Angoulême

 

Journée Nationale du souvenir des Victimes et Héros de la Déportation

 

Photos Jean-Michel URBAJTEL

Le jeudi soir 21 avril 2022 nous nous sommes réunis devant le monument des déportés pour une veillée avec les flambeaux projection sur écran avec le récit des déportés, le travail, les appels, les rêves de voir la fin de l'esclavage. Pour illustrer cette sombre période de notre histoire de France nous avons écouté la chanson Nuit et Brouillard de Jean-Ferrat qui résume bien cette période.

Vendredi 22 avril 2022 à 11h, la cérémonie s'est déroulée devant le monument de la gare d'Angoulême en présence de seize porte-drapeaux de Madame la Préfète de la Charente Magali Débatte, Monsieur Laïd Bouazza adjoint au Maire d'Angoulême Xavier Bonnefont, le lieutenant - Colonel de la DMD Délégué militaire départemental, La Vice-Présidente du conseil Départemental. Début de la cérémonie par la lecture du Message pour la journée Nationale du Souvenir des Victimes et Héros de la Déportation par Jean-Pierre Colas, Président Départemental de l'ARAC, message rédigé par les associations de déportés.

Dépôt de gerbes par les officiels, les associations et la secrétaire Annette Colas accompagnée de deux enfants du Conseil Municipal.

La minute de recueillement suivie de la Marseillaise, le chant des Marais et le chant des Partisans ont retenti en hommage aux milliers de Déportés morts pour leurs pays.

Les officiels ont salué les porte-drapeaux.

Message : La résurgence d'idéologies porteuses d'exclusions, les tentatives de réécriture de l'Histoire nous font aujourd'hui obligation de poursuivre leur combat et d'entretenir les valeurs qu'ils ont portées, dans un monde marqué par les guerres, la pauvreté, les inégalités, le dérèglement climatique, qui jettent sur les routes d'un exil souvent sans issue et mortifère, des milliers d'êtres humains en détresse. Dans un monde où l'on voit ressurgir le spectre des dictatures, des replis nationalistes et des frontières qui se ferment, l'espoir pour l'avenir réside dans la pérennité de ce combat.

 

La secrétaire Annette COLAS