Bordeaux

 

Collectif du Réseau jeudi 24 Octobre 2019

Séance ouverte à 9h15, compte-tenu du retard de certains trains.

 

            Sont excusés : Sylvain TEULET d’Aurillac, nos camarades d’Orléans les Aubrais, André MIGNOT de Bergerac, Jean DUCHENE Toulouse, Claude KAROUHI Pau, Fernand SOULIGNAC Montauban, Jean-Claude VALBOUSQUET Périgueux, nous leurs transmettons toutes nos amitiés - la trésorière de la section de Bordeaux Joselyne POINTET présente pour recenser le nombre de repas.

Avant de commencer le Président du Réseau André LIERES demande à l’assistance d’observer un moment de recueillement en hommage à nos camarades qui nous ont quittés depuis notre dernière réunion nos camarades Bernard LARTIGAU de Bordeaux, René LAFARGUE de Pau et comme il aimait le préciser (de BIZANOS).

 Le Président du réseau Sud - Ouest, André LIÈRES remercie tous les membres présents

 

Proposition de la tribune

  • Président d’Honneur : Alain LAGARDERE
  • Président de Bordeaux
  • Jean FOURNIER Président de Bergerac
  • Président du Réseau : André LIERES - Président de Toulouse
  • Secrétaire de séance : Georges MOUNIER : secrétaire de Saintes
  • Jean-Pierre COLAS – Président de séance - Président d'Angoulême.

 

Jean-Pierre COLAS rappelle l'ordre du jour et donne la parole à : André LIERES qui retrace la situation tant à l'entreprise qu'en politique, il expose son allocution de bienvenue et aborde la situation peu brillante pour le monde combattant, alors que tous les acquis émanant du CNR (Conseil National de la Résistance) volent en éclats. Ce qui est flagrant et écœurant c’est le mépris de nos hautes autorités envers les Anciens Combattants. Alors, agissons pour la stricte application de la loi du 14 Avril 1924. 

Jean-Pierre COLAS, demande à intervenir et apporte en complément que le lundi 11 novembre prochain, aucune cérémonie ne sera célébrée dans les gares Parisiennes. La direction SNCF n’a prévu qu’un seul dépôt de gerbe en gare du Nord le Mardi 12 Novembre 2019 à 11h30 en présence du nouveau Président de la SNCF Jean-Pierre FARANDOU !!!

Georges MOUNIER, dans le même registre informe le collectif, qu’à Saintes même situation de la part de la municipalité qui n’assistait plus au dépôt de gerbe en Gare SNCF, Place Pierre SEMARD, le 11 Novembre depuis 2015 sous prétexte : <<après cent ans, on ne parle plus d’une guerre>>. Etant invité en mairie en juin dernier en vue de la préparation du 75éme anniversaire, le 04 Septembre, de la libération de la ville de Saintes, il a interpellé en pleine réunion l’adjoint, délégué aux Anciens Combattants et lui a remis copie de la convention de partenariat : SNCF/ANCAC, signée de Guillaume PEPY. A la fin de la réunion il lui a demandé de rester un instant pour étudier le document et pour donner suite à cet entretien, il lui a confirmé, devant le responsable des cérémonies de la mairie : le dépôt de gerbe en gare les 11 Novembre, figurera désormais au programme du jour.

Après cette interruption, André reprend le fil de son allocution sur la Double Campagne ! Où en sommes-nous ?

Aucune progression !!! Alors il suggère de reprendre l’action pour…peut-être se faire entendre ! Mais il faudra trouver la motivation, car beaucoup de camarades arrivent à épuisement.

