L'ARC DE TRIOMPHE

 

 

 

 

26 FEVRIER 1806

Construction de l'Arc de Triomphe

L'architecte français Jean-François-Thérèse CHALGRIN amorce les travaux de l'Arc de Triomphe de l'Etoile commandé par Napoléon 1er en honneur de la Grande Armée. S'inspirant de modèles antiques, l'Arc de Triomphe parisien surprend par sa taille monumentale : 50 mètres de hauteur et 45 mètres de large. Les travaux seront interrompus à la chute de l'Empire et reprendront en 1825. En 1836, l'Arc de Triomphe sera définitivement achevé et inauguré par LOUIS-PHILIPPE.

 

 

LE MONUMENT

 

Il mesure 50 mètres de haut et plus de 45 mètres de large. L'arc des deux grandes façades atteint 20,50 mètres de hauteur pour une largeur de 14,50 mètres.

 

Les façades transversales sont percées d'un arc haut de 19 mètres sur une largeur de 8,50 mètres.

 

La frise qui décore les quatre faces représente les grands personnages de la Révolution et de l'Empire, ou encore le retour des armées d'Italie ou d'Egypte.

 

L'ornement est formé par les quatre groupes colossaux élevés sur chaque pied-droit de deux façades : côté avenue des Champs-Elysées, à droite, le Départ des Volontaires, encoe appelé la Marseillaise, de François RUDE et, à gauche, le Triomphe de l'empereur, sculpté par Jean-Pierre CORTOT.

Côté avenue de la Grande Armée, les deux hauts reliefs sculptés représentent la Résistance (à droite) et la Paix (à gauche).

 

Sur les surfaces intérieures des arcs sont gravés les noms des généraux et des batailles célèbres de la Révolution et de l'Empire.

 

Sur le sol, près du tombeau du soldat inconnu, plusieurs plaques de bronze commémorent des événements importants de l'histoire contemporaine : la proclamation de la République, le 4 septembre 1870, le retour de l'Alsace-Lorraine, le 11 novembre 1918, l'Appel du 18 juin 1940. Elles évoquent également le souvenir des combattants et des résistants de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que celui des « Morts pour la France » en Algérie, Tunisie et Maroc.


 

L'HISTOIRE

 

26 FEVRIER 1806

Construction de l'Arc de Triomphe

L'architecte français Jean-François-Thérèse CHALGRIN amorce les travaux de l'Arc de Triomphe de l'Etoile commandé par Napoléon 1er en honneur de la Grande Armée. S'inspirant de modèles antiques, l'Arc de Triomphe parisien surprend par sa taille monumentale : 50 mètres de hauteur et 45 mètres de large. Les travaux seront interrompus à la chute de l'Empire et reprendront en 1825. En 1836, l'Arc de Triomphe sera définitivement achevé et inauguré par LOUIS-PHILIPPE.

 

 

29 JUILLET 1836

Inauguration de l'Arc de Triomphe

L'Arc de Triomphe de l'Etoile que l'on connaît aussi sous le simple nom d'Arc de Triomphe, a été construit entre 1808 et 1835 sur commande de Napoléon. L'architecte principal était Jean-François-Thérèse CHALGRIN.

Ce monument est établi dans le 8eme arrondissement de PARIS, place de l'Etoile, en haut des célèbres Champs-Elysées.

Le 29 juillet 1836, l'Arc de Triomphe est inauguré à l'occasion du sixième anniversaire des TROIS GLORIEUSES.

Depuis 1896, c'est un monument qui est classé « monument historique ».

 

 

11 NOVEMBRE 1920 Inhumation du Soldat Inconnu

Le corps du soldat français mort pendant la première guerre mondiale est déposé dans une chapelle ardente au premier étage de l'Arc de Triomphe à PARIS. En hommage à tous les « poilus » tombés pour la France, il sera plus tard inhumé sous la voûte de l'Arc de Triomphe. Le corps du Soldat Inconnu a été choisi par un jeune soldat de la garde d'honneur, Auguste THIEN, parmi les huit cercueils de combattants non-identifiés.

 

 

LE MUSEE ET LA TERRASSE

A l'intérieur de l'Arc de Triomphe, les visiteurs découvrent un musée qui présente de nombreux documents : la construction et- le décor de l'Arc de Triomphe, les divers événements qui ont marqué l'histoire comme le retour des cendres de Napoléon 1er le 15 décembre 1840, la veillée funèbre de Victor Hugo le 29 mai 1885, le défilé de la victoire le 14 juillet 1919, l'arrivée du Soldat Inconnu le 28 janvier 1921, l'hommage du Général Charles de GAULLE sur la tombe du Soldat Inconnu dans PARIS libéré le 26 août 1944.

