75éme Anniversaire du Débarquement de Normandie le 6 juin 1944

 Le 6 juin 1944 à l’aube une armada de 4266 navires de transport et 722 navires de guerre s’approche des côtes normandes.

Elle s’étale sur un front de 35 kms et transporte pas moins de 130 000 hommes, Britanniques, Américains, et Canadiens pour la plupart. Plus de 10 000 avions la protègent.

Baptisé du nom de code (Overlord) cette opération aéronavale demeure la plus gigantesque de l’histoire.

Dwight Eisenhower, les généraux Bradley et Patton et le Maréchal Britannique Montgomery décident de débarquer en Normandie, au sud de la Seine, l’objectif est d’installer une tête de pont sur les plages, puis de s’emparer du port en eau profonde de Cherbourg afin d’intensifier les débarquements d’hommes et de matériels.

Il n’empêche que d’impressionnantes fortifications parsèment le littoral océanique des Pyrénées à la Norvège. C’est « le mur de l’Atlantique ». L’arrière-pays du Cotentin a aussi été inondé dès janvier 1944 par les Allemands et protège contre d’éventuels atterrissages par des pieux, tranchées, mines.

Vers minuit trois cents éclaireurs sont parachutés derrière les marais du littoral sur la presqu’île du Cotentin. Ils balisent les terrains d’atterrissages pour les planeurs qui les suivent, 23500 parachutistes de trois divisions sont lâchés derrière les lignes Allemandes, leur mission est de dégager la plage Utah et de couper la route qui relie Caen à Cherbourg à Sainte-Mère Eglise mais certains d’entre eux tombent au centre du village où ils sont mitraillés par les Allemands avant d’avoir touché terre.

A l’intérieur des terres, les réseaux de résistance s’activent, ils ont été avertis par la BBC par le message codé des vers de Verlaine    

« les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone »

Le général Eisenhower reconnaitra que les réseaux de résistance les ont beaucoup aidés.

Au matin du jour J à 5h30 les avions bombardent les fortifications des plages et des falaises. Une heure plus tard cinq divisions commencent à débarquer sur les plages aux noms codés de l’ouest vers l’est : Utah et Omaha, Gold, Juno et Sword.

Le commando français de 177 hommes commandé par le capitaine de corvette Philippe Kieffer avait pour objectif de prendre d’assaut une position fortifiée : un ancien casino à Colleville Montgomery. Aujourd’hui trois de ses soldats sont toujours en vie.

Les hommes progressent sur les plages sous le feu des Allemands qui tirent du haut des blockhaus. La résistance de la Wehrmacht est rude au dépit de la médiocrité des troupes en particulier sur Omaha-Beach où les Américains frôlent la catastrophe.

La chance sourit enfin aux alliés et à la fin de la journée 135 000 hommes ont réussi à poser le pied sur le sol français.

Les Américains déplorent 3400 tués et disparus, les Britanniques 3000, les Canadiens 335, mais au total les pertes s’avèrent beaucoup moins importantes. Les bombardements des villes normandes ont par ailleurs causé beaucoup de victimes civiles et des villes ravagées à 95%.

Au soir du 6 juin, les alliés ont finalement réussi à établir une tête de pont sur la côte où ils peuvent débarquer des millions d’hommes en vue d’une offensive de longue haleine pour libérer la France, la Belgique, le Luxembourg, les Pays Bas.

Saluons le courage des alliés qui ont contribué à la victoire et à la reddition sans conditions de l’Allemagne nazie.

 Annette COLAS

 

 

 

HOMMAGE AUX FUSILLES AU MONT VALERIEN ET A TOUTE LA RESISTANCE.

 

Organisé par l’association pour le souvenir des fusillés du mont-valérien et de l’ile de France, un hommage solennel eu lieu le samedi 25 mai 2019, au mémorial national de la France combattante.

La Résistance nous a légué un devoir, une « ardente obligation » : Poursuivre une « œuvre de mémoire », pour transmettre aux jeunes générations les valeurs dont étaient porteurs les résistants unis dans la diversité de leurs origines.et de leurs convocations et agir contre toutes les formes de racisme, de xénophobie et d’obscurantisme.

Un spectacle « Huit jours et une nuit » a été interprété par des collégiens d’Ile de France, sur le thème : « Mois d’Aout 1944, Paris se révolte ! ». 

