IMPRESSION DU JOURNAL L’APPEL

Année 2019

 

Dernier Article

Sorties presse

Dates cérémonies

Janvier

Février                N°384

Mars

 

 

31 Janvier

 

20 Février

7 mars

Pierre Semard

19 mars

Cessez le feu en Algérie

Avril

Mai                     N°385

Juin

 

 

06 Avril

 

23 Avril

 

Mercredi 8 mai

Armistice39/45

Juillet

Août                   N°386

Septembre

 

 

6 Juillet

 

18 Juillet

 

Samedi 10 août

Grève insurrectionnelle

Octobre

Novembre          N°387

Décembre

 

 

10 Octobre

 

20 Octobre

 

Lundi 11novembre

Armistice 14/18

 

Calendrier 2019

Secrétariat Elargi

Mercredi 16 Janvier

2019

 

Mercredi 25 Septembre

2019

Bureau National

Mercredi 19 Juin

2019

 

Mercredi 27 Novembre

2019

 

Mercredi 13 Mars

2019

Assemblée Générale Nationale

Mercredi 22 Mai

2019

 

 

 

 

 

Samedi 10 Août 2019

75ème anniversaire de la grève insurrectionnelle des cheminots le 10 Août 1944

 

 

Orphelinat national des chemins de fer

L'ONCF, ce sont aujourd'hui 53 561 adhérents

qui apportent leur solidarité à 695 pupilles dont 74 handicapés.

L'ONCF adhère à la convention des droits de l'enfant et s'inscrit chaque année dans «La journée internatio­nale des droits de l’enfant » le 20 novembre.

L'ONCF a pour but de venir en aide moralement et matériellement aux orphelins de ses adhérents. Notre association a été fondée le 8 juillet 1904.

L'ONCF, c'est un accompagne­ment des pupilles jusqu'à l'entrée dans la vie active : Versement d'al­locations, d'aide aux études, à la culture ou au sport...

La maison de l'ONCF à Montreuil héberge des pupilles dans le cadre de leurs études ou de leurs loisirs.

Le Chalet Pierre Semard situé dans la vallée de Chamonix est à votre disposition pour vos loisirs été-hiver à la montagne

 

75éme Anniversaire du Débarquement de Normandie le 6 juin 1944

 Le 6 juin 1944 à l’aube une armada de 4266 navires de transport et 722 navires de guerre s’approche des côtes normandes.

Elle s’étale sur un front de 35 kms et transporte pas moins de 130 000 hommes, Britanniques, Américains, et Canadiens pour la plupart. Plus de 10 000 avions la protègent.

Baptisé du nom de code (Overlord) cette opération aéronavale demeure la plus gigantesque de l’histoire.

Dwight Eisenhower, les généraux Bradley et Patton et le Maréchal Britannique Montgomery décident de débarquer en Normandie, au sud de la Seine, l’objectif est d’installer une tête de pont sur les plages, puis de s’emparer du port en eau profonde de Cherbourg afin d’intensifier les débarquements d’hommes et de matériels.

Il n’empêche que d’impressionnantes fortifications parsèment le littoral océanique des Pyrénées à la Norvège. C’est « le mur de l’Atlantique ». L’arrière-pays du Cotentin a aussi été inondé dès janvier 1944 par les Allemands et protège contre d’éventuels atterrissages par des pieux, tranchées, mines.

Vers minuit trois cents éclaireurs sont parachutés derrière les marais du littoral sur la presqu’île du Cotentin. Ils balisent les terrains d’atterrissages pour les planeurs qui les suivent, 23500 parachutistes de trois divisions sont lâchés derrière les lignes Allemandes, leur mission est de dégager la plage Utah et de couper la route qui relie Caen à Cherbourg à Sainte-Mère Eglise mais certains d’entre eux tombent au centre du village où ils sont mitraillés par les Allemands avant d’avoir touché terre.

A l’intérieur des terres, les réseaux de résistance s’activent, ils ont été avertis par la BBC par le message codé des vers de Verlaine    

« les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone »

Le général Eisenhower reconnaitra que les réseaux de résistance les ont beaucoup aidés.

Au matin du jour J à 5h30 les avions bombardent les fortifications des plages et des falaises. Une heure plus tard cinq divisions commencent à débarquer sur les plages aux noms codés de l’ouest vers l’est : Utah et Omaha, Gold, Juno et Sword.

Le commando français de 177 hommes commandé par le capitaine de corvette Philippe Kieffer avait pour objectif de prendre d’assaut une position fortifiée : un ancien casino à Colleville Montgomery. Aujourd’hui trois de ses soldats sont toujours en vie.

Les hommes progressent sur les plages sous le feu des Allemands qui tirent du haut des blockhaus. La résistance de la Wehrmacht est rude au dépit de la médiocrité des troupes en particulier sur Omaha-Beach où les Américains frôlent la catastrophe.

La chance sourit enfin aux alliés et à la fin de la journée 135 000 hommes ont réussi à poser le pied sur le sol français.

Les Américains déplorent 3400 tués et disparus, les Britanniques 3000, les Canadiens 335, mais au total les pertes s’avèrent beaucoup moins importantes. Les bombardements des villes normandes ont par ailleurs causé beaucoup de victimes civiles et des villes ravagées à 95%.

Au soir du 6 juin, les alliés ont finalement réussi à établir une tête de pont sur la côte où ils peuvent débarquer des millions d’hommes en vue d’une offensive de longue haleine pour libérer la France, la Belgique, le Luxembourg, les Pays Bas.

Saluons le courage des alliés qui ont contribué à la victoire et à la reddition sans conditions de l’Allemagne nazie.

 Annette COLAS

 

 

 

3406039
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Total
1920
1676
11362
3381547
36309
50104
3406039
Votre IP: 157.55.39.232
18/07/2019 23:20