80ème Anniversaire de l’Appel du 18 Juin

 

Parti à LONDRES le 17 Juin 1940, c’est au CARLTON GARDEN que le Général DE GAULE s’installe au siège des forces Françaises libres en lançant le lendemain un appel sur les ondes de la B.B.C. le 18 juin vers 18 heures. Il enregistre le texte qui sera diffusé à la fin du bulletin d’information de 22 heures. La B.B.C ne conservera pas cet enregistrement, le discours important du jour étant manifestement celui de CHURCHILL.

La teneur de l’appel du 18 juin a été longuement murie par Charles DE GAULLE au fil des réunions du gouvernement de PETAIN auxquelles il a participé la veille de son départ, comme sous-secrétaire d’état à la guerre sur les solutions à adopter « armistice, capitulation… ».

 DE GAULLE prend l’exact contrepied de l’analyse développée par PETAIN.

Il pense qu’il existe dans le monde tous les moyens de défaire HITLER, si l’armée française est hors de combat sur le sol métropolitain, au terme de cet analyse géopolitique, DE GAULLE « invite » soldats, officiers, ouvrier, ingénieurs qui se trouvent en territoire britannique à se mettre en rapport avec lui.

Le 80ème anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 constitue aujourd’hui un marqueur important dans le calendrier commémoratif. Il permet aussi de mieux saisir le retentissement de son appel à la résistance pour poursuivre le combat.

                                                                                   Robert BAPTIER

 

Le texte de l'Appel du 18 juin 1940

Discours du Général de Gaulle prononcé à la radio de Londres le 18 juin 1940.

Cet appel n'a pas été enregistré.

« Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement.

Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l'ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer.

Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis.

Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.

Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres. »

 

Madame Cécile Rol-Tanguy

une grande dame de la résistance s’est éteinte

 le 8 mai 2020 à 101 ans

 

Elle est née Le Bihan à Royan le 10 avril 1919. Elle est la fille du syndicaliste François Le Bihan ouvrier électricien et cofondateur  du Parti Communiste Français qui sera déporté à Auschwitz dans le convoi des 4500 où il y mourra en 1943.

Cécile après l’obtention de son brevet élémentaire à 16 ans elle est formée au métier de sténodactylographe  et suit un stage au secrétariat administratif du syndicat de la Confédération Générale du Travail CGT de la compagnie Parisienne  de distribution d’électricité. En novembre 1936 elle est engagée au syndicat des métaux CGT d’Ile de France dont le secrétaire n’est autre qu’Henri Tanguy.

Cécile Rol-Tanguy milite à l’union des filles de France et participe à des réunions du Comité d’aide à l’Espagne Républicaine, puis elle adhère au Parti Communiste en 1938 qu’elle ne quittera jamais.

Elle devient la marraine de guerre d’Henri Tanguy, engagé dans les brigades internationales et qu’elle épouse le 19 avril 1939. Ils auront cinq enfants.

Au début de juillet 1940 elle entre dans la clandestinité. Henri une fois démobilisé la rejoint à Paris. Elle devient agent de liaison et prend les surnoms de Jeanne, Yvette et Lucie. Seul Marcel Maillard connaît leur véritable nom et leur adresse.

C’est elle qui notamment informe Jean-Pierre Timbaud qu’il est recherché. Elle cache des armes dans le landau de ses enfants. Le 19 Août 1944, elle rédige sous la dictée d’Henri l’appel à l’insurrection des Parisiens: « Aux Patriotes aptes à porter des armes la France vous appelle ».

Après la guerre Cécile Rol-Tanguy devient co-présidente de l’Association des Combattants de l’Espagne Républicaine dont sa fille Claire deviendra secrétaire générale.

Elle prend l’engagement avec son mari de rester adhérente au PCF et abonnée à L’Humanité  jusqu’à sa mort, Henri Rol-Tanguy meurt en 2002.

En janvier 2014, elle salue avec Odette Nilés dans une tribune du Monde la décision du transfert des cendres de Pierre Brossolette, Geneviève Anthonioz de Gaulle, Germaine Tillon et Jean Zay au Panthéon.

Le 27 mai 2014, elle participe aux commémorations organisées à l’occasion de la journée Nationale de la Résistance.