Devant le mémorial une quarantaine de drapeaux, dont celui national de l ANCAC par Claude WANDEROILD, ainsi que celui de Villeneuve St-Georges par Georges PRIEUR.

Une trentaine de gerbes furent déposées dont celle de l’ANCAC par Edmond ARNAUD  Et Robert BAPTIER.

Parmi les invités : Marguerite WANDEROILD, Micheline PICHON, Christiane BAPTIER, Michel VALENTIN et Claude PERES.

Pour terminer cette journée du souvenir, un vibrant hommage a eu lieu dans la clairière des fusillés, accompagnés par la musique des gardiens de la paix de Paris et les personnalités invitées.  

                                                                                                          Robert BAPTIER

 

 

Décès de Jacques GOUJAT

C’est avec une profonde tristesse et une profonde émotion, que nous avons appris le décès du président honoraire de l’UFAC Jacques GOUJAT, survenu après une longue période d’hospitalisation.

Il a assuré, pendant 22 années  la présidence de la confédération, avec le dynamisme et la force de caractère que nous lui connaissions.

Ses obsèques ont été célébrées le vendredi 24 mai à la cathédrale Saint-Louis des Invalides à PARIS.

Robert BAPTIER Président National de l’ANCAC représentait notre association.

Le secrétariat national.

 

Assemblée Générale de l’UFAC

A Paris les 13 et 14 Mai 2019

L’ANCAC était présente avec le Président National Robert MOULLIERE et le Vice-Président National Jean-Pierre COLAS pour assister à l’assemblée générale de l’UFAC pendant ses deux jours de travaux.

 

 

Election d’un nouveau Président, Monsieur Daniel LEPINE en remplacement de Monsieur Jacques GOUJAT.

La Directrice de l’ONAC VG Madame Rose-Marie ANTOINE invitée ainsi que le directeur de Madame la secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants nous ont confirmé le maintien des ONAC avec un renfort d’assistantes sociales.

Le Président de l’ANCAC Robert MOULLIERE a été réélu au conseil d’administration de l’UFAC.

 

Disparition

Alain THUET porte-drapeau national jusqu’en 2019 est décédé.

Il était très dévoué à notre association. Toujours prêt pour participer aux cérémonies Parisiennes et aux congrès de l’ANCAC.

Il était également porte-drapeau de la section de la section de PARIS SUD-EST.

L’ANCAC présente ses sincères condoléances à son épouse.

Robert BAPTIER 

Monsieur le Premier Ministre

 

Nous venons nous adresser à vous sur un point particulier à savoir les conditions d’attribution du bénéfice de la campagne double aux Anciens Combattants d’Afrique du nord fonctionnaires et assimiles.

Actuellement la campagne double est attribuée sur les actions de feu ce qui est contraire à la loi du 14 Avril 1924 et celle du 7 Décembre1974. Tous les Anciens Combattants des conflits antérieurs 14/18-39/45, Indochine, Opex ont bénéficié de ce droit sur le temps passé dans les territoires.

C’est pourquoi, nous pensons qu’il vous est possible Monsieur le Premier Ministre d’abroger le décret 2010-890 du 29 Juillet 2010 qui fut une erreur et proposer un nouveau texte en prenant en compte le temps passé dans les territoires en Afrique du Nord.

Lors des rencontres avec l’UFAC, le groupe des 12, notre association, Madame Geneviève DARRIEUSSECQ Secrétaire d’Etat a déclaré vouloir régler chaque année un point prioritaire lors de la loi de finances de 2020. La campagne double figure dans les premiers points prioritaires de la motion de l’UFAC. Ce ne serait que justice pour tous ceux qui attendent cette décision.

Il faut savoir que de nombreux Anciens Combattants d’Afrique du Nord disparaissent

(Moyenne d’âge 80 ans).

            Aujourd’hui ils se sentent lésés, mal considérés alors qu’ils sont restés fidèles à la république.

            Connaissant votre attachement au monde Combattants et à leurs droits à réparation votre décision serait hautement appréciée  

            Je vous prie d’agréer, Monsieur le premier Ministre, l’expression de ma haute considération.

                                                                                               Robert MOULLIERE

                                                                                               Président National

                                                                                               Ancien Combattant en AFN

                                                                                   Officier de l’ordre National du Mérite

3410444
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Total
230
1750
15767
3381547
40714
50104
3410444
Votre IP: 18.206.241.26
21/07/2019 02:15