Musée de la Libération de Paris

Madame la Directrice,

 

Le 26 novembre 2019 j'ai effectué la visite du musée de la libération de Paris.

La relation des événements qui ont conduits à la libération de la capitale le 25 août1944 est remarquable et très bien documentée sur les acteurs qui ont contribués à se libérer de l'occupation allemande.

Mais en tant que Président de l'Association Nationale des Cheminots Anciens Combattants (ANCAC) section de Nîmes je me permets de vous faire remarquer que vous avez occulté l'action des cheminots parisiens qui ont déclenchés une grève insurrectionnelle le 10 août 1944. Cette action n'a pas été déterminante à elle seule mais elle a permis le début des actions qui ont entraînées le sursaut du peuple de Paris.

Pour étayer ma remarque je joins à ma lettre les articles parus dans notre journal l'APPEL qui commémorent la grève insurrectionnelle du 10 août 1944.

Il ne faut pas oublier le combat et le sacrifice de nombreux cheminots qui ont contribués à la libération du territoire national par des actes et actions qui ont affaiblis l'ennemi (déraillements, sabotages etc.     ). Pour mémoire la SNCF a été une des seules administrations à recevoir la légion d'honneur.

Je suis persuadé que les images et les commentaires ont un sens pédagogique essentiels et elles participent au devoir de mémoire que nous devons à ceux qui ont permis de nous délivrer du joug nazi.

Ma lettre n'est pas polémique mais elle doit permettre que les actions et les combats menés par nos anciens en cette période troublée ne soient pas oubliées.

En espérant que mes arguments seront pris en considération, veuillez agréer Madame la Directrice du Musée de la Libération de Paris mes salutations distinguées.

 

Monsieur Henri LAURENT

Président de la section ANCAC de NIMES

 

Cher Monsieur,

 

Je vous remercie de l'intérêt que vous portez au musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin.

Nous avons pris note de votre remarque concernant la grève insurrectionnelle des cheminots parisiens du 10 août 1944 et son effet sur la Libération de Paris. Cette grève est effectivement importante dans le déroulement des événements de la Libération de Paris, et j'espère que nous pourrons compléter notre présentation in situ, forcément contrainte par l'espace, par l'enrichissement des informations sur ce mouvement et son rôle dans la Libération de la capitale.

 

En vous priant d'agréer, Cher Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.

Conservateur en chef du patrimoine Directrice du musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin