Carte du Combattant

 

A la suite des accords d'Evian qui mettaient fin à la guerre d'Algérie, quelque 80 000 soldats français, dont un très grand nombre d'appelés, ont continué à être déployés en Algérie entre 1962 et 1964.

Depuis, et en dépit de demandes du monde combattant, ils n'avaient jamais pu bénéficier de la carte du combattant, de la reconnaissance, de l'action sociale et des avantages qui s'y attachent, comme le peuvent celles et ceux qui sont ou ont été déployés hors du territoire national dès lors que la France agit dans le cadre de ses obligations internationales.

Afin de mettre un terme à cette inégalité de traitement, la secrétaire d'Etat auprès de la ministre   des   Armées,          a mené pendant plusieurs mois de travail de concertation appro­fondie avec le monde combattant pour mettre en place cette mesure d'équité de la 3ème génération du feu.