 

Depuis la terrasse, un splendide panorama s'offre à la vue des visiteurs : les Champs-Elysées, le Louvre, la Tour Eiffel, le Dôme des Invalides et, vers l'ouest, l'Arche de la Défense.

 

L'A.N.C.A C................. ET LA FLAMME

 

 

 

Août 1944, la défaite de l'Allemagne se précise, bientôt la bête nazie qui depuis 4 ans porte la mort dans l'Europe entière sera enfin vaincue.

 

Les cheminots, durant cette période tragique, payèrent un lourd tribut dans la lutte entreprise, puisque 450 d'entre eux furent assassinés, parmi lesquels Pierre SEMARD, Georges WOLDI, Jean CATELAS ; des milliers furent déportés et beaucoup ne revinrent pas, tels nos camarades GUGELOT, GAUTHIER, JOSEPH, PERREGOT, BRIN, PERIOT, GIRARD et tant d'autres militants de l'A.N.C.A.C, dissoute par le gouvernement de VICHY.

 

Mais ni les déportations, ni les fusillades ne devaient ralentir l'élan des patriotes, et le 10 août 1944, les cheminots déclenchaient la grève insurrectionnelle. Cette grève, désorganisant les transports ferroviaires de troupe et de matériels ennemis, créa l'enthousiasme qui entraîna l'ensemble de la population parisienne dans les combats libérateurs, elle a contribué pour une large part à hâter la libération de PARIS le 25 août 1944 et la défaite de l'ennemi nazi.

 

Sur la demande de l'A.N.CAC, le Comité de la Flamme a modifié son calendrier et c'est ainsi que notre Association Nationale a eu l'insigne honneur de ranimer la flamme, le 10 août 1965, jour anniversaire de la grève insurrectionnelle du 10 août 1944 et ceci sans discontinuer.

 

En raison de cet anniversaire, la cérémonie du souvenir au « Poilu Inconnu » doit revêtir une ampleur exceptionnelle et ce d'autant plus que nous serons les seuls ce jour là « comme association d'Anciens Combattants » pour accomplir le geste rituel.

 

Plus particulièrement dans la région île de France, et même au-delà, un gros effort doit être effectué et déjà, il importe que dans chaque section soit envisagée une très large participation.

 

Tous les cheminots se souviennent de la grève insurrectionnelle du 10 août 1944 et de son action déterminante, aussi ils auront à cœur de se rendre au rassemblement place de l'Etoile -Charles de GAULLE en ce mercredi 10 août 2016.

Le COLONEL Henri ROL-TANGUY

 

Commandant la région des Forces Françaises de l'Intérieur

de l'Ile de France


 

 

 

Henri ROL-TANGUY, (1908 / 2002) homme politique et résistant fiançais, qui a dirigé l'insurrection de PARIS contre les allemands en août 1944

 

Né à MORLALX (Finistère) dans une famille de marins, Henri TANGUY, dit Henri ROL-TANGUY, travaille comme ouvrier métallurgiste. Il rejoint très tôt le parti communiste, et s'engage dans l'action militante. Lors de la guerre d'Espagne, il fait partie des brigades internationales et occuppe le poste de commissaire politique.

 

Mais c'est surtout durant la seconde guerre mondiale que Henri ROL-TANGUY s'illustre. Il entre dans la Résistance dans les rangs des Francs-Tireurs et Partisans Français (FTP ou FTPF). Connu sous le nom de colonel ROL, il organise les différents réseaux dans la région parisienne et devient, le 5 juin 1944, le chef d'état- major des Forces Françaises de l'Intérieur (FFI) pour la région Ile de France. Dans ce cadre, il prend la tête de l'insurrection de PARIS, qui débute le 18 août 1944. Après une trêve signée le 21, il décide, en accord avec le Comité Parisien de Libération, de reprendre les combats de rue.

 

Dans le même temps, le général Charles de GAULLE obtient d'EISENHOWER d'envoyer la 2eme Division Blindée ( 2ème D.B) du général LECLERC aider à la libération de PARIS. Le 24 août, la division blindée entre dans la capitale. Le commandant allemand de PARIS, le général Diétrich von CHOLTITZ, signe une convention de capitulation avec le général LECLERC. Le lendemain, ROL-TANGUY convainc cependant ce dernier de le laisser signer également cette capitulation, obtenant ainsi la reconnaissance du rôle de la Résistance intérieure dans la libération de la capitale.

