Budget de la défense

Le budget de la défense, le deuxième de la nation après celui de l’éducation nationale, augmente de 4,5 % en 2021. Il sera supérieur de 22% à ce qu’il était en 2017, ce qui nous place en sixième position derrière les Etats-Unis, la Chine, l’Inde, la Russie.

Le carcan de la militarisation se traduit par une augmentation des budgets militaires exigée par l’OTAN, dont l’article 2 du traité de Lisbonne stipule qu’elle reste pour les états qui en sont membres, le fondement de leur défense collective et l’instance de sa mise en œuvre, face aux problèmes majeurs que sont le poids des dépenses militaires (1800 milliards de dollars par an sur le plan mondial). La France et l’Union européenne doivent favoriser une transition pacifiste caractérisée par une diminution des dépenses d’armement et l’augmentation des investissements en faveur de la construction de la paix.

Nous attendons des élus (européens et autres) qu’ils agissent pour une diplomatie sur la prévention et la résolution non-militaire des conflits.

                                                                    Le Secrétariat National