L’ANCAC ne lâche rien

 

De nombreuses publications au journal officiel font état de questions posées par les députés pour attirer l’attention de la secrétaire d’état auprès de la ministre des armées, sur le mode de calcul de la campagne double.

 La différence de traitement qui existe entre les générations d’anciens combattants n’est pas acceptable.

Il faut constater que nos démarches en direction des députés et sénateurs rompt le silence du gouvernement sur ce dossier.

Nous demandons, aux sections de continuer, et de ne rien relâcher, d’écrire de solliciter des rendez-vous avec les parlementaires du sénat et de l’assemblée.

                                              Le secrétariat national