 

Membre du comité central du parti communiste français de 1964 à 1987, Henri ROL-TANGUY était compagnon de la Libération et grand-croix de la Légion d'honneur.

EN CE MOIS D'AOÛT 1944

 

PARIS n'attend pas...............

 

15.000 hommes et 10 chars constituent la garnison allemande de PARIS.

Le 19 août, la capitale se révolte. Les FF. I occupent les mairies et la préfecture de police. Aux

Tuileries, au Palais-Bourbon, à l'Ecole Militaire, au Luxembourg, la fusillade retentit.

« Tenez bon ! Nous arrivons ! » fait dire le général LECLERC aux insurgés.

La presse de la Résistance n'a pas perdu son temps : elle paraît au grand jour dès le 21 août.

 

Et aussi le...........

1er - La2ème DB du Général LECLERC débarque en Normandie,

4.000 tziganes exterminés à AUSCHWITZ,

08 - le colonel ROL TANGUY lance l'ordre général d'opération n°7 « les transports ennemis ne doivent pas passer »,

10 - les cheminots déclenchent la grève............. ,

14 - le Comité Parisien de Libération appelle à les soutenir.............. ,

16 - 34 jeunes gens exécutés par les allemands au bois de Boulogne, à PARIS,

18 - la C.G.T et la C.F.T.C appellent à la grève générale. Postiers, Policiers, s'y mettent, les

tunnels du métro sont interdits à l'occupant, PARIS se hérisse de barricades, on s'arme sur

l'ennemi, on se bat............. ,

20- la gestapo assassine une centaine d'habitants près de LYO N,

21- au soir, 61 des 80 quartiers de PARIS sont libérés ainsi que les trois quarts de la banlieue, les

Hitlériens ne possèdent plus que six points d'appui sur trente sis, 25 - les SS massacrent 126 civils à SAINT-GENIS-LAVAL près de MAILLE, en Indre-et Loire, les blindés de la 2ème D.B aident les 100.000 F.F.I d'Ile de France à réduire et à chasser l'ennemi de la région parisienne. Gare de PARIS MONTPARNASSE, le général LECLERC et le colonel ROL TANGUY reçoivent la capitulation nazie. Le gouvernement provisoire de la République, présidé par le général Charles de GAULLE s'installe dans la capitale.

CHEMINOTS, SOUVENEZ-VOUS!

 

les cheminots dans l'insurrection

 

Partout dans Paris les barricades s'élèvent

Comme en 1848, comme en 1871, le peuple de Paris passe à l'action insurrectionnelle qui libérera notre capitale.

cheminots

 

Vous avez l'honneur d'être à l'origine de cette gigantesque lutte libératrice.

Par la grève, vous avez tout d'abord arrêté tout trafic boche diminuant ainsi terriblement le potentiel de guerre de l'ennemi nazi.

Stratégiquement, vous avez contribué sensiblement à l'avance des alliés. Ensuite, vous avez déclenché la grève générale et enfin l'insurrection.

 

Votre grève sera historique

 

Vous resterez à la pointe du combat en luttant les armes à la main. Avec le peuple parisien, vous exterminerez le boche. Déjà les cheminots groupés dans les milices patriotiques ont participé énergiquement à la libération de notre Patrie. Sur tous les réseaux, les cheminots sont entrés dans leurs dépôts. Partout ces établissements sont des bastions de la résistance.

 

sud- est les camarades des différents « centres », s'armant sur les boches, ont fait sauter le rail de raccordement de la grande ceinture de VILLENEUVE, -un déraillement qui obstrue deux voies à Bercy.

-au raccordement de la ceinture à Bercy, les cheminots coupent les voies retardant le départ des trains de repli.

-à CONFLANS, plusieurs wagons de blé, pris à l'ennemi sont mis à disposition du ravitaillement d'ALFORTVILLE et CHARENTON,.

-attaque au fusil-mitrailleur d'un train boche à la ceinture (passerelle de Picpus).

 

sud-quest, à IVRY, les cheminots, dans une expédition combinée avec les forces locales, tuent six allemands, en blessant plusieurs, s'arment sur l'ennemi et se retirent sans perte.

 

ouest, aux Batignolles les cheminots attaquent le dépôt, tuent deux allemands, en blessent grièvement un, récupèrent ainsi les armes. Au cours de cette action qui a permis la réoccupation du dépôt, quatre de nos camarades sont blessés.

