Retour sur le documentaire « la saga du rail »

 

Une fois de plus ce film, bien mal documenté par ailleurs, reviens sur l'idée honteuse de cheminots volontaires pour tirer les trains de déportés qu'ils n'auraient pas su ou pas voulu résister à l'occupant nazi et ses complices collaborateurs.

Ces pseudos journalistes n'ont sans doute jamais remarqué les plaques dans les gares où figurent les noms des 10 000 cheminots fusillés, tués ou morts en déportation. A l'exemple de Léon Bronchart qui refusant de conduire un train a été immédiatement poussé à coups de crosse dans le premier wagon.

Ces transports étaient rappelons-le escortés par des soldats de la wehrmacht en arme, et les agents de conduite avaient à côté d'eux, sur les machines, des cheminots de la Deutsch Reich Bahn (surnommés Bahnhof), pour les surveiller.

En conclusion je ne peux que proposer aux auteurs de ce film de prendre le temps de lire l'ouvrage « Les cheminots dans la Résistance » de Mme Cécile Hochard ce qui leur permettra de mieux comprendre le sujet.