Traité International d’Interdiction des armes Nucléaires.

 

Objet : Motion adoptée au conseil National de l’ANCAC le 10 août 2022 et envoyée à

 

 

Organisation des nations Unies

405 EAST 42nd Street

NEW YORK

NY 10017

UNITED STATES

 

Monsieur le Secrétaire de l’ONU

 

A notre assemblée générale du 24 mai 2022, nous avons adopté la résolution concernant les affaires internationales de paix et de désarmement demandant que la France signe le TIAN Traité International d’Interdiction des armes Nucléaires.

En ce moment même, du 1er au 26 août 2022 à l’ONU se tient la dixième conférence sur le TNP (Traité de Non-Prolifération des armes nucléaires).

C’est donc une opportunité qui s’offre à la France de faire des propositions sur le désarmement nucléaire, alors que la menace de son utilisation réapparaît fortement avec le conflit en Ukraine, ce qui serait une violation du droit international, y compris la Chartre des Nations Unies

Le secrétaire de l’ONU Antonio Guterres, à l’ouverture de cette conférence a lancé son appel aux 191 états ayant signé le TNP à leurs responsabilités, au moment même où l’on commémore les événements d’Hiroshima et Nagasaki, faisant plus de 200 000 morts.

Aujourd’hui, les bombes sont trente fois plus puissantes que celles qui ont été larguées.

Il faut éliminer l’arme nucléaire. Les engagements doivent être tenus, c’est la seule garantie qu’elles ne soient jamais utilisées.

Si la France a voté le TNP elle continue de pratiquer la chaise vide en refusant de donner une suite positive à l’invitation des Nations Unies sur le TIAN.

Si nous regardons les dépenses consacrées aux armes nucléaires en France, elles sont en augmentation depuis la dernière législature passant de 3,5 milliards d’euros pour aller vers les 7 Milliards annuels.

Comme nous l’écrivons dans notre résolution, les moyens ainsi économisés serviraient à la satisfaction des besoins exprimés par une grande partie de la population en matière de santé, de travail et de pouvoir d’achat.

Le conseil national de notre association ANCAC réuni ce jour 10 août 2022 vous demande d’intervenir dans les plus brefs délais à cette dixième conférence d’examen des parties au Traité de non, Prolifération des Armes Nucléaires à l’ONU à New York

 

 

Le conseil National de l’ANCAC