Trains de nuit sauvegardés

La mobilisation citoyenne pour le maintien et le développement des trains de nuit a fini par payer.

En 2016, le gouvernement avait décidé l’arrêt de six des huit lignes existantes.

Quelque 61000 signatures de protestation ont été recueillies. Le ministre des transports a confirmé que les deux lignes restantes, Paris-Briançon et Paris-Rodez-La Tour de Carol seraient maintenues.

Pour le collectif « Oui au train de nuit », qui regroupe diverses associations avec le soutien de plusieurs syndicats, c’est une formidable victoire.

Les deux dernières lignes bénéficieront d’une enveloppe de l’état de 30 millions d’euros pour la rénovation des voitures qui seront désormais équipées de Wifi

                                                                                   Le secrétariat National

77ème Anniversaire de la mort de Pierre SEMARD

 

En ce 77ème anniversaire de l’assassinat de Pierre SEMARD une fois encore nous rendons hommage et avec lui aux cheminots tombés dans la lutte contre le nazisme, pour la libération de la France, pour la paix et le progrès social et humains.

Le Jeudi 7 Mars prochain, l’ANCAC avec les cheminots, se réuniront dans les gares, dépôts, places pour évoquer l’engagement et le combat de toute la corporation cheminote à travers l’un des fondateurs de notre Association Nationale.

Pierre SEMARD a été assassiné par les nazis le 7 Mars 1942 à Evreux. Il paya de sa vie son engagement syndical et politique.

Entretenir la mémoire de Pierre SEMARD sur tous les aspects de l’histoire de cette période, c’est faire œuvre utile pour les générations présentes et à venir, un présent marqué des idées pour lesquelles Pierre SEMARD s’est battu dans le contexte d’alors qu’il s’agisse du combat pour imposer la paix de celui contre le fascisme et ceux qui prônent l’exclusion.

En ce jour d’hommage, plus que jamais, nous portons un « devoir de mémoire », mais aussi « devoir de résistance » face à la crise du libéralisme destructeur.

                                                           Le secrétariat national

 

COMMUNIQUE de lUFAC

Profanation de l'Arc-de-Triomphe

et de la Tombe du Soldat Inconnu

 

A l'issue des manifestations qui ont eu lieu ce samedi 1er décembre 2018 à Paris, l'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC) tient à exprimer sa plus forte indignation face au comportement de manifestants ayant entraîné la profanation de l'Arc de Triomphe et de la Tombe du Soldat Inconnu.

 

Le mépris manifesté vis-à-vis de ce lieu emblématique qu'est l'Arc de Triomphe de Paris et la violation du Tombeau du Soldat Inconnu sont des actes condamnables au regard de l'Histoire de France et de ce que représentent ces lieux : symboles de la reconnaissance de la Nation en hommage à celles et ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie au service de la France et de ses valeurs de Liberté, d'Egalité et de Fraternité.

 

L'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC) en appelle à la responsabilité de chacun et au respect des symboles de la Nation.

 

Paris, le 1er décembre 2018

 

PACTE FERROVIAIRE

 

Le gouvernement n'arrive pas à convaincre de l'efficacité de sa politique, même situation à la SNCF où la direction de l'entreprise peine à persuader les cheminots et leur encadrement de la pertinence de la réforme ferroviaire et de son plan stratégique pour le « développement » du service public du rail.

Parallèlement les élus et la population sont confrontés aux premières répercussions de la mise en œuvre du pacte ferroviaire avec des annonces de fermetures de lignes, de guichets, de dessertes de gare, de sites, ce projet révèle les véritables objectifs de la réforme dont les conséquences seraient à terme catastrophiques pour les usagers et les cheminots. C'est pourquoi nous devons continuer à protester sur les conséquences de cette réforme.

Les premiers effets de cette loi ne se sont pas fait attendre :

-Dessertes TGV, suppression des arrêts dans les villes moyennes.

-SNCF mobilités se transforme en simple tractionnaire et liquide ses gares en vue de préparer la nouvelle filiale « GARE »

-Le fret continue sa lente agonie.

-SNCF réseau se prépare à liquider les petites gares. Les annonces en LIMOUSIN, en CORREZE et dans les VOSGES en marquent les prémices.

Les budgets confirment que les investissements se concentreront sur les flux massifs des
métropoles pour maintenir l'existant........... à suivre.

 

Le secrétaire national

3182503
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Total
1290
2340
3630
3164675
48079
48231
3182503
Votre IP: 207.174.130.114
26/03/2019 20:11