REAGIR ET AGIR

A l'attention des cheminots anciens combattants en Algérie

Le comité de Réseau Sud-Ouest de l'association des cheminots anciens combattants s'est réuni à Bordeaux le 24/01/2019. Il a décidé de continuer son action pour l'obtention d'une véritable double campagne basée sur le temps passé en territoire et non sur les actions de feu par journée, répertoriées par l'Autorité Militaire et transmises à la caisse de prévoyance SNCF à Marseille.

A cet effet, de nombreux cheminots appelés du contingent 1954/1962 ont reçu un courrier de la caisse leur indiquant la prise en charge ou non de la double campagne selon leur situation.

Certains obtiendront des sommes dérisoires, d'autres n'obtiendront rien, ce qui représente un véritable scandale et une atteinte à notre dignité d'ancien combattant.

Aussi nous vous proposons d'agir pour NOS DROITS et de contester par écrit, au plus vite dans le cadre du délai imparti (deux mois maxima après réception de la lettre de la CP) auprès de la commission de recours, comme indiqué sur votre lettre.

A titre indicatif, nous vous soumettons un texte de lettre à envoyer à Monsieur le Président de la commission de recours amiable en fonction des éléments que vous avez à votre disposition.

Nous vous invitons à riposter et agir pour que tous les cheminots anciens combattants d'Algérie bénéficient du DROIT à une véritable double campagne, conformément à la loi du 14/04/1924 appliquée à tous les autres conflits.

 

Fraternellement,

 

Le Président du Réseau Sud-Ouest ANCAC André LIERES

La Rose Résurrection de Ravensbrück

 

Le rosier  « Résurrection » a été créé par Michel Kriloff pour l'Amicale des Anciennes déportées de Ravensbrück à l'occasion du 30éme anniversaire de la libération de ce camp de femmes, situé à 80 kms de Berlin, il fut le principal camp de concentration, 132 000 femmes et enfants y furent déportés, 90 000 y moururent.

Près de 10 000 Françaises y furent déportées, la rose <<Résurrection>> hommage à ces femmes et enfants déportés, est un symbole fort.

Elle change de couleur, elle nait bouton rouge, puis s'entrouve et libère de pâles touches roses et or.

Marcelle Dudach Roset déportée explique dans un poème la signification de cet hommage

<<je suis Résurrection>>

 

Et tout au long des ans

Tout au long des saisons

Je resterai le témoin de vie

Qui protègera de la barbarie

Tous les enfants du monde

Même lorsque je serai devenu églantine

Illuminant tous les chemins.

 

Aujourd'hui le rosier devrait pousser à côté de tous les monuments qui rendent hommage aux martyres de la déportation.

Amie de l'ANCAC

Annette COLAS

 

Impression du journal l’APPEL

Année 2020

 

Numéro

Dernier article

Sortie de presse

Dates cérémonies

Janvier

Février

Mars

 

388

 

 

31 Janvier

 

20 Février

7 mars Pierre Semard

19 mars Cessez le feu En Algérie

Avril

Mai

Juin

 

389

 

6 Avril

 

23 Avril

 

8 mai  Armistice 39/45

Juillet

Aout

Septembre

 

390

 

6 Juillet

 

18 Juillet

 

10 Aout  Grève insurrectionnelle

Octobre

Novembre

Décembre

 

391

 

10 Octobre

 

20 Octobre

 

11 Novembre  Armistice 14/18

 


Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre

Reconnue d'Utilité Publique par Ordonnance 45.1181 du 14 Mai 1945

 

 

 

MESSAGE de l’UFAC

du 11 NOVEMBRE 2019

 

L'UFAC souhaite que ce message soit lu par une jeune fille ou un jeune garçon. Il convient que la lectrice ou le lecteur ait non seulement lu le texte auparavant, mais aussi qu'il lui ait été explicité. Il appartient donc à toute instance éducative ou associative contactant la future lectrice ou le futur lecteur, d'assurer cette information au travers, entre autres, de témoignages.

Le 11 Novembre dernier, la France commémorait, avec ferveur, le centenaire de l'Armistice de 1918 qui avait mis fin à la Première Guerre mondiale, un conflit qui avait duré quatre années.

En effet, il y a 105 ans, le 1er août 1914, les troupes allemandes envahissaient la Belgique, le Nord et l'Est de la France, menaçant Paris. Dès le début septembre, la réaction des Généraux JOFFRE et GALLIENI et l'extraordinaire redressement des combattants français, permirent de stopper l'offensive allemande. Par une bataille victorieuse s'étendant de l'Ourcq aux Vosges en passant par Verdun, ce fut le "miracle" de la Marne.

Ces premiers mois de combats étaient les prémices d'une tragédie qui sera marquée des sacrifices consentis par toute une génération de soldats de Métropole, d'Afrique, d'Outre-mer et des Pays alliés.

Quel courage n'a-t-il pas fallu à tous ces combattants pour en supporter l'ampleur qui allait marquer le début du siècle dernier, de 1914 à 1918. Aujourd'hui, il est de notre devoir de continuer à leur rendre un fervent hommage et à perpétuer leur souvenir.

En ce jour de recueillement, nous ne pouvons pas oublier le courage et l'abnégation de tous ces aînés tombés au Champ d'Honneur, qui se sont battus pour un idéal de paix, de liberté et de fraternité.

Ils ont versé leur sang pour la France, une France qui sortira terriblement meurtrie de cette guerre :

. 1 400 000 morts

740 000 invalides . 3 000 000 de blessés

. des centaines de milliers de veuves et d'orphelins

En ce jour de commémoration, l'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC) en appelle à la conscience et à la mémoire de chacun, afin que l'acceptation du sacrifice suprême et l'espérance qui habitaient toutes ces victimes, inspirent nos actions en faveur de la Paix, de la Solidarité et de la Fraternité,

 

Vive la République !

 

Vive la France !

 

 

 

2, rue Jean-Baptiste Pigalle - 75009 PARIS N° Siren : 784 411 241 - Tél. 01 48 74 58 83 - Fax. 01 49 95 96 70 - Email ass.ufac(S:orange.fr