            Le réseau pourrait envoyer à Madame la secrétaire d’Etat, auprès de la Ministre des Armées lui rappelant le sacrifice (30.000 Morts) de notre génération…

            Peut-être, aussi envisager une nouvelle procédure en justice sur le plan National et Européen…

            A l’aide de notre revue spécifique – ((L’Appel…)) nous pourrions motiver nos adhérents, avec un modèle de courrier à adresser à tous les élus : Maires – Conseillers Généraux et Régionaux –Sénateurs – Députés – la secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants et enfin au Président de la République !!! mais sans grand espoir…

            Jean-Fournier (Président-Honoraire de l’ANCAC) a adressé à Madame la Secrétaire d’Etat, auprès de la Ministre des Armées un courrier relatant l’historique de nos demandes qui reste sans réponse à ce jour. Quel Mépris !

            A nous de voir la meilleurs stratégie…

Quel avenir pour l’ANCAC.

            Le bureau National ? Les Réseaux ? Les Sections et surtout les adhérents Anciens Combattants ???

Le Réseau OUEST rencontre des difficultés du fait de l’état de santé de notre camarade Guy PERRAUD. La section de Saintes ayant la particularité d’être à cheval sur deux réseaux : OUEST et SUD OUEST ne perçoit plus les indemnités départementales depuis 2017.

Aussi, nous avons exprimé à la réunion Sud - Ouest de Bordeaux, ce 24 octobre, notre désir que ces indemnités soient versées par le réseau Sud – Ouest.

Les sections vont disparaître petit à petit, et que vont devenir les quelques adhérents restants. N’est – il envisageable de regrouper les sections contiguës (EX = Saintes avec Bordeaux ou Angoulême, par exemple ?).

 La situation des sections :

Un tour de table permet de savoir comment elles survivent !!!

            Leurs activités, les effectifs, la tenue des assemblées générales.

            Se sont exprimées : Angoulême-Bergerac -Bordeaux - Brives - Chamiers -Limoges-Morcenx-Périgueux-Saintes-Toulouse.

            N’étaient pas représentées les sections de Dax – Pau – Bayonne et Tarbes.

Le collectif a été informé des problèmes de santé rencontrés par Jean-Paul HETES du bureau National et malgré cela, il assure le quotidien de l’ANCAC avec compétence. Nous tenons à le remercier.

            Il nous est communiqué la tenue de l’Assemblée Générale Nationale prévue en Mai 2021.

 

Informations & Questions diverses :

 

            Situation des veuves :

  • Elles ne peuvent bénéficier de la réversion de la double-campagne qu’à partir de 74 ans, si le conjoint en était bénéficiaire. (à confirmer par le BN.)
  • A partir du même âge, elles ont droit aussi à déduire la ½ part des impôts sur le revenu.
  • Pour celles qui seraient en difficulté, il n’est pas exclu que les sections, en fonction de leur trésorerie, subventionnent leur adhésion.
  • Pour les adhérents, pensionnaires en EHPAD, ils sont à considérer comme membre honoraire ; donc les sections seraient exonérées mais il faut le mentionner sur la facture des cartes, ((Membre Honoraire)) (à confirmer par le BN.)

Très éprouvée par le décès de son mari, Bernard, Annie LARTIGAU demande à intervenir pour remercier chaleureusement le collectif de l’hommage rendu lors de ses obsèques ;

11Sections représentées soit 29 présents

Evolution des effectifs 2019 total : 949 adhérents, nous avons perdu 164 adhérents depuis 2016.

 

Jean-Pierre COLAS déclare la fin de nos travaux à 12h00.

Proposition de la prochaine réunion du collectif à Bordeaux le jeudi 30 janvier   2020.

L'apéritif nous a été offert par nos camarades de la section de Bordeaux.

Nous avons pris notre repas à la cantine de Bordeaux.

 

Le secrétaire de séance, Georges MOUNIER 

 

UR PACA

Une nouvelle assemblée générale de l’Union Régionale PACA, s’est réunie en présence de Mme Geneviève LEVY, députée du Var, des représentants des associations patriotiques, Alain MAURIN, secrétaire de l’UFAC du Var et des membres de l’ANCAC, s’est tenue à la Maison du Combattant à Toulon. Après le mot d’accueil du président, il fut procédé à l’élection du président de séance en la personne de Guy GUSMAROLI, de la section de Marseille.

