Appel contre les bombardements de civils

Des parlementaires de cinq pays, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la France, le Royaume-Uni, réunis en conférence le 27 mai 2021, à l’initiative de l’ONG Handicap International, appellent les gouvernements européens à s’engager concrètement dans la lutte contre le bombardement des civils.

L’objectif est de parvenir à un accord international contre l’utilisation des armes explosives en zones peuplées (EWIPA).

Il prendrait la forme d’une déclaration politique et devrait voir le jour avant la fin de l’année 2021, 112 Etats ont déjà officiellement reconnu les conséquences humanitaires de ces armes explosives.

La France fait partie des pays qui participent à des interventions militaires. Il y a également des pays qui utilisent ces armes et qui les vendent, dont aussi la France, entre 2011 et 2018, près de 309044 personnes sont mortes en raison de l’utilisation de ces armes, 75% de ces victimes étaient des civils.

Longtemps après la fin des conflits, ces bombardements impactent la vie des populations civiles, victimes des déplacements forcés et la contamination des territoires par des restes explosifs de guerre.

Dans cette initiative, les parlementaires Européens ne doivent pas oublier que notre continent a également connu la guerre, et la souffrance liée aux bombardements.

Ils réclament à leurs gouvernements de « soutenir l’élaboration d’une déclaration visant à renforcer la protection des civils contre l’utilisation d’armes explosives dans les zones peuplées et à renforcer l’assistance aux victimes de ces pratiques ».

Il serait temps de réagir.

                                                Le Secrétariat national