La Braconne

 

 

Cérémonie de la Braconne le 15 janvier 2020 à 15h00

Présence 25 porte-drapeaux.

Maître de Cérémonie : Jean-Pierre COLAS avant de commencer il a annoncé le déroulement de cette cérémonie avant l’arrivée des autorités.

Le lieutenant – Colonel Frank SERES adjoint au délégué militaire départemental de la Charente, Monsieur Michel TRICOCHE, Maire de Ruelle, Monsieur Michel BUISSON, maire de Brie, ont accueilli Monsieur Lionel LAGARDE, Directeur de cabinet, représentant Madame Marie LAJUS, préfète de la Charente.

Trois séries de salves, dix cadavres ensanglantés trainés vers une fosse commune creusée à proximité, dix corps couverts de chaux qu’on ne pourra plus jamais différencier.

A l’ouverture de la cérémonie les porte-drapeaux se sont mis en rang au garde à vous.

 Quatre jeunes porte-drapeaux et des jeunes enfants ont entourés le Maire de RUELLE Michel TRICOCHE pour son allocution à la mémoire des fusillés de la Braconne Morts pour la France.

Nous avons procédé au dépôt de gerbes : Par le représentant de la Préfecture Lionel LAGARDE directeur de cabinet.

Le Maire de BRIE Michel BUISSON avec Madame Fatna ZIAD Conseillère Départementale.

Le Maire de RUELLE Michel TRICOCHE

L’Association des Héros des Fusillés de la Braconne Mme CHASTENET Madame BRUNET

Le Souvenir des Fusillés de la Braconne : Jacques BERNARD, Colette MARCIQUET

L’UNION LOCALE DE RUELLE par André DUCONGE et Jean-Claude VARACHE

Minute de silence Refrain de la Marseillaise.

Remerciement des autorités aux porte-Drapeaux Fin de la cérémonie.

Cérémonie devant la Stèle dans la zone technique du 515éme RT

Dépôt de gerbes Par le Chef de cabinet de la Préfecture.

Dépôt de Gerbe par l’UNION LOCALE André DUCONGE, Jean-Claude VARACHE

Sonnerie aux morts Minute de silence Refrain de la Marseillaise.

Fin de la cérémonie.15H50

 

Prochaine cérémonie à la Braconne au Monument des fusillés du 5 mai 1943 organisée par l’Association du Souvenir des Fusillés de la Braconne le samedi 09 mai 2020 à 11h00

Collectif du Réseau Sud-Ouest

Le Collectif du Réseau Sud-Ouest, réuni le 23 janvier 2020 à Bordeaux a exprimé son profond mécontentement à la lecture du budget réservé aux anciens combattants et victimes de guerre, en déplorant qu’il ne contenait aucune mesure permettant de résoudre le contentieux, malgré l’urgence en raison de l’âge des ressortissants, démontré lors des entretiens avec les parlementaires.

Aussi le Collectif de Réseau Sud-Ouest a tenu à rappeler que le droit à réparation a eu 100 ans le 31 mars 1919, et que le parlement unanime adoptait une loi reconnaissant un Droit à réparation pour les Anciens Combattants et Victimes de Guerre, une dette imprescriptible et inaliénable de la Nation envers eux.

Il rappelle donc à l’ensemble des Parlementaires ses exigences prioritaires afin de résoudre très rapidement les dossiers en attente :

  • Que le projet de loi Finances (PLF) pour 2021, tienne compte de la disparition progressive des Anciens Combattants et Victimes de Guerre. Avec une mortalité moyenne de 5% par an, le seul maintien du budget au chiffrage 2019, permettrait aujourd’hui de reconnaitre la plupart de nos demandes non satisfaites pour le moment
  • Création d’une commission tripartie pour étudier la revalorisation du point PMI qui actuellement est en perte de plus de 7%.
  • Dans le cadre de l'égalité des droits, nous demandons depuis de trop longues années l'extension du bénéfice de la campagne double aux fonctionnaires et assimilés (loi du 14 avril 1924) en fonction du temps de présence et non aux actions de feu au titre de la guerre d'Algérie et des combats de Tunisie et du Maroc.

