Daniel CORDIER

 

Daniel CORDIER, l’avant dernier Compagnon de la Libération et ancien secrétaire de Jean MOULIN est décédé à l’Age de 100 ans. Ayant rallié la France libre fin juin 1940 à Londres. Il avait été nommé en 1941 au service action du Bureau Central de Renseignement et d’Action (BCRA), les services secrets des Forces Françaises Libres (FFL). Parachuté en France en 1942, il est embauché par Jean MOULIN à LYON et reste à son service jusqu’à ce que celui-ci soit arrêté en juin 1943. Un hommage national lui a été rendu par le président de la république.

                                                                Robert BAPTIER

                                                                Président National

Maurice GENEVOIX est entré au PANTHEON

Avec lui, l’ensemble des combattants de la première guerre mondiale y figurent désormais symboliquement cent deux ans après l’armistice. Car un seul corps y est entré, celui de l’écrivain Maurice Genevoix, qualifié de « porte-voix du peuple de 1418 ».

L’auteur de « ceux de 14 » a été panthéonisé, par le président de la république. La cérémonie en hommage a eu lieu le mercredi 11 novembre. Son livre est l’un des plus importants témoignages littéraires de ce conflit. Il devient le septième romancier à rejoindre ce « temple des grands hommes ». Beaucoup de spécialistes de la période estiment que trois écrivains ont marqué de leur empreinte la première guerre mondiale :

  • Henri BARBUSSE avec « Le Feu ».
  • Roland DORGELES a publié « Les Croix de Bois » ;
  • Maurice GENEVOIX va bâtir « Ceux de 14 ».

La cérémonie a aussi marqué le centenaire de l’enterrement du soldat inconnu sous l’arc de triomphe, non-identifié, il symbolise l’ensemble des soldats tombés.

Le Secrétariat National.

 

Informations sur le budget 2021

Le budget réservé aux anciens combattants et victimes de guerre est connu, en baisse de0,7 millions d’euros (2 millions d’euros en 2020 au lieu de 2,7 millions d’euros en 2021). Les crédits d’action sociale de l’ONAC, en baisse, 25 millions d’euros au lieu de 26 millions d’euros. Les grandes associations conviées le 28 septembre à exposer leur analyse sur le projet des crédits alloués ont précisés que notre âge (80 ans et plus) ne supportait plus les tergiversations et les reports de solutions toujours remises à plus tard. Au cours de cette réunion, il a été rappelé les principaux points à résoudre : la valeur du point PMIVG (14,68 €) qui accuse un retard de 6,40 %, il devrait être à 21,48 €, « si le rapport constant » de référence de la fonction publique était appliqué. La nécessité de réunir très rapidement la commission tripartite, (gouvernement, parlementaires, et associations d’anciens combattants), la demi-part aux conjoints survivants était déjà prévue dans le budget précèdent au 1er janvier 2021. La campagne double pour tous les anciens d’AFN qui en sont privés par rapport à leurs prédécesseurs des conflits précédents, a fait l’objet d’une intervention. Le sujet devrait être étudié par une commission.

Robert BAPTIER

Président National

 

Décès d’André FILLERE

 

 

Chers Camarades

 

Je suis chargé par le bureau national de l’ANCAC de vous faire part de nos sentiments de profonde amitié à l’occasion de décès d’André FILLERE.

 

Nous ressentons vivement la perte d’un militant de grande qualité.

Notre association avait appris à l’apprécier par ses interventions dans la défense

des droits des anciens combattants.

En vous présentant toutes nos condoléances ainsi qu’à ses proches.

Nous vous prions de croire à nos sentiments de sincère affliction.

 

 

 

                                                                                          Pour le secrétariat national

                                                                                                            Robert BAPTIER