Elle est titulaire des plus hautes distinctions de la République Française, Commandeur de la Légion d’Honneur et à la dignité de Grand Officier, Grand Croix de l’Ordre National du Mérite et élevée à la dignité de Grand- Croix en 2017 pour ses 75 ans de services.

Médaille de la Résistance 1945 homologuée lieutenant FFI en janvier 1946.

Que sa vie serve d’exemple à la jeunesse française et encore merci Madame pour votre engagement aux côtés de votre mari pour chasser les nazis hors de France et que plus jamais nous ne connaîtrons les affres de la guerre qui firent des millions de morts dans toute l’Europe.

L’ANCAC salue la mémoire de cette grande dame de la Résistance et offrons à ses enfants et petits enfants nos plus sincères condoléances.

                                                                                 Annette COLAS Amie de l’ANCAC

8 Mai 1945

 

Il y a 75 ans, le 8 mai 1945, l’Allemagne Hitlérienne capitulait sans conditions.

Au jour anniversaire de cette victoire, souvenons-nous et rendons hommage à nos morts, honorons la mémoire de toutes celles et ceux qui ont été victimes de l’atroce réalité des évènements de la seconde guerre mondiale.

En cette journée ou les Françaises et Français se souviennent et ont conscience que la paix et les valeurs humaines qui sont les leurs, particulièrement fragiles, ils regrettent que les espérances nées de cette victoire historique du 8 mai 1945 soit bafouées, le monde connaissant encore aujourd’hui des situations de guerre, de violence et de haine.

Proclamons, en ce 8 mai, notre attachement à la cause du monde combattant inséparable de celle de la France et de la paix.

                                                                       Le secrétariat National

 

Monsieur Claude SERY

Président délégué de la FNCAC

Veuillez trouver ci-joint et pour répondre à votre demande le message que nous ferons passer dans notre prochain journal.

En raison du confinement nous ne connaissons pas la date de parution de ce journal mais je vous propose en attendant de faire paraitre ce message sur votre site.

En espérant avoir répondu à votre attente, recevez nos excuses pour cet article mal rédigé.

Recevez nos sincères salutations

Le président de l’ANCAC

Robert Baptier

Souscription Nationale

SOUSCRIPTION NATIONALE POUR LE JOURNAL L’APPEL

PROMOTION DU 89ème ANNIVERSAIRE DE L’ANCAC

« 1931 / 2020 »

 

Comme les années précédentes, nous ne doutons pas de l’attachement que vous avez toujours manifesté envers notre Association National pour son service d’information. Bien qu’une partie de notre budget soit consacré à la gestion du journal, nous sommes contraints de faire appel aux ressources de toutes celles et tous ceux qui pourraient répondre favorablement à notre nouvelle souscription nationale permanente marquant le 89ème anniversaire de l’ANCAC.

 

D’avance, merci à toutes et à tous pour votre générosité.

Le Secrétariat National

 

Conseil National

Composition de la tribune :

Président National Robert BAPTIER,

Président de séance : Jean-Pierre COLAS,

Secrétaire de séance : Louis DUTTO,

Secrétaire National : Jean-Paul HETES,

Commission de contrôle : Marguerite WANDEROLD.

 

 

Présents :

BAPTIER Robert – DUTTO Louis – MONESTIER  Joseph – TISSERAUD Claude _ BOUDEC Régis – MICHAUD Pierre – WANDEROILD Claude – NADAL Jean-Louis – MORGAN Michel – CHATIN Michel – POCHOY Michel – DECOMBE Claude – DECOMBE Elysabeth – ETIENNE Henri – ETIENNE Janine – VALENTIN Michel – BEAUFILS Jean-Pierre – DUVEAU Jean-Claude – PRIEUR Georges – ARNAUD Edmond – LAIRAT Christian – CHAPUIS Roger – FOURNIER Jean – LIERES André – LAURENT Henri – DERRE Albert – GERAUD Cyprien – COLAS Annette – DELESPAUX Philippe – COLAS Jean-Pierre – HETES Jean-Paul – BUISSON Jean-Pierre – WANDEROLD Marguerite.