Puis, le président actif souhaita la bienvenue à tous, fit observer une minute de silence à la mémoire de nos disparus et souhaita un prompt rétablissement aux malades.

Avant que ne débute les travaux, il salut et félicite l’élection du nouveau président national en la personne de Robert BAPTIER, ainsi que les nouveaux élus à la direction nationale de l’ANCAC.

Il donne quelques informations sur l’effectif de l’Union Régionale, à savoir : 11 sections réparties dans les cinq départements suivants : Vaucluse, Drôme –Ardèche, Bouches du Rhône, Alpes Maritimes et Var comptant 587 adhérents environ.

Louis DUTTO, précisera que l’Union Régionale, représentée par leurs  membres, portes drapeaux, participe activement aux différentes cérémonies patriotiques, réunions, assemblées générales, en répondant présent aux invitations des élus, associations patriotiques dans les divers départements de la région PACA, sans omettre les réunions organisées par les ONAC, représentées par Louis Dutto, membre de la commission mémoire et porte drapeau, mais aussi aux réunions organisées par la direction nationale ANCAC, bureau national, conseil national et secrétariat élargi. 

Muriel SIGAUD, trésorière de l’UR, donne lecture des finances, dont les résultats sont vérifiés par les contrôleurs aux comptes qui donnent quitus au trésorier. Puis, notre journal l’Appel a été mis l’honneur pour la qualité de ses informations diverses.

Le bureau était réélu à l’unanimité. Mme LEVY, députée du Var, se fit le porte-parole du monde combattant en soulignant qu’elle appuis avec beaucoup de convictions nos revendications dans les droits des AC et que notre ANCAC demeure dans le devoir de mémoire. A l’issue des travaux, il fut offert le verre de l’amitié avant de se retrouver au restaurant.

                                                                                                                           Louis Dutto.

Tours

 

Depuis que je suis à TOURS, c’est une première. Auparavant, il n’y avait que 3 ou 4 personnes à chaque cérémonie à la gare de TOURS.

Pour le 8 mai de cette année, avec l'aide des camarades de la FNACA, j'ai pris contact avec la direction SNCF de la gare de TOURS (et ce n'est pas une mince affaire), avec l'office des anciens combattants et la mairie.

Résultat au 8 mai nous étions une dizaine et aujourd'hui environs une quarantaine de participants, dont plusieurs représentants SNCF, syndicats (qui ne participaient jamais), le député et un représentant de la mairie. C'était pour moi un rêve et je suis très satisfait.

 

 

 

Pour le 19 mars il n'y a rien de prévu, je vais donc organiser cette dernière et mettre en route la cérémonie "PIERRE SEMARD ", avec la CGT.

                                                                                             Michel BRISSET

 

Aincourt  

 

La cérémonie en mémoire du camp d’internement d’AINCOURT à eu lieu le samedi 5 octobre2019. Au parc de la bucaille à l’entrée du groupement hospitalier du Vexin dans les Yvelines.

 

 

 

Le 5 octobre 1940 s'ouvrait à Aincourt, le premier camp d'internement en zone nord dans une France occupée.

Depuis 1994 une commémoration a lieu chaque année, le premier samedi d'octobre à l'entrée du Centre Hospitalier qui a retrouvé son activité dès novembre 1946.

Parmi les 1 500 détenus passés par Aincourt, 9 seront fusillés comme otages à Chateaubriant, 7 au Mont Valérien, 9 à Rouillé. 175 feront partie du premier convoi de déportés politiques, dont Fernand Devaux, parti le 6 juillet 1942 pour Auschwitz-Birkenau. Et combien à Buchenwald, Oranienburg, Mauthausen et autre camps....

En mai 1942 les hommes incarcérés sont remplacés peu à peu par des femmes résistantes mais aussi des femmes juives accompagnées de leurs enfants et des tziganes. Elles seront nombreuses à être déportés dans les camps de la mort et nombreuses à ne pas en revenir.

