Simone WEIL au Panthéon

Un an après son décès, c’est tout naturellement que l’ancienne ministre et présidente du parlement Européen soit la cinquième femme à reposer avec son mari dans le monument consacré « aux Grands Hommes ».

L’entrée au Panthéon de Simone WEIL, rescapée de la SHOA suscite une émotion intense dans tout le pays.

Rendre hommage à Simone WEIL, c’est aussi un moyen de transmettre aux jeunes le devoir de mémoire sur les victimes des persécutions nazies, dans les camps de concentration.

Un public nombreux a rendu hommage au couple Weil dans la nef du Panthéon le 1er juillet 2018.

 

Robert Baptier

 

 

L’ « Argent » pour les armées, pas pour les anciens combattants

 

Adoptée le 28 juin, la loi de programmation militaire 2019-2025cprévoit de consacrer 295 millions d’euros à la défense dans les 7 années à venir, pour atteindre à terme 2% du PIB consacrés aux dépenses militaires, en commençant par une hausse de 1,7 milliard d’euros par an jusqu’en 2020, de 3 milliards par an à partir de 2023.

L’augmentation des crédits alloués à l’armement nucléaire :237 milliards d’euros sur 6 ans.

Le mouvement de la paix dénonce » une gabegie » et rappelle qu’un seul des 64 missiles nucléaires M51 dont le remplacement est prévu, coute 150 millions d’euros soit le cout de matériel de santé nécessaire à notre pays.

Cette démarche est contraire avec les traités internationaux signés par la France.

Des crédits qu’il aurait fallu réduire et les consacrer à la paix dans le monde.

 

Le secrétariat national

 

 

Réforme Ferroviaire

La loi « pour un nouveau pacte ferroviaire » ayant été adoptée, le président de la République a promulgué le décret le 27 juin pour la réforme ferroviaire.

Les négociations vont s’accélérer au niveau de l’entreprise comme au niveau de la branche, en vue de la définition d’une nouvelle convention collective avec la direction de la SNCF.

Rien n’est réglé concernant le devenir des petites lignes.

Les négociations sociales à venir seront longues et complexes. Il s’agit maintenant de mettre la mobilisation sur des rails différends.

 

Le secrétariat national

 

Vous pouvez télecharger le message de l'UFAC pour le 11 novembre 2018 à l'adresse suivante:Telechargement du message

 

------------ MESSAGE---------------

de

L'UNION FRANÇAISE DES ASSOCIA TIONS DE COMBATTANTS

ET DE VICTIMES DE GUERRE (U.F.A. C.) *

 

Au centième anniversaire de l’Armistice du

11 novembre 1918

* L'UFAC souhaite que ce message soit lu par une jeune fille ou un jeune garçon. Il convient que la lectrice ou le lecteur ait non seulement lu le texte auparavant, mais aussi qu'il lui ait été explicité. Il appartient don à toute instance éducative ou associative contactant la future lectrice ou le futur lecteur, d'assurer cette information au travers, entre autres, de témoignages.

 

Aujourd'hui, la France commémore le 100e anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918.

Il n'est pas une ville, il n'est pas un village de France qui ne garde, gravé dans la pierre d'un monument ou dans I mémoire des hommes, le souvenir de l'héroïsme d'une jeunesse terriblement éprouvée et décimée par cinquante-deux mois de combats meurtriers.

Souvenons-nous des paroles de Georges CLEMENCEAU, Président du Conseil, annonçant l'Armistice, ce 1 Novembre 1918, à la Chambre des députés : "Honneur à nos grands morts qui nous ont fait cette victoire. Par eux, nous pouvons dire qu'avant tout armistice, la France a été libérée par la puissance des armes. La guerre est finie reste à gagner la Paix".

Nous ne pouvons oublier le courage et l'abnégation de nos valeureux aînés tombés au Champ d'Honneur. Toutes ces générations venues du monde entier, qu'elles fussent européenne, africaine, américaine, asiatique ou océanienne, se sont battues pour un idéal de paix, de liberté et de fraternité.

De cette Première Guerre mondiale qui a causé des millions de victimes, ne résonnent plus aujourd'hui que I rappel de l'indicible souffrance endurée par l'ensemble des belligérants et leurs familles, une souffrance faite d cauchemars, de privations, de souffrances et de deuils.

Unissons dans le souvenir, tous ces soldats de Métropole, d'Afrique, d'Outre-mer et des Pays alliés, qui or également versé leur sang pour la France, une France qui sortira terriblement meurtrie de cette guerre :

        1 400 000 morts

           740 000 invalides

        3 000 000 de blessés

        des centaines de milliers de veuves et d'orphelins

En ce jour de commémoration, l'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guen (UFAC) en appelle à la conscience et à la mémoire de chacun, afin que l'acceptation du sacrifice suprême < l'espérance qui habitaient toutes ces victimes, inspirent nos actions en faveur de la Paix, de la Solidarité et de ! Fraternité,

Vive la République !

 Vive la France !

 

2849358
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Total
3525
3096
9622
2816798
44438
104805
2849358
Votre IP: 54.159.44.54
14/11/2018 22:38