Mali

Plus de neuf ans après, le dernier soldat français a quitté le Mali. L’intervention de l’armée française, d’abord sous l’appellation « Serval » puis transformée en « Barkhane » n’a atteint aucun des objectifs annoncés. Les groupes Djihadistes n’ont pas été arrêtés.

Parties du Mali, les troupes françaises seront redéployées entre le Niger, le Tchad et le Burkina Faso.

Depuis 2013, 53 soldats français ont été tués au Sahel, dont 48 au Mali. La présence militaire au Sahel, qui a mobilisé jusqu’à 5500 hommes sur le terrain en 2020, sera divisée par deux d’ici la fin de l’année.

En l’absence d’un véritable changement de cap, la France n’a gagné la qu’un simple sursis.

Le Secrétariat National