COMPAGNES DOUBLES EN AFN

 

La caisse de retraite SNCF a commencé en 2018 à réviser les premières pensions à réception des attestations du centre des archives militaires.

Les opérations de traitement des révisions continueront sur l’année 2019.

La caisse de retraite de la SNCF informera les pensionnés concernés.

Le secrétariat national

Révision des pensions

 

REVISIONS DE PENSIONS  Article 34 du PLFSS 2017.

A ce jour, 800 dossiers sur 12 000 ont été révisés. Un courrier vous parviendra dès régularisation.

Les titulaires de pension de réversion sont également concernés.

Si le pensionné bénéficie de campagnes doubles, la Caisse recalculera la durée de ses annuités liquidables servant de base au calcul de la pension, procèdera à la notification au pensionné du montant de la pension révisée et, le cas échéant calculera et mandatera le rappel dû au pensionné à compter de la date de sa demande sans pouvoir remonter avant janvier 2016.

Vérifiez la date d’effet et le nombre de mois écoulé entre la date de la première demande et la date de révision.

Pour toute contestation relative au nombre de jours révisé, refus, il faut vous adresser aux autorités militaires.

ARMEE DE TERRE ou non officiers : Bureau central d’Archives Administratives Militaires,

Caserne Bernadotte -  64023 PAU Cedex

 

ARMEE DE LA MARINE (officiers): Centre de Traitement de l’Information pour les Ressources humaines de la Marine- Bureau maritime des matricules - BP 413 - 83800 TOULON Armées

ARMEE DE L’AIR (officiers) Base Aérienne 102 – Bureau des Archives et des Réserves de l’Armée de l’aire 24501 – BP 90102 – 21093 DIJON cedex 9

 

Par contre pour date d’effet et montant du rappel erroné, adressez-vous à la CPRP par lettre recommandé au Président de la commission de recours amiable Service JAC/SJV – 17 av du Général Leclerc

13347 MARSEILLE DEDEX 20

 

Pour information

 

 Par suite de la décision du Président de la République, tous les militaires ayant séjourné en Algérie de Juillet 1962 au 1er juillet 1964 pourront bénéficier de la carte du combattant et ceci après le vote à l’Assemblée Nationale et la sortie du décret d’application pour 2019.

Dès à présent les bénéficiaires peuvent se rapprocher de leur office départemental des anciens combattants (ONAC -GV).

Un nouveau formulaire doit sortir prochainement qui servira pour la demande de la carte mais également pour la retraite du combattant.

Pour tous renseignements complémentaires S’adresser au siège national de de l’ANCAC ou auprès de votre section.

Il serait souhaitable que les présidents de section adressent un article à leur journal local pour information en donnant les coordonnées de leur section.

Il faut savoir que cela concerne environ 40 000 militaires au niveau national.

                                                                                      Pour le secrétariat national

                                                                                         Robert Moullière

INFORMATION COMPLEMENTAIRE SUR LA REVISION DE LA PENSION

 

Pour toute contestation sur la révision de la pension, écrire en recommandé et accusé de réception :

Monsieur le Président de la commission amiable CPRPSNCF, service JAC/SJV

17, avenue Général LECLERC 13347 MARSEILLE cedex 20.

 

Attention si contestation sur le nombre de campagne s’adresser au Bureau Central des Archives

Caserne Bernadotte 64023 PAU cedex.

Carte du combattant pour les OPEX

 

L'article 87 de la loi de finances pour 2015 (loi 2014-1654 du 29 décembre 2014) a modifié les critères d'attribution de la carte du combattant au titre des opérations extérieures.

Depuis le 1er octobre 2015, les conditions historiques d'attri­bution liées notamment à l'ap­partenance à une unité combat­tante, ou à la participation à des actions de feu et de combat, ont évolué. Cette modification per­met aux militaires des forces armées françaises, ainsi qu'aux personnes civiles qui, en vertu des décisions des autorités fran­çaises, ont participé au sein d'unités françaises ou alliées, ou de forces internationales, soit à des conflits armés, soit à des opé­rations ou missions menées conformément aux obligations et engagements internationaux de la France, d'obtenir la carte du combattant.

Pour cela, les combattants et Anciens combattants doivent justifier d'une durée de service d'au moins quatre mois (ou 120 jours) effectuée sur un ou des ter­ritoire répertoriés dans l'arrêté du 12 janvier 1994 modifié et actualisé, fixant la liste des opé­rations ouvrant droit au bénéfice de la carte du combattant au titre de l'article L. 253 ter (L 311-2) du Code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre (CPMI-VG).

Ainsi, quels que soient l'OPEX, leur statut et l'unité à laquelle ils appartenaient, tous les militaires ayant servi pendant 120 jours sur ces territoires peu­vent prétendre à la carte du com­battant.

Sur demande, pourront aussi prétendre à la croix du combattant volontaire avec bar­rette missions extérieures, les appelés et les réservistes opéra­tionnels qui se sont portés volon­taires pour participer à ces opé­rations. Ils devront être titulaires de la carte du combattant au titre des opérations extérieures, de la médaille commémorative fran­çaise avec agrafe, ou de la médaille d'outre-mer avec agrafe au titre de l'opération concernée, et avoir servi dans une unité combattante.