Brive

Le 18 décembre 2019 nous avons eu le plaisir de fêter les 100 ans de notre ami Albert DESCHAMPS entouré de sa famille et de nombreux camarades. A cette occasion nous lui avons remis la médaille de l'ANCAC gravé à son nom et ensuite nous avons partagé le verre de l'amitié.

Nous lui souhaitons de vivre en bonne santé et de rester encore parmi nous de nombreuses années.

 

                                                                                   DERRE Albert                         

Nantes Saint-Nazaire

 

 

La section de l’ANCAC Nantes Saint-Nazaire, compte 35 adhérents+2 veuves

présents 12, excusé 1(Pierre Michaud)
            Le président Joël Tardif offre ses vœux à l'assemblée puis présente le bilan de l'année écoulée, ainsi que les diverses manifestations auxquelles a participé notre section.
            Le trésorier Hubert Duhamel présente le budget complet et positif de la section.
Après le vote de l'assemblée, le bureau est reconduit.
Président  :   Joël Tardif
Trésorier   :   Hubert Duhamel
Secrétaire :   Joseph Gabard

Le pot de l'amitié et une galette ont clôturé cette soirée.

Le secrétaire : Joseph Gabard

Paray le monial

 

 

 

Les CVR 71 pour la mémoire

 

            A l'initiative des CVR 71 (combattants volontaires de la résistance en Saône et Loire) et

soutenus par le conseil départemental un projet initié depuis 2011, vise à recenser et à matérialiser par un totem tous les terrains de parachutage de la dernière guerre dans le but de transmettre cette

histoire et cette mémoire au plus grand nombre.

            93 lieux ont été recensés grâce aux archives départementales anglaises, ainsi que du SPA

(service d'atterrissage et de parachutage crée par De Gaulle).

             le 1er totem fut inauguré le 5 février 2011, le 33éme le 17 novembre 2019.

            une cérémonie à lieu au pied de chaque totem implanté au plus près des lieux de parachutage

            les associations d'anciens combattants sont invitées à participer, ce que fait la section ANCAC de Paray le Monial .

Orléans

 

Le Mercredi 15 Janvier dernier, nous apprenions le décès de notre ami Jean-Claude SAINT-MARTIN qui nous a profondément touchés. Mais voir la peine ressentie par tous les membres des associations fut encore plus grande.

Tous voulaient te rendre hommage Jean-Claude avant ton retour à Saint-Gemme dans ton Gers natal.

Ta fille Muriel et Anne nous ont beaucoup facilité la « tâche », nous laissant la possibilité de te rendre visite à la chambre funéraire à Chécy et assister à la mise en bière qui a eu lieu le lundi 20 Janvier où une foule nombreuse était là pour te rendre un dernier hommage.

Merci Jean-Claude pour les nombreuses années où tu fus notre porte-drapeau ainsi que pour tous les services rendus aux associations, à tes amis et cela toujours dans la bonne humeur.

C'est pour cette raison, sans doute, que tes amis et collègues t'avaient donné le surnom de : NOUNOURS.

Quel regret de n'avoir pas pu t'accompagner jusqu'à ton dernier domicile, ton beau Pays (comme tu le disais) qu'est le Gers.

Ton souvenir marquera longtemps la vie associative de la S.N.C.F.

Bon voyage NOUNOURS !

 

 

Le Président

Michel CHATIN

Limoges

ASSEMBLEE GENERALE ET REMISE DE MEDAILLE A L’ANCAC.

Une trentaine de personnes a assisté à l’assemblée générale de la section de Limoges de l’ANCAC (Association Nationale des Cheminots Anciens Combattants) qui s’est tenue le jeudi 20 février 2020 à l’accueil de Loisirs de Montplaisir, mis gracieusement à notre disposition par le CASI SNCF (Comité des Activités Sociales Interentreprises).

Après avoir remercié les participants et excusé les personnes ne pouvant se déplacer en raison de leur âge ou de maladie, le Président a demandé une minute de silence à la mémoire de nos camarades disparus. Puis le secrétaire a indiqué les différentes activités de la section qui sont les commémorations des 19 mars, 08 mai et 11 novembre au dépôts SNCF, à la gare mais aussi lors des manifestations officielles.

