Nantes-Saint-Nazaire

L'assemblée générale de l'ANCAC Nantes-Saint-Nazaire,

aura lieu le samedi 25 janvier 2020 à 14h30,
salle Aristide Briand ou au Bungalow (gare Nord)

Le secrétaire :  Joseph Gabard

Var

Cimetière Américain

Dans un précédent article évoquant le 75ième anniversaire du Débarquement de Provence en Août 1944, nous avons cité, avec fierté, l’invitation de notre ANCAC, représenté par Louis Dutto, président du Var, à la visite et cérémonie au cimetière américain à Draguignan, non loin de Toulon.

Un historique rappelle le sacrifice de tous ces libérateurs. « C’est au cours de sa 59ème mission dont l’objectif avait été de déterminer des emplacements d’artillerie allemande, que son appareil fut abattu par la flak allemande au-dessus de Toulon et il perdit son moteur droit.

WILL LARGENT sauta en parachute de 4000 mètres au-dessus des gorges d’Ollioules et fut grièvement blessé en touchant le sol. Dissimulé par l’épaisse végétation, il échappa à la capture et fut récupéré un peu plus tard par des résistants Ollioulais qui le cachèrent dans une grotte. Malheureusement ses blessures s’infectèrent, les partisans durent l’abandonner près d’un hôpital de campagne allemand après avoir prévenu les alliés qu’un aviateur américain avait été retrouvé. Il était alors le seul soldat allié hospitalisé et on le plaça sous bonne garde dans une chambre particulière car bien des soldats n’auraient pas hésité à l’achever.

Mais peu après, en raison de l’avance des troupes alliées, WILL LARGENT passa de l’état de prisonnier à celui de gardien lorsque fin août, l’amiral KARL ERLICH, en personne, lui rendit son épée et lui confia la garde des 93 malades et de l’équipe médicale de son hôpital. En 1984, WILL LARGENT va à Ollioules retrouver ses sauveurs Ollioulais et fut fait citoyen d’honneur de la ville. En 1985, il est d’ailleurs lui aussi venu se recueillir au cimetière américain avec son fils.

Créé en août 1944 par le docteur Angelin GERMAN, lors de la libération de Draguignan par le 551ième bataillon américain, le cimetière américain Rhône est un carré de 5 hectares où son rassemblés les sépultures de 861 soldats américains, dont 60 inconnus, morts durant les combats de 1944 lors de « L’Opération ANVIL DRAGON ».

Un mur des disparus comporte le nom de 294 américains dont les corps ne furent jamais retrouvés ou identifiés.

C’est ainsi que chaque année, un vibrant hommage est rendu à tous ces soldats représentés par les croix blanches des 861 sépultures.

« Historique recueillis dans le livret de la ville d’Ollioules »                                                                                                              

                                                                                                                                                     Louis Dutto.

RESEAU MEDITERRANEE

Le président informe les adhérents et amis(es)

La prochaine Assemblée Générale de l’Union Régionale PACA aura lieu le jeudi 17 octobre 2019 à partir de 9h30 à la Maison du Combattant à Toulon. 

L’Assemblée Générale du Réseau méditerranée aura lieu le jeudi 14 novembre 2019 à 9h30, à Marseille.

 Les convocations seront adressées à chaque président de section, par internet, où les informations utiles seront indiquées dans la convocation.

Nous vous souhaitons bonne réception et espérons la présence de nombreux adhérents et amis(es). Merci d’assister aux travaux.

                                                                                                                      Louis Dutto.

Marseille

 

Notre ancien porte-drapeau Maurice DUMAZIERES nous a quitté le 27 Août dernier.

 

Maurice, durant de nombreuses années tu as accompli un long parcours de bénévolat dans le cadre du devoir de mémoire de notre Section ANCAC de Marseille.

 

Nous t'adressons un dernier au revoir. C’est avec tristesse et une profonde émotion que nous présentons nos sincères condoléances à ton épouse ainsi qu'à ta famille.

 

Pour le Conseil d'Administration, le Président Henri ETIENNE.

Angoulême

 

Cérémonie du 75ème Anniversaire de la libération d’Angoulême.

 

 

Comme chaque année l’ANCAC Charente d’Angoulême était présente lors de la cérémonie du 31 Août 2019 devant la plaque de la gare non pavoisée pour le 75éme anniversaire de la libération d’Angoulême en présence du député Thomas MESNIER, du Maire d’Angoulême Xavier BONNEFOND, du Conseiller Départemental, pas de représentant de la SNCF, et les représentants des sections des anciens Combattants de la Charente

Au début de la cérémonie le Président Jean-Pierre COLAS avec un représentant d’Anciens combattants Cheminots ont procédé à la l’appel des morts des  Cheminots morts pour la France devant 21 drapeaux.

Dépôts de gerbes par le Maire et le Député.

Après un moment de recueillement, les autorités ont remercié les porte-drapeaux.

Annette Colas

 

La Libération de Paris 25 Août 1945

 

La 9éme compagnie du régiment de marche du Tchad qui faisait partie de la 2éme division blindée ou division Leclerc a été surnommée la Nueve (chiffre neuf en espagnol). Cette compagnie républicaine enrôlait 160 hommes dont 146 espagnols sous commandement Français. Tous avaient combattu lors de la libération de l’Afrique du Nord puis participèrent à la libération de la France.

Ils débarquèrent début Août en Normandie participent à la bataille de Falaise mais son fait d’armes le plus connu est la participation à la libération de Paris puisque les hommes de la Nueve commandé par le capitaine Raymond DRONNE et l’espagnol Amado GRANELL furent les premiers à entrer dans Paris par la porte d’Italie le 24 août au soir avec des Halftracks portant les noms des batailles d’Espagne « TERUEL, GUADALAJRA, BELECHITE » accompagnée des 3 chars du 501ème Montmirail Champaubert et Romilly et des éléments du génie.

C’est la section du lieutenant AMADO GRANELL ex officier supérieur de l’armée Républicaine qui fut reçu par le Conseil National de la Résistance en attendant la capitulation du général Allemand VON CHOLTIZ gouverneur de Paris.

La Nueve est envoyée pour occuper la chambre des députées, l’hôtel Majestic (siège du haut commandement militaire allemand en France) et la place de la Concorde.

Dans l’après-midi du 25 août 1944 la garnison allemande se rend, tandis que le général VON CHOLTIZ est fait prisonnier par trois espagnols avant d’être remis à un officier français.

Mais leurs parcours ne s’arrête pas à Paris, ils vont jusqu’au nid d’aigles d’Hitler à BERCHTESGADEN qu’ils prennent le 5 mai 1945. Il ne restait plus que 16 Espagnols actifs dans la Nueve sur les 160 de la compagnie.

Merci à ceux qui ont combattu le franquisme dans leur pays, puis l’exil en France et leur courage face au nazisme.

A la fin de la guerre la France leur a offert la nationalité française pour leur dévouement et leur courage dans cette guerre impitoyable qui a mis le monde à feu et sang pour le laisser exsangues avec pour conséquence la mort de six millions d’êtres humains.

                                                                                                                               Annette Colas