Lettre du 25 avril 2017 l’équipe en Marche (Je souhaite que l’égalité entre les générations soient respectée).

  • La pérennisation des services départementaux de l’ONAC/VG, avec un budget autonome dans chaque Département.
  • Les associations demandent avec insistance la suppression des contingents pour l’attribution des Médailles militaires, afin qu’elles ne soient pas remises à titre posthume à leurs veuves.

 

Il tient également à réaffirmer son attachement aux valeurs républicaines de civisme associées à l'indispensable travail de mémoire, incluant l'enseignement obligatoire de l'histoire de France dans toutes les classes de l'Education Nationale.

 

 

                                                                      Le Président du Collectif de Réseau Sud-Ouest

                                                                          André LIERES                                                                                                                           

                                                                                  

 

 

Marseille

Les cheminots anciens combattants de l’association ANCAC et leurs Amis étaient réunis ce vendredi 7 février 2020, Direction SNCF de Marseille, 4 rue Léon Gozlan, pour leur AG, autour de Louis DUTTO, Président de l’Union Régionale Méditerranée, de Muriel SIGAUD de la Caisse de Prévoyance et de Retraite du Personnel SNCF et du Président Henri ETIENNE de Marseille-Pertuis et de Jeannine, son épouse.

Cependant, triste et inconvenant à la fois : aucun des invités institutionnels (Mairie de Marseille, Conseil Départemental, Conseil Régional), Syndicats et CE SNCF, n'ont même pas accusé réception de l'invitation, excepté Monsieur Daniel BECKER, Président de l’UDAC 13, qui nous a apporté son éclairage associatif. Etaient présents nos amis des sections d'Avignon, de Toulon, de Valence et de St Raphaël, Merci à eux.

Cependant, Edouard Baldit, Président d'honneur, malade, ne s'est pas joint à nous ainsi que Monique son épouse, de même Alain Lunel et Daniel Sinapi.

La minute de silence observée en mémoire de nos camarades décédés en cours d’année est toujours un moment d’émotion très respecté.

Puis Henri Etienne a présenté le nouveau Conseil d'administration :

Président d’Honneur : Edouard BALDIT ; Président : ETIENNE Henri ; Vice-président : Gilbert SOULET et Guy GUSMAROLI ; Secrétaire : Etienne Jeannine ; Trésorier : Monique BALDIT ; Adjoint : Alain LUNEL ; Porte-drapeau : SINAPI Daniel et Guy GUSMAROLI ; Maître de Cérémonie : Paul VIE.  

Puis a parlé de la cotisation 2020, l'éclatement, depuis le 1er janvier 2020 de l'EPIC SNCF, la réforme des retraites, le Pass Carmillon, puis le projet de loi de finances du budget des anciens combattants et sa baisse alors que nos anciens s'en vont petit à petit ...

Nous sommes actuellement 52 adhérents, 4 adhérentes et 4 amis et, si nous avons à déplorer le décès de 5 d'entre nous en 2019, et nous venons d'enregistrer une adhésion : celle de Robert Genovesio. Bienvenu à lui.

En fin de réunion, le Président ANCAC Méditerranée a remis le diplôme de Témoignage de Gratitude à votre serviteur pour son dévouement à l'association, pour sa fidélité à la cause des cheminots anciens combattants et victimes de guerre.

                                                                                          Gilbert SOULET

Perpignan

 

L'assemblée générale de la section de Perpignan de l'association nationale des cheminots anciens combattants résistants, prisonniers et victimes de guerre (ANCAC) s’est tenue le 22 janvier 2020 au centre de loisirs SNCF rue des Usines Perpignan.

 

 Les camarades présents (10) et représentés au nombre de 23, ont approuvé l'activité et les orientations de l'association et sa présence lors des cérémonies officielles.

Après présentation du bilan financier par le trésorier, et les explications apportées, celui-ci a été adopté à l'unanimité.

L'ordre du jour étant épuisé, l'assemblée a été levée autour du verre de l'amitié.

                                                                                                      Le Président                    

                                                                                                            J.  BRIONES