tu ne craignais pas de partir c'était pour toi une simple loi de la nature et ton courage est exemplaire. Comment ne pas regretter l'ami fidèle, le mari, le père, le grand père que tu as été toujours fidèle à tes convictions et à ta famille.

C'est accablé de tristesse et de compassion que nous nous retournons vers Josette ton épouse, Chantai, Joëlle, tes filles Gabriel, Cécile, Nicolas, Eisa tes petits enfants pour leur présenter nos plus sincères et respectueuses condoléances.

Dans ce train qui t'emporte il y a un wagon de pensées et d'amitié que nous t'offrons. Nous garderons le souvenir de ta bonne humeur, ta générosité, ta combativité, ton amitié pour toujours au fond de notre cœur.

Repose en paix auprès des tiens mon cher ami Jean.

Les trains partent à l'heure, nous sommes tous des passagers pour une
même destination finale.       

                                                                                          Lières André

                                                                              Président ANCAC Toulouse