Les excusés : BEGUE Roger - MARIOTTI Joseph – ACKERMANN Blandine – SEGRELLES André – MAIGRET Pierre – BEAULIEU Félix – MONTBEL Paul  - LEBRETON Jacky – LAJOYE Marcel – PETIT Michel - PICHON Micheline - DUSSER Jacques – LARTIGAU Annie – THIBAUD Alain – PERILLE Jean – CHAZEAU Claude – GAY Henri – DEVIGE Lucien – ROYER Pierre – TARDIF Joël – RIBOT Didier – POURCHER Jean – KROLAK Jean -  LAYRE Jean-Claude – FERRAND André -MAIGRET Pierre.

 

Séance ouverte à 9h10.

Soit : 34 présents sur 49 inscrits. Le quorum étant atteint la réunion peut avoir lieu.

ACCUEIL DU PRESIDENT ET INFORMATIONS.

Accueil du président, Robert BAPTIER qui souhaite la bienvenue et demande d’observer une minute de silence à la mémoire des disparus. Souhaite un prompt rétablissement aux malades. Puis, il donne des informations sociales et l’avenir des retraites, les différentes réformes annoncées par le gouvernement en particulier l’avenir de la SNCF. La campagne double. Ce paragraphe a donné lieu à de larges discussions et échanges sur les points des droits, prévision du budget des anciens combattants 2020. Il fut distribué de nombreux courriers à adresser à la CPR, groupes Politiques, ministère de la Défense, avec en projet une proposition de rencontre avec le directeur de la CPR. Un courrier sera adressé au Directeur par Mme SIGAUD.

INTERVENANTS : LIERES, FOURNIER, DUTTO, VALENTIN, POCHOY, DELESPRAUX, COLAS, MOULIERES, LAURENT, MARCHANDEAU. LAYRAT, WANDEROÏLD, SIGAUD, NADAL, ETIENNE, GUERET.

André LIERES nous fait part de son engagement avec la section de Toulouse de prendre en compte les sections de Pau et Bayonne par défaut de Président et de pouvoir constituer un bureau,  à ce jour 50 cartes ont été réglées au trésorier de Toulouse, il a été très remercié pour son engagement pour sauver deux sections de soixante adhérents, une réunion a eu lieu le 10 février 2020.

POINT SUR LA PRESSE :

Jean-Paul HETES, donne la marche à suivre pour les articles qui paraissent sur le site de l’ANCAC,  la mise en page. Pour ce qui concerne les photos, ne pas utiliser les photos déjà parues dans un autre journal à moins d’avoir l’autorisation du photographe et encore soyez prudent. Tous les adhérents reçoivent le journal de l’ANCAC. Le comité de rédaction, bien en place, s’efforce d’apporter le plus d’informations possibles sur tous les évènements, par l’édito du Président, par  vie des sections, des UD, des UR, des Réseaux, sachant que chaque journal est un coût pour l’association pour l’envoi de l’Appel.

INTERVENANTS : COLAS, DUTTO, POCHOY, MARCHANDEAU, LAURENT, MOULIERES.

INFORMATIONS SUR L’ASSEMBLEE GENERALE DE 2021.

L’Assemblée générale nationale aura lieu le 19 Mai 2021. A voir pour la Salle de réunion, la cérémonie, le restaurant, etc… Les informations utiles seront données dès que possible.

INTERVENANTS : SIGAUD, HETES, MOULIERES

TRESORERIE, EFFECTIF.

La commission de contrôle, présidée par Mme Marguerite WANDEROÏLD, s’est effectuée le 11 février 2020. Après vérification de toutes les pièces comptables, aucune anomalie n’ayant été constatée, le résultat comptable a été approuvé.  Aucune intervention n’a été signalé.

QUESTIONS DIVERSES.

La cotisation reste inchangée, adhérent 25 euros ; 12 euros pour les amis(es) et veuves. Jean-Paul HETES, secrétaire national, informe, du fait que « Rail Mémoire » n’est plus en fonction, il serait souhaitable, afin de garder la mémoire, de prendre les photos des plaques dans les gares, pour apporter la preuve de leur existence. Pour ce qui concerne les compositions de bureau, préciser le nom, prénom, adresse, téléphone et mail afin de faciliter les contacts. Dorénavant, les convocations seront envoyées par Mail. Des sections peuvent gérer plusieurs sections dans leur département respectif. Le siège gère 15 sections.

 

La séance est levée à 12h15. Durée de la réunion : 2 heures 48 Minutes 33 Secondes.

Le secrétaire de séance, Louis DUTTO.