60ème anniversaire du cessez-le-feu en Algérie

 

Depuis 60 ans nous commémorons le 19 mars 1962 date où à midi fut proclamée le cessez-le-feu en Algérie.

Une guerre qui a laissé dans les cœurs et dans les corps de millions de Français les cicatrices ineffaçables. C’est l'événement le plus important pour la France depuis la Seconde Guerre mondiale.

Ce fut pour les deux pays, un jour de délivrance. Malheureusement, ce n'était pas encore la paix, c'était le début de la sortie de la guerre, dont l'histoire nous apprend, qu’elle est bien souvent la source de violence.

Ce qui fut tragiquement le cas en Algérie, avec des représailles, des vengeances, des attentats et des massacres fomentés par des hommes irresponsables voulant créer une guerre civile. Grâce aux appelés du contingent et certains chefs militaires restés fidèles à la République, elle fut évitée.

Aujourd'hui, le besoin d'histoire est légitimement revendiqué, une exigence de vérité, notamment concernant la guerre d’Algérie. Le 19 mars 1962, reste la seule date historique de commémoration. Cette guerre a couté la vie à 30 000 de nos soldats, fait

30 000 blessés et malades et côté Algérien plus d’un million de morts.

Chaque année le 19 mars dans toute la France, des milliers d’anciens combattants avec le soutien du peuple Français se retrouvent devant les monuments aux morts pour témoigner de leur attachement aux disparus et l’affection à leurs familles.

Le gouvernement s’honorerait pour l’occasion en allant plus loin dans la reconnaissance des droits aux anciens combattants, notamment en attribuant la campagne double sur le temps passé en Afrique du Nord.

Le samedi 19 mars 2022, avec l’ensemble de la population, nous voulons que s’instaure une coopération de solidarité et de relation apaisée entre la France et l’Algérie

Vive la France

Vive la paix

 

 Le secrétariat national