Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre

Reconnue d'Utilité Publique par Ordonnance n° 45.1181 du 14 Mai 1945

 

Paris, le 14 septembre 2021

 

 

COMMISSION DES AFFAIRES INTERNATIONALES

 

"La situation Internationale'

Réunie en Assemblée générale à Paris le 14 septembre 2021, l'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC) a évoqué les désordres et les drames concomitants et correlés qui frappent la planète et qui renforcent la méfiance et la peur, alourdissant le climat de la situation internationale :

La pandémie du COVID-19 qui depuis le début de l'année 2020 continue à envahir, par vagues successives, l'ensemble des pays du monde

Les graves désordres climatiques qui selon la quasi-unanimité des scientifiques, sont des manifestations en conséquence du réchauffement de notre univers, auxquelles il faut ajouter la catastrophe sismique qui a dévasté Haïti

La persistance des conflits armés, marquée en particulier par la chute éclair de l'Afghanistan aux mains des Talibans, provoquant un chaos désastreux à l’aéroport de Kaboul et laissant prévoir des répercussions qui risquent de poser de graves problèmes

La poursuite des attaques terroristes menées, pour la plupart, au nom de fanatismes religieux

Devant cette situation l'UFAC tient tout d'abord à exprimer sa profonde compassion aux familles des millions de morts de la pandémie et aux victimes des soubresauts climatiques Elle pense aussi aux femmes, aux enfants et de manière générale aux familles, qui errent dans le monde et au chiffre fourni par les Nations Unies sur les 40 millions de personnes qui migrent à l'intérieur de leurs pays chassés de leur habitation par les combats ou les exactions

L'UFAC déplore et condamne l'utilisation dévoyée des moyens de communication numériques pour banaliser le mensonge, propager des fausses nouvelles et susciter la haine. Elle exprime son profond regret devant l'absence générale de référence aux Nations Unies lors des discussions sur la solution des différents du présent et de l’avenir. On parie fréquemment de stratégies de la guerre future que d'aucuns considèrent comme certaine, mais on ne trouve guère de mention d'une stratégie de paix alors qu’elle existe dans le chapitre VI d Règlement pacifique des différents" de la Charte des Nations Unies que ses 193 États membres se sont solennellement engagés à respecter.

Au contraire, comme l'a reconnu récemment le Secrétaire Général Antonio GUTERRES, la paralysie du Conseil de Sécurité incite les États "moyens a intervenir directement pour régler leurs problèmes. (Par le recours à la force armée).

Si pour certains, la gravité de la situation actuelle, de sa complexité et de ses contradictions obère l'avenir, l'UFAC estime que les enseignements qui peuvent en être tirés sont susceptibles, au contraire, d'ouvrir la voie vers un monde nouveau, davantage conforme à l'esprit de la Charte des Nations Unies. La pandémie, comme les effets du réchauffement climatique, ont démontré de façon péremptoire, l'indispensable coopération internationale pour la survie de l'humanité, au-delà d'une défense égoïste et à court terme des intérêts nationaux.

L'UFAC note à cet égard les changements et les avancées déjà intervenus dans la prise de conscience des problèmes et de l'action à entreprendre et à poursuivre, en particulier grâce aux moyens fournis par la technologie numérique en plein développement. Elle constate aussi la volonté de larges secteurs des populations et en particulier des jeunes un peu partout dans le monde de s'impliquer dans l'action à cette fin

Pour l'UFAC il s’agit donc d’un message de résilience d'espoir et d'un appel à l'action.