Il a également souligné l’exemplarité de l’une des plus longues grèves des cheminots, qui défendent non seulement leurs conquis sociaux (je parle de conquis sociaux à l’instar d’Ambroise Croizat qui disait en 1946 : « ne parlez pas d’acquis sociaux mais de conquis sociaux car le patronat, lui, ne désarme jamais ») mais aussi ceux préconisés par le CNR (Conseil National de la Résistance). Sur le plan national également, ne pas oublier la privatisation de la SNCF au 1er janvier 2020 : on revient pratiquement en 1937 avec la création de 5 sociétés anonymes au sein du groupe ferroviaire. Et qui dit Société Anonyme dit ouverture possible et probable du capital au privé.

Cependant et concernant les cérémonies, la convention signée par le Directeur de la SNCF et le Président de l’ANCAC reste en vigueur tant qu’elle n’est pas dénoncée par les parties ; elle doit être toujours appliquée. Jusqu’à quand ? L’avenir nous le dira. Toujours sur le plan national, comment expliquer l’acharnement d’exception du monde politique à l’égard des anciens combattants et qui dure, alors que ces mêmes familles politiques vous ont envoyé faire la guerre en Algérie. Oui, je dis bien la guerre et non le maintien de l’ordre comme on a bien voulu nous le faire croire pendant des années. Aucun autre conflit n’a laissé autant de morts à l’âge de 20 ans (près de 12 000 appelés du contingent). En leur mémoire nous devons continuer notre action, faire de nouvelles propositions et faire tomber cette injustice qui perdure, c’est le sens de notre combat, avec notamment l’attribution de la campagne double. Des actions de l’ANCAC ont été menées auprès du Conseil d’Etat qui, à deux reprises, a donné raison à notre association sur l’attribution de cette double campagne, mais sans beaucoup d’effets. Le trésorier a ensuite présenté la situation financière qui, si elle est très légèrement positive, n’en reste pas moins fragile : de moins en moins d’anciens combattants et très peu d’adhésions d’amis. La section compte 52 adhérents dont 32 anciens combattants, 2 veuves et 18 amis.

Le bureau a été reconduit, à savoir : Président Gabriel Lacaze, Secrétaire Jean-Jacques Magadoux, Trésorier Daniel Debet. Puis le Président a remis le diplôme d’honneur et la médaille de bronze de Porte-Drapeaux à notre camarade Claude Bureau qui a toujours activement participé aux différentes commémorations, sans oublier celle du 10 août, à l’Arc de Triomphe à Paris, en hommage à cette insurrection à l’initiative de la CGT et qui a permis la libération de la capitale le 25 août 1944, participation active durant 45 ans. L’assemblée s’est terminée par le pot de l’amitié offert par la section et par un repas convivial au restaurant d’entreprise du CASI.

Dijon

Souvenir de Pierre SEMARD

Cérémonie en gare de Chalons

La section de DIJON participait avec son porte-drapeau à la cérémonie du 78eme anniversaire de la mort de Pierre SEMARD fusillé par les nazis le 7 mars 1942.

Prise de parole par Julien TURBERT membre du bureau du syndicat CGT des cheminots qui retraça le parcours de Pierre SEMARD.

Intervention du représentant du PCF.

Dépôt de gerbe – Minute de silence – Marseillaise – Le chant des partisans. Présence de la Municipalité et du Conseil Régional.

De nombreux cheminots assistaient à cette cérémonie.

 

 

Notre section était également présente à la gare de Besançon.

La cérémonie était organisée par le syndicat CGT et l’ANCAC.

Prise de parole par Daniel CARTAUD membre du bureau du syndicat qui rendait un vibrant hommage à la vie de Pierre SEMARD.

Intervention du PCF qui mis l’accent sur la situation internationale et le rôle de Pierre SEMARD dans la lutte contre le fascisme et celle de la paix.

Dépôt de gerbe – Minute de silence – Marseillaise – Le chant des partisans.

Présence d’associations diverses et de nombreux cheminots

Robert MOULLIERE