Abaissement de la condition d'âge Pour obtenir la demi-part « Anciens Combattants »

Les Anciens Combattants, titulaires de la carte du combattant ou d'une pension servie en application du Code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre (CPM(VG), ainsi que leurs veuves et veufs, peuvent désormais prétendre à une demi-part supplémentaire de quotient familial à partir de 74 ans au lieu de 75 ans. Cette mesure s'applique à compter de l'imposition des revenus de 2015.

Obsèques

 

Les démarches après un décès

 

Lorsque le décès vient frapper douloureuse­ment une famille, mal­gré le chagrin, il faut entre­prendre rapidement un certain nombre de formalités. Si la per­sonne décède à son domicile ou dans la famille, la premiè­re démarche consiste à appe­ler un médecin immédiate­ment pour faire établir un certificat médical de décès. Ensuite et dans les 24 heures, le décès doit être déclaré à la mairie du lieu où il est sur­venu. Le déclarant devra se munir de sa pièce d'identi­té, du certificat médical de décès, du livret de famille ou d'une pièce d'identité du défunt. Cette formalité peut être effectuée par l'entrepri­se de pompes funèbres si elle en est chargée par la famil­le. Si le décès a eu lieu à l'hô­pital, l'établissement s'en chargera. La mairie délivre des copies de l'acte de décès. Il est prudent d'en demander une dizaine pour les diffé­rents organismes, dont vous trouverez ci-après une liste non exhaustive. Ils doivent être avertis rapidement et autant que possible sous hui­taine.

Qui contacter ?

  • Les établissements bancaires.
  • L’employeur ou les Assedic.• Les caisses de retraite (régi­mes obligatoires, complé­mentaires ou volontaires).
  • La CPAM.
  • Le service d'aide sociale si la personne percevait l'allocation personnalisée d'autonomie (APA).
  • Le propriétaire du logement
  • La mutuelle maladie.
  • Les sociétés de crédit.
  • Le centre des impôts.
  • EDF-GDE
  • La compagnie des eaux
  • France Télécom et, le cas échéant, les autres opéra­teurs téléphoniques.
  • Le notaire chargé de la suc­cession.
  • Les assurances (habitation, véhicule, assurance-vie ou décès).

 

 

Pour les bénéficiaires du régime spécial de la SNCF

Le règlement des CPR prévoit le verse­ment à certaines bénéficiaires, d'une allo­cation en cas de décès du retraité, du conjoint de celui-ci ou de sa veuve affiliée à la caisse de prévoyance. L'imprimé «avis de décès» (CP 214R), rempli et accompa­gné, des pièces justificatives permet le ver­sement de l'allocation décès et la mise en service d'une pension de réversion. Ce document est à disposition dans tes antennes et points d'accueil périodiques des CPR ou sur Internet www.cprsncf.com.

 

Impôts locaux d'une personne accueillie en maison de retraite

 

 

Les personnes âgées de condition modeste bénéficient des dispositifs d'exo­nération et de dégrèvement sur l'habita­tion principale après l'avoir quittée pour une maison de retraite, si elles conservent la jouissance de leur ancien domicile. C'est ce que répond le secrétariat d'État chargé du Budget à une question posée par un sénateur.

D'une manière générale, les allégements de taxe foncière et de taxe d'habitation concernent uniquement le logement dans lequel le contribuable réside habituelle­ment et effectivement avec sa famille. Les personnes qui résident en maison de re­traite et qui conservent la jouissance de leur ancien domicile ne devraient donc plus pouvoir bénéficier pour ce logement des mesures d'exonération ou de dégrève­ment réservées à l'habitation principale. Cependant, par dérogation prévue au Code général des impôts (CGI), les per­sonnes hébergées durablement en maison de retraite peuvent bénéficier, pour leur ancien domicile, des dispositifs d'allége­ment de taxe foncière et de taxe d'habita­tion, prévus pour l'habitation principale, dès lors qu'elles remplissent les conditions d'âge et de revenu pour y avoir droit. Il en va de même en cas d'hébergement dans un établissement de santé autorisé à dis­penser des soins de longue durée. Ces dispositions dérogatoires permettent de prendre en compte la situation des personnes âgées en foyer résidence.

 

Le Code général des impôts précise que ces dispositions dérogatoires supposent que l'ancien domicile soit libre de toute occupation.

OPERATIONS EXTERIEURES

Près de 300 000 hommes et femmes vont pouvoir demander la Carte du Combattant

 

En la demandant dès aujourd'hui, 150 000 à 300 000 hommes et femmes ayant séjourné au moins 120 jours en opération extérieure (OPEX) pourront obtenir, à partir du ler octobre 2015, la Carte du Combattant (Article 87 de la Loi de Finances pour 2015,loi 2014-1654 du 29/12/20l4).

 

Une minorité d’entre eux sont encore dans l'armée, mais la grande majorité (100 à 200 000) ont aujourd’hui retrouvé la vie civile et vont donc devoir faire les démarches indispensables à l'obtention de ce titre.

 

Pour connaître les nouveaux critères d'attribution et faire leur demande dès aujourd'hui, ils peuvent se faire aider gratuitement par la Mutuelle de Retraite Anciens Combattants qui leur fournira le document officiel, la liste des documents à joindre et les informera sur les droits à réparation attachés à la Carte du Combattant et au Titre de Reconnaissance de la Nation, parmi lesquels le droit à constitution d'une rente mutualiste ancien combattant non imposable, subventionnée par l'Etat de 12.50% à 25%, bénéficiant en plus chaque année des majorations légales des rentes viagères, dont les versements constitutifs sont déductibles en totalité du revenu imposable et qui selon l'option choisie permet le reversement du capital constitué à la personne désignée.

 

3176926
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Total
19
2206
12251
3149978
42502
48231
3176926
Votre IP: 54.36.149.18
24/03/2019 00:21