CALENDRIER 2020 ANCAC

SECRETARIAT ELARGI :

Mercredi

15

Janvier

2020

Mercredi

23

Septembre

2020

BUREAU NATIONAL :

Mercredi

25

Novembre

2020

CONSEIL NATIONAL :

Mercredi

10

Mars

2021

 

ASSEMBLEE GENERALE NATIONALE :

Mercredi

19

Mai

2021

 

Lundi 10 Août 2020

76éme anniversaire de la grève insurrectionnelle des Cheminots, le 10 Août 1944

 

Nota :

  • Afin d’éviter des déplacements inutiles, le secrétariat National informe les membres du Secrétariat Elargi, du Bureau National ainsi que le Conseil National, que : lorsqu’une grève est prévue, soit la veille, soit le jour <<J>> de ces réunions, celles-ci sont automatiquement annulées et reportées par la direction Nationale.
  • La commission de la presse se tiendra à l’ouverture de chaque Secrétariat Elargi.

 

Quant aux réunions de la commission Mémoire, les dates de celles-ci seront communiquées en temps utile aux membres concernés.

Merci de bien vouloir prendre note de ces informations.

Le Secrétariat

LE MONDE COMBATTANT

 Le 20 novembre 1917, le président du Conseil, Georges Clemenceau, déclarait à la Chambre des députés « ils ont des droits sur nous »,

mettant en lumière l'obligation de l'État vis-à-vis du monde combattant.

Ainsi naissait, grâce à la mobilisation des associations,

le « droit à réparation ».

80ème Anniversaire de l’Appel du 18 Juin

 

Parti à LONDRES le 17 Juin 1940, c’est au CARLTON GARDEN que le Général DE GAULE s’installe au siège des forces Françaises libres en lançant le lendemain un appel sur les ondes de la B.B.C. le 18 juin vers 18 heures. Il enregistre le texte qui sera diffusé à la fin du bulletin d’information de 22 heures. La B.B.C ne conservera pas cet enregistrement, le discours important du jour étant manifestement celui de CHURCHILL.

La teneur de l’appel du 18 juin a été longuement murie par Charles DE GAULLE au fil des réunions du gouvernement de PETAIN auxquelles il a participé la veille de son départ, comme sous-secrétaire d’état à la guerre sur les solutions à adopter « armistice, capitulation… ».

 DE GAULLE prend l’exact contrepied de l’analyse développée par PETAIN.

Il pense qu’il existe dans le monde tous les moyens de défaire HITLER, si l’armée française est hors de combat sur le sol métropolitain, au terme de cet analyse géopolitique, DE GAULLE « invite » soldats, officiers, ouvrier, ingénieurs qui se trouvent en territoire britannique à se mettre en rapport avec lui.

Le 80ème anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 constitue aujourd’hui un marqueur important dans le calendrier commémoratif. Il permet aussi de mieux saisir le retentissement de son appel à la résistance pour poursuivre le combat.

                                                                                   Robert BAPTIER

 

Le texte de l'Appel du 18 juin 1940

Discours du Général de Gaulle prononcé à la radio de Londres le 18 juin 1940.

Cet appel n'a pas été enregistré.

« Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement.

Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l'ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer.

Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis.

Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.

Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres. »

 

Madame Cécile Rol-Tanguy

une grande dame de la résistance s’est éteinte

 le 8 mai 2020 à 101 ans

 

Elle est née Le Bihan à Royan le 10 avril 1919. Elle est la fille du syndicaliste François Le Bihan ouvrier électricien et cofondateur  du Parti Communiste Français qui sera déporté à Auschwitz dans le convoi des 4500 où il y mourra en 1943.

Cécile après l’obtention de son brevet élémentaire à 16 ans elle est formée au métier de sténodactylographe  et suit un stage au secrétariat administratif du syndicat de la Confédération Générale du Travail CGT de la compagnie Parisienne  de distribution d’électricité. En novembre 1936 elle est engagée au syndicat des métaux CGT d’Ile de France dont le secrétaire n’est autre qu’Henri Tanguy.

Cécile Rol-Tanguy milite à l’union des filles de France et participe à des réunions du Comité d’aide à l’Espagne Républicaine, puis elle adhère au Parti Communiste en 1938 qu’elle ne quittera jamais.

Elle devient la marraine de guerre d’Henri Tanguy, engagé dans les brigades internationales et qu’elle épouse le 19 avril 1939. Ils auront cinq enfants.

Au début de juillet 1940 elle entre dans la clandestinité. Henri une fois démobilisé la rejoint à Paris. Elle devient agent de liaison et prend les surnoms de Jeanne, Yvette et Lucie. Seul Marcel Maillard connaît leur véritable nom et leur adresse.

C’est elle qui notamment informe Jean-Pierre Timbaud qu’il est recherché. Elle cache des armes dans le landau de ses enfants. Le 19 Août 1944, elle rédige sous la dictée d’Henri l’appel à l’insurrection des Parisiens: « Aux Patriotes aptes à porter des armes la France vous appelle ».

Après la guerre Cécile Rol-Tanguy devient co-présidente de l’Association des Combattants de l’Espagne Républicaine dont sa fille Claire deviendra secrétaire générale.

Elle prend l’engagement avec son mari de rester adhérente au PCF et abonnée à L’Humanité  jusqu’à sa mort, Henri Rol-Tanguy meurt en 2002.

En janvier 2014, elle salue avec Odette Nilés dans une tribune du Monde la décision du transfert des cendres de Pierre Brossolette, Geneviève Anthonioz de Gaulle, Germaine Tillon et Jean Zay au Panthéon.

Le 27 mai 2014, elle participe aux commémorations organisées à l’occasion de la journée Nationale de la Résistance.

Elle est titulaire des plus hautes distinctions de la République Française, Commandeur de la Légion d’Honneur et à la dignité de Grand Officier, Grand Croix de l’Ordre National du Mérite et élevée à la dignité de Grand- Croix en 2017 pour ses 75 ans de services.

Médaille de la Résistance 1945 homologuée lieutenant FFI en janvier 1946.

Que sa vie serve d’exemple à la jeunesse française et encore merci Madame pour votre engagement aux côtés de votre mari pour chasser les nazis hors de France et que plus jamais nous ne connaîtrons les affres de la guerre qui firent des millions de morts dans toute l’Europe.

L’ANCAC salue la mémoire de cette grande dame de la Résistance et offrons à ses enfants et petits enfants nos plus sincères condoléances.

                                                                                 Annette COLAS Amie de l’ANCAC