Budget 2022 des Anciens Combattants et Veuves de Guerre

 

Le budget 2022 dédié aux Anciens Combattants et Veuves de Guerre est en baisse par rapport à celui de l’année précédente.

En conclusion du rapporteur de la commission tripartite, l’évolution du point PMI fera l’objet d’un suivi régulier. L’Office (ONAC-VG) est doté d’une subvention de plus de 56 millions d’euros. Le budget d’action sociale est maintenu à 25 millions d’euros dont 18 millions à la politique de mémoire.

Rien sur la campagne double !

Rien sur la demi-part aux veuves dont le mari est décédé avant 65 ans !

La commission avait demandé que la valeur du point soit indexée sur l’indice des prix à la consommation <<Système mis en place en 2005 (ITB-GI = Indice de Traitement Brut- Grille Indiciaire) de la fonction publique>>.et demande que le retard soit résorbé par étapes. Le projet prévoit un rattrapage limité à la période 2018/2021

Le budget 2022 est adopté sans modification, hormis l'enveloppe destinée à l'indemnisation des harkis, en application de la loi votée le 18 novembre dernier à l'Assemblée nationale.

En 2021, les crédits programmés avaient diminué de 70,1 millions d'euros, soit moins 3,2 % par rapport à l'année précédente.

En 2022 cela correspond à un manque de 3,5 % et 50 millions d'euros ont été provisionnés par un amendement de crédit.

La baisse totale des crédits s'élève donc à moins 1,1%.

Une première enveloppe de 50 millions d'euros en réparation des préjudices par les harkis est annoncée par le Président de la République et porté par la ministre chargée de la mémoire des anciens combattants.

 

En conclusion

  • La retraite du combattant (indice 52) est donc maintenant de 782.60€ par an.

Elle est versée semestriellement par moitié (0%) soit 391.30 euros et en fonction du mois de naissance de l’ayant droit.

  • La valeur du point qui sera porté à 15,05€ au 1er janvier 2022.

 

 

 

Le secrétariat national