En septembre 1942, le camp est définitivement fermé et remplacé par une école de formation des GMR.

Le 9 avril 1994, une stèle est érigée sur ce lieu de mémoire et une cérémonie commémorative rassemble de nombreuses personnalités. Depuis, le nombre de participants ne cessent d'augmenter : représentants de l'Etat, élus, associations, familles de déportés et de fusillés, mais aussi écoliers, collégiens, lycéens.

 

Allocution de Monsieur Jean-Pierre Muller

Président du Conseil de Surveillance du G.H.I. du Vexin Maire de Magny-en-Vexin et Conseiller Départemental du Val d'Oise

 

Allocution de Jacques Varin

Secrétaire Général de l'Association Nationale des Anciens Combattants et Ami(e)s de la Résistance

« Répressions et Déportations »

Une évocation théâtrale de la Résistance présentée par le Théâtre des Oiseaux

Dépôts de gerbes des associations et municipalités de la région, des syndicats CGT et du parti communiste..

L’ANCAC à déposé une gerbe par M. Robert GAUVROT et M. Robert BAPTIER Président National.

 

                                                                                                     Robert BAPTIER

Marseille

 

Notre ancien porte-drapeau Maurice DUMAZIERES nous a quitté le 27 Août dernier.

 

Maurice, durant de nombreuses années tu as accompli un long parcours de bénévolat dans le cadre du devoir de mémoire de notre Section ANCAC de Marseille.

 

Nous t'adressons un dernier au revoir. C’est avec tristesse et une profonde émotion que nous présentons nos sincères condoléances à ton épouse ainsi qu'à ta famille.

 

Pour le Conseil d'Administration, le Président Henri ETIENNE.

Débarquement de Provence

L’ANCAC a honoré avec ferveur et respect, le 75ème anniversaire du débarquement de Provence, le 15 août, à Saint-Raphaël, mais aussi aux commémorations de la libération des villes et villages du Var.

Le 13 août, associée à l’ANACR, l’ANCAC, représentée par Louis Dutto, déposait une gerbe au monument aux morts du Pont de Bois, de Mon Paradis, quartier Ouest de Toulon où, plusieurs résistants ont été fusillés. Le 23 août, Louis DUTTO, président de l’UD du Var, était invitée par la municipalité et le comité d’entente des anciens combattants de la ville d’Ollioules à la grande cérémonie, au cimetière américain, situé à Draguignan, où reposent 861 soldats américains tombés au champ d’honneur pour la libération du Var.

Le 26 août, l’ANCAC, était présente à la stèle des policiers tombés au cours d’une attaque pour la libération de la Seyne/mer, puis à la cérémonie, au monument aux morts de la Seyne/mer.

Le 28 août, grand recueillement et cérémonie au monument aux morts de la ville de Toulon, dont une gerbe a été déposée par Louis DUTTO et Michel FAURE, et

 

Gaby MINASSIAN, avec le drapeau de la section de Toulon.

 Tandis que le 15 août, pour le 75ème anniversaire du débarquement de Provence, la section de Fréjus-Saint-Raphaël était représentée par la présidente, Marguerite Wanderoïld, et notre porte-drapeau national Claude Wanderoïld.

 Bien entendu, les membres de l’ANCAC, Louis Defendini, Claude Signoret, Armand Métral, Georges Poutot, Louis Dutto, etc… respectivement, de La Seyne/mer, Saint-Mandrier, Six-fours les Plages, Ollioules, étaient présents aux cérémonies du 75ème anniversaire de la libération de chaque ville et village.

Merci à nos adhérents, qui malgré les Vacances, n’ont pas oublié les sacrifices de tous ceux qui sont tombés pour la Paix. Grâce à la présence de ceux qui étaient présents aux diverses cérémonies, notre ANCAC peut être fière de ne pas avoir failli au devoir de Mémoire et du souvenir.

                                                                                                                          Louis Dutto