 

NORD, à la Chapelle, le Comité de grève a mis à la disposition de la Croix- Rouge pour les besoins de la population, 40 wagons chargés de vivres arrachés aux boches. Les cheminots de ce centre, groupés dans les milices patriotiques, d'accord avec les autorités compétentes de la résistance procèdent à l'arrestation des cheminots traîtres à la Patrie.

 

est, les cheminots de NOIS Y participent en accord avec les milices locales à la prise de la Mairie. Voici des exemples parmi tant d'autres qui démontrent que les cheminots sont dans la lutte insurrectionnelle.

 

IL FAUT AMPLIFIER CETTE LUTTE

 

Tous les cheminots à partir de 18 ans doivent appartenir aux milices patriotiuques et se battre, se battre les armes à la main contre l'ennemi qu'il faut exterminer.

Honneur aux camarades de Vitry, qui sont morts en combattant pour la libération de la Patrie. Debout, cheminots Parisiens pour venger nos héros tombés pour que vive la France.

 

Le Comité Central de la Région Parisienne

L'appel à l'insurrection (1944)

APPEL DU C.N.R A L'INSURRECTION

(19 août 1944)

 

A LA NATION FRANÇAISE, AU PEUPLE PARISIEN

 

Voici l'heure que nous attendions depuis quatre ans. Sans la voir, mais pour que nous puissions la voir, des dizaines de milliers de Français ont donné leur vie, des centaines de milliers de Français ont sacrifié leur liberté. Au bout du chemin des douleurs, il est à portée de notre main de reprendre nos destins d'hommes libres.

 

Les armées américaines et britanniques déferlent vers la Loire et la Seine, cependant que les meilleures divisions allemandes sont tenues à la gorge. Au terme d'un admirable effort, l'armée soviétique menace le territoire ennemi. Les temps vont s'accomplir où la liberté française soulèvera la pierre du tombeau, où la justice reparaîtra sur la terre, qui fut en Europe sa plus ancienne patrie, où après tant d'horreurs et d'humiliations, nous retrouverons l'honneur et la fierté.

 

Il n'est pas est possible que nous assistions en spectateurs à la victoire. Nous venons d'une trop dure épreuve, d'une trahison trop lourde pour n'avoir pas à cœur de faire nous aussi notre tâche, à l'heure qu'a marquée l'Histoire.

 

Déjà, les Forces Françaises de l'Intérieur, plus riches cependant de bravoure que d'armes, ont puissamment contribué aux progrès désormais foudroyants des forces alliées. Grâce à elles, la France broyée, bafouée mais vivante par l'espérance et par la volonté, n'e se présentera pas les mains vides dans l'assemblée des peuples, le jour prochain où, sur un monde consolé, la Paix et la Justice se tiendront par la main.

 

Le moment est venu de l'insurrection nationale. Sous le commandement des chefs des Forces Françaises de l'Intérieur, sous l'autorité des Comités Départementaux et Locaux de Libération, les Français doivent passer à la lutte.

 

Fidèles à la discipline, sourds à la provocation dans l'union totale de tous les patriotes, les Français se lèveront pour combattre et pour vaincre, selon les directives du Gouvernement provisoire de la République, présidé par le Général de Gaulle, et du Conseil National de la Résistance, agissant en son nom sur le territoire envahi.

 

La République sera proclamée en présence du peuple de Paris. Aucun maquignonnage, aucune combinaison louche ne seront tolérés. Il n'y a pas d'autre gouvernement légitime de la France que le Gouvernement provisoire de la République, présidé par le Général de Gaulle.

 

C'est l'heure du courage. La Victoire est là.

 

LE CONSEIL NATIONAL DE LA RESISTANCE

 

Le programme du Conseil National de la Résistance rend au pays son indépendance nationale.

 

De nombreuses mesures sociales réaffirment les principes du droit au travail, du droit au repos, du relèvement des salaires, de la garantie du pouvoir d'achat, d'une retraite convenable, de la sécurité sociale, des droits syndicaux, d'une politique scolaire laïque et démocratique, des nationalisations des grandes entreprises, de la représentation des salariés, de la culture pour tous...

 

Personne parmi les dirigeants de la Résistance ne songe à aller à contre-courant.

3059511
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Total
793
2660
14611
3017628
59313
95129
3059511
Votre IP: 54.226.58.177
19/01/2019 04:23