LES CHEMINOTS, CES GRANDS PRIVILEGIES

 

Régulièrement pointés du doigt, dans une campagne mediaco-politique les cheminots sont jetés en pâture. Les conditions de travail et le statut des cheminots nourrissent critiques et fantasmes, accentués par un gouvernement et des partisans de la casse de l’entreprise public prêts à tout pour attiser l’opinion publique.

Le statut qui encadre les conditions de travail de plus de 90% de salariés de la SNCF ferait d’eux des « privilégiés ».

 Grassement payés et souvent en congé, une campagne mensongère menée par le ministre des transports et le président de le SNCF.

Une vielle méthode dictée par le président de le République et son gouvernement. La concurrence, nous est vendue comme l’alpha et oméga. Vous pourriez alors casser le statut changer le régime social de l’entreprise et lancer la privatisation se servir des dysfonctionnements pour s’attaquer à sa vocation publique, baisser progressivement son financement pour qu’elle cesse de fonctionner normalement. Il faut savoir que les puissants, les importants eux conserveront leur statut celui des privilégies, eux paieront toujours les premières classes et seront aux dividendes bien à l’abri dans leurs quartiers sécurises ou ne vivent jamais les cheminots, ni infirmières ni agents de la fonction publique, ni même professeurs de lycées.

L’ANCAC soutient l’action des cheminots et s’inscrit dans l’action menée par les organisations syndicales.

                                                                                                           Robert Baptier

 

 

 


2849260
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Total
3427
3096
9524
2816798
44340
104805
2849260
Votre IP: 54.159.44.54
14/11/2018 22:07