Angers

 

 

Hommage à Jacky LEBRETON

 

 

   Cher Jacky,

    Nous te savions malade, mais nous espérions tous ta guérison, il n'en fut rien, ta disparition nous touche profondément, notre tristesse est immense à la mesure de la perte d'un ami au dévouement extrême, cette maladie a atteint ton corps mais jamais ton courage jusqu'aux derniers instants de ta vie.

Tu as fait ta carrière à la SNCF de 1965 à 1994

Ce n'est pas de cette carrière dont je vais parler Jacky, mais celle d'un militant dans plusieurs domaines.

Celle d'un syndicaliste à la CGT tu participes à toutes les actions pour l'amélioration de la cause des cheminots pour les salaires, conditions de travail, la défense du service public et c'est tout naturellement que tu deviens délégué du personnel CGT, Président de la commission sociale du CE local de cette époque, puis au CRAS (comité régional des activités sociales).

Le social, la solidarité, l’humain t'ont toujours inspiré, il va de soi que tu adhères à l'ONCF et participes aux activités de cette association pour venir en aide aux orphelins de la SNCF.

Lorsque le CLSH (centre de loisirs sans hébergement) a fermé, manque d'enfants parce que de moins en moins de cheminots, mais aussi volonté de la SNCF de les supprimer, cette dernière voulait également se débarrasser de ces locaux, tu t'es démené avec la délégation CGT pour les conserver, comme tu disais jusqu’à Paris pour les faire céder,

Ce bâtiment devenu Salle Marpeau, nom que tu as choisi pour son inauguration, le choix d'un syndicaliste cheminot CGT, d'un résistant de la dernière guerre.

Aujourd'hui nous savons tous combien cette salle est utile pour les OS (organisations syndicales) et associations et dont tu n'oubliais pas d'en rappeler l'historique lors de nos activités.

A la retraite il va de soi que tu rejoins la section des cheminots CGT, vite tu intègres ce que l'on appelait à l'époque le comité de loisirs pour en devenir le président.

Création de notre concours de pétanque en 1996, c'est un succès qui perdure encore aujourd’hui. Ce sont aussi les repas spectacle au Val d'Evre, le séjour en Espagne, la Dordogne, le concours de belote, la création de la journée loisirs pour nos veuves. etc. etc.

Ce comité de loisirs devient LSR association Nationale de loisirs et de solidarité créée par la CGT pour un tourisme social permettant à des retraités aux faibles pensions de pouvoir partir en séjour de vacances.

Séjours ou tu participas avec un groupe d'Angers au Cap d'Agde en 2017 et à Gruissan en 2018. De bons souvenirs pour tous avec toi.

Tu y resteras bien évidemment membre actif pour la poursuite des activités chacun (e) se souviendra de cette soirée Marocaine en 2019 salle Marpeau ou Jacky dans son habit d'Emirat fut très remarqué, quel succès, combien de photos prises pour être présent avec toi,

Cette soirée te faisait un peu oublier ta maladie qui était déjà présente.

 

 Jacky c'est aussi la mémoire combattante. Tu es  né en juillet 1939, la guerre est proche, tu ne verras ton père qu'à l'âge de 6 ans puisqu'il était prisonnier. A son retour tu lui dis bonjour Monsieur ne l'ayant jamais vu.

Dès gamin ce manque a sans doute marqué ton personnage

Jacky tu connaîtras également la guerre d'Algérie ou tu  y passeras 28 mois

 (C’était dur d'avoir 20 ans aussi à cette époque)

 

Dès ton entrée à la SNCF tu t'engages en adhérent à L'ANCAC avec Pierre Sicard, Pierre Ragouin, Bernard Gauthier et la section d'Angers prend de l’importance, pour défendre sans compromission les intérêts des cheminots A C V G et notamment le bénéfice de la loi de 1924 sur la campagne double qui malgré ton combat et de celui de toute l'ANCAC n'est toujours pas appliquée dans sa totalité.

Tu deviens le président de la section d'ANGERS tu seras réélu à chaque A G. Comme le travail est tellement bien mené, le cumul des mandats s’additionne : Vice-président du réseau ouest, membre de l'Union régionale, membre du conseil national, du bureau National, tu y apportes toujours ta contribution.

Ayant le sens de l'organisation la fédération Nationale te demande d'organiser le 25ème congrès National à ANGERS du 23 au 25 avril 1987. Ce qui fut dit fut fait avec l'aide de tous tes camarades, un an de travail acharné, les relations de Pierre Sicard avec le 1er adjoint Mr Jean Rousseau de la mairie de cette époque facilite les locations de salle (palais des congrès, grenier st Jean) c'est la réservation des hôtels, le transport des congressistes sans oublier la restauration et oui il fallait recevoir plus de 250 personnes. Ce fut une très grande réussite, organisation parfaite, des débats de grandes valeurs pour la reconnaissance du monde combattant.

 

Dans son intervention de bienvenue de ce 25ème congrès Jacky disait que chacun prenne conscience que la PAIX est un combat, tant souhaité par tous, passe par l'amitié entre les peuples. Ces paroles sont toujours d'actualité. C’est ainsi que la section d'Angers adhère au mouvement de la paix et participe les 21 septembre de chaque année à la journée internationale de la paix, place de la PAIX à Angers

JACKY un congrès que personne n'oublie j'en ai été le témoin, nombreux sont ceux qui t'en parlaient encore dans les différentes réunions ou congrès. Ha ! le congrès d'Angers disaient-ils quels souvenirs !! en plus la douceur angevine était bien présente.

 Cela te donna une certaine fierté de la réussite de toute ta section, fierté mais pas orgueil, tu restais modeste avec toujours la volonté de bien faire, de ne rien oublier et ceci jusqu’à ton dernier souffle. Nous avons encore échangé pour la commémoration de Pierre Sémard le 7 mars dernier, ce sera ma dernière rencontre avec toi en présence de Didier Ribot et Guy Pasguinet.

   Jacky, une vie bien remplie, heureusement qu'il y avait de temps en temps les parties de pêche pour te détendre un peu, sans oublier les bons séjours avec Jacqueline dans votre mobil-home entourés de vos amis du camping à Brétignolles sur Mer.

Merci JACKY pour ton dévouement, j’y associe Jacqueline qui t'a toujours soutenu malgré toutes tes absences, les réunions à Paris et en région, ta participation à tous les congrès nationaux.

 

Il nous laisse tous, mais il ne s'en va pas de nos cœurs

 

Nos liens d'amitié entre Jacky et moi ne pourrons s'effacer

En mon nom, de celui de la section des cheminots CGT, de LSR, de L'ANCAC, de l'ONCF

A Vous Christophe et Sylvie, Sylvie et Philippe, à ses enfants, ses petits-enfants et arrières petits-enfants, recevez nos plus vives et sincères condoléances