Châlons en Champagne

 

 

Notre section locale est en deuil, Jean HENDZIACK nous a quittés.

 

Jean et moi étions amis depuis plusieurs décennies. Jean a donné de sa personne et de son savoir, toute sa vie. Il effectua son service militaire de 1952 à 1954, en Tunisie. Expert-comptable, il est rappelé en 1956, au 21eme RI stationné à Colmar et il est envoyé en Algérie, un mois plus tard. En tant que sous-officier, il remplit les fonctions de comptable et vaguemestre de sa compagnie. Il participa aux opérations dans la région de Sidi-Bel-Abbès, avec la légion.

Il a effectué une carrière professionnelle à la Caisse Mutuelle Marnoise d’Assurance jusqu’à sa retraite. Ses fonctions à l’intérieur du monde Ancien Combattant sont multiples : Vice-Président départemental de la Marne, de la FNACA, pendant 20 ans ; Secrétaire du Comité d’entente des anciens combattant et de la maison du combattant ; Trésorier et vérificateur aux comptes d’un grand nombre d’associations ; Présent à toutes les cérémonies commémoratives et patriotiques Chalonnaises.

Il a pratiqué aussi dans le domaine de l’action sociale ; Il était membre du Conseil départemental des anciens combattants et des victimes de guerre auprès de l’ONAC-VG ; Deuxième vice-président de ce conseil pendant 10 ans qui comportait des commissions « mémoire », « solidarité » et « porte-drapeau ». C’était un très bon camarade, discret, sérieux, pertinent, avenant et d’une grande politesse, jamais un mot plus haut que l’autre et à l’écoute de tous.

Pour le travail qu’il a fourni au sein du monde ancien combattant, il a été décoré de la médaille « échelon OR » de l’ONAC-VG. Tous les ans, lors de la période du 11 novembre, il participait à la confection et à la distribution des colis douceurs pour nos ressortissants en EHPAD, RPA et hospitalisés à domicile.

A l’ANCAC, un « ami de l’ANCAC », il était très à l’aise, il assistait à toutes nos cérémonies en gare, même celles concernant Pierre SEMARD, à nos assemblées générales ou il intervenait à bon escient. Il était d’excellent conseil pour nous. Il appréciait nos bons repas conviviaux. Les camarades de la section l’estimaient par sa présence, sa bonté, sa politesse, sa discrétion et son savoir-vivre.  Jean et moi étions des amis intimes. Une grande confiance nous unissait.

A l’ANCAC, un « ami de l’ANCAC », il était très à l’aise, il assistait à toutes nos cérémonies en gare, même celles concernant Pierre SEMARD, à nos assemblées générales ou il intervenait à bon escient. Il était d’excellent conseil pour nous. Il appréciait nos bons repas conviviaux. Les camarades de la section l’estimaient par sa présence, sa bonté, sa politesse, sa discrétion et son savoir-vivre.  Jean et moi étions des amis intimes. Une grande confiance nous unissait. Il laissera un vide énorme au sein de notre monde anciens combattants.

Nous avons eu de nombreux vécus Jean et moi.Jean restera un symbole de vie et de courage.

Adieu Jean, tu resteras dans nos mémoires

 

 

Section de Châlons en Champagne

Le président

Pierre Maigret

Dijon

 

Malgré la pandémie, la section a pu commémorer le 102eme anniversaire de l’armistice, signée le 11 novembre 1918 en gare de Rethondes.

Cette guerre a fait 11 400 000 morts dont près de 10 000 cheminots.

La cérémonie s’est déroulée en deux parties et en petit comité.

D’abord devant la stèle de la région SNCF en présence d’un représentant de la direction régionale, d’Isabelle BERANGER Secrétaire du CASI et du secrétaire du secteur CGT des cheminots Actifs et Retraités, Jean-Christophe GOSSART.

  • Dépôt de Gerbe
  • Minute de silence
  • Marseillaise

 

 

 

Ensuite nous sommes allés au Dépôt de Perrigny

.

Lecture du message de l’UFAC devant le monument aux morts.

En présence d’un représentant du Technicentre,

 du Syndicat CGT des cheminots actifs et retraites

Des responsables de section ANCAC et son porte-drapeau

  • Dépôt de Gerbe ANCAC et Syndicat CGT
  • Minute de silence
  • Marseillaise

 

 

 

Robert MOULLIERE

Président de la section ANCAC de Dijon

 

Rennes

Jean COURCIER cheminot résistant, déporté à MATHAUSEN est décédé. Il était adhérent de la section ANCAC de RENNES. Aux ateliers, il sabotait le matériel utilisable par l’occupant. La nuit il couvrait de graffitis les murs de de Rennes, contre les nazis et leurs collaborateurs. Il publiera une des premières revues clandestines à Rennes contre l’occupant. Avec ses camarades ils la distribueront discrètement aux cheminots. Avec d’autres résistants de ce groupe, ils seront emprisonnés en 1941, puis déportés à MATHAUSEN.

Il sera nommé officier de la légion d’honneur.

Le film « La bataille du rail de René Clément s’inspirera en partie de la résistance des cheminots Rennais.

 

Robert BAPTIER

Président National

Angoulême

 

Cérémonie du 11 novembre de l’Armistice de 1918

 

L’ANCAC Charente comme chaque année présente à la gare d’Angoulême avec son Président Jean-Pierre COLAS lors de la cérémonie du 11 Novembre 2020 devant la plaque de la gare pour le 102ème anniversaire qui avait mis fin à la première guerre Mondiale, un conflit qui avait duré quatre années.

En présence, du représentant du maire d’Angoulême Laid BOUAZZA du député Thomas MESNIER, d’un représentant de la SNCF, Le Président des anciens Combattants de la FNCAC, notre porte - drapeau Jacques NEBOUT.

Les dépôts de gerbes par le député, le représentant du Maire et une gerbe SNCF Anciens Combattants par le représentant de la SNCF.

Après un moment de recueillement, Les autorités ont remercié le porte-drapeau.

A cause de la pandémie nous étions limités à six personnes et nous n’avons pas lu le message de l’UFAC.

                                                                           Jean-Pierre COLAS