LE MONDE COMBATTANT

 Le 20 novembre 1917, le président du Conseil, Georges Clemenceau, déclarait à la Chambre des députés « ils ont des droits sur nous »,

mettant en lumière l'obligation de l'État vis-à-vis du monde combattant.

Ainsi naissait, grâce à la mobilisation des associations,

le « droit à réparation ».