Le Jour d’après

 

 

 

 

La France traverse sa « plus grave crise sanitaire » depuis un siècle, un chapelet de mesures consacré aux dispositions que nécessitent les risques d’extension du virus ont été promulgué. Cette période que nous traversons nous interroge tous, cette sur le modèle économique, sociale, ultralibéral.                                          

 

Qu’il semble loin ce « jour d’après » où nous serons en mesure d’exiger des comptes sur la gestion calamiteuse de cette crise sanitaire et pour avoir si longtemps méprisé les soignants quand ils se mobilisaient pour obtenir des moyens.

Nous sommes entrés dans une crise sanitaire et économique terrible, il y a le nombre effroyable de morts, puis l’arrêt total de l’économie. Quels chantiers doivent faire suite la crise sanitaire ? C’est l’ensemble de la société telle qu’elle fonctionne qui doit être remise en cause.

Notre système de santé souffre d’un manque criant de moyens humains, financiers et matériels face à la crise mondiale provoquée par le coronavirus. Un seul comportement, face à cette situation : « solidarité et discipline » ce qui n’interdit pas de s’interroger sur les causes et de réfléchir aux solutions.

Depuis le dix-sept Mars que nous attendons, parfois seuls, ou en famille, que cette pandémie se termine, nous le vivons ensemble et notre responsabilité nous impose le confinement même si chez vous, chez nous la solitude est un moment difficile

A très bientôt, pour le « jour d’après »

                                                                                   Robert BAPTIER