Dijon

 

27 mai Journée Nationale de la Resistance 39/45

 

 

 

 

 

 

A l’occasion de cette cérémonie devant la stèle Jean MOULIN, notre camarade Marcel VILLEROT président d’honneur de notre section a reçu des mains du préfet de Bourgogne la médaille Or de l’ONACVG. Pour les nombreuses années passées au comité départemental de la Côte d’Or.

Une reconnaissance bien méritée, tous les adhérents de la section le félicitent.

Marcel fut un résistant de la première heure, dès 1940, il s’engage à 17 ans dans le bataillon de jeunesse communiste clandestin.

Ses premiers actes de résistance commencent par la destruction des étiquettes que portaient les wagons en partance pour l’Allemagne, depuis le triage de PERRIGNY.

Ensuite il fait connaissance de Lucien DUPONT responsable des bataillons de jeunesse. Celui-ci fut fusillé le 26 février 1943 au Mont Valèrien, il avait 21 ans.

Marcel commence par la distribution de tracts anti allemand et anti-Vichy. Dénoncé par des Français, il est arrêté le 6 octobre 1941, par les policiers français commandés par le traite MARSAC. Torturé par ces individus il est incarcéré à la prison de Dijon. En février 1942 il tente une évasion avec quelques camarades, mais celle-ci échoue.

Transféré à la prison de CHAUMONT pendant sept mois. En octobre 1942, il est de nouveau transféré au camp de ROUILLE dans la Vienne. Le 11 janvier 1943, il arrive à COMPIEGNE. Le 23 janvier entassés à 63 dans un wagon à bestiaux, il arrive au camp de SACHENHAUSEN.

Le camp de SACHENHAUSEN était un camp d’extermination par le travail, 100 000 déportés y sont passés au four crématoire. Le 21 avril ordre est donné d’évacuer le camp, par colonnes de 500, encadrés par les SS.

Il a parcouru 250 kms en 13 jours dans des conditions atroces (« la marche de la mort »). Au départ du camp ils étaient 32 000 à la fin il en restait environ 18 000, mais dans quel état. Marcel a résisté jusqu’au bout. Le 4 mai 1945 ils étaient libérés par l’armée soviétique.

Après son arrivée à CHENOVE, il a fallu reprendre des forces. Marcel grâce à sa force de caractère, a poursuivi son combat pour la PAIX, l’action sociale et l’amitié entre les peuples.

Cheminot il devient délégué CGT de 1958 à 1978. Conseiller municipal à MARSANNAY de 1971 à 1983. Il devient président d’honneur de notre section en 1978.

 

  • Chevalier de la Légion d’Honneur, médaille militaire.
  • Croix de Guerre avec palme.
  • Croix du Combattant de la Résistance.
  • Médaille déporté résistant.
  • Médaille Or de notre association
  • Médaille OR des Mérites Civils et Militaires.

Et beaucoup d’autres distinctions.

 

Marcel reste un militant actif malgré ses 98 ans.

Depuis de nombreuses années, il continue de témoigner dans les collèges et les lycées pour apporter à la jeunesse ce que fut cette page de notre histoire.

Très apprécié pour sa gentillesse, ses convictions, il nous montre tout le courage qu’il a dû avoir dans cette période tragique.

Nous sommes très heureux de l’avoir auprès de nous.

 

Robert MOULLIERE président de la section

Officier de l’Ordre National du Mérite.