57ème Anniversaire du « Cessez le feu » en Algérie

 

Message du 57ème Anniversaire du « CESSEZ LE FEU »

En ALGERIE LE 19 MARS 1962

 

Il y a 57 ans le « cessez le feu » était proclamé en Algérie. Les accords signés le 18 mars 1962 par les représentants du gouvernement français et les représentants du gouvernement provisoire Algérien qui stipulaient que « le cessez le feu » devait intervenir le 19 mars 1962 à 12 heures.

Ainsi ce conflit qui avait duré prés de huit années prenait fin.

Près d’un million et demi d’hommes passèrent sous les drapeaux dont 317 500 d’active et 1 505 500 appelés et rappelés. Tous les soldats accomplirent les taches les plus variées du métier de soldats qui affronte l’ennemi à celui de bâtisseurs de village.

Dans toutes ces missions a commencer par la plus dure, celle ou l’on risque sa vie dans les djébels, les soldats du contingent ont fait preuve de courage et sont restés fidèles aux institutions de la république.

30 000 soldats français y ont laissé leur vie, 650 000 blessés et plus de 1 000 disparus, côté Algérien près d’un million de morts.

Depuis 2012 le 19 mars reste la seule journée Nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires.

Aujourd’hui dans toutes les villes et villages de France nous commémorons le 57 anniversaire du « cessez le feu » le 19 mars 1962.

Rendons hommage aux morts et marquons l’importance primordiale que nous accordons à la commémoration de cette date pour les deux peuples.

Si le passé est écrit, l’avenir se construit avec les jeunes de plus en plus associés à nos cérémonies, regardons notre histoire avec lucidité, puisons de dans les leçons du passé.

Renouvelons notre volonté de contribuer à bâtir un monde de vie, de progrès et de justice dans le respect de la liberté et de la dignité humaine.

Construisons un monde solidaire et de paix.

                                                                       Vive la France

                                                                       Vive la Paix

Journée Nationale du Souvenir des Victimes de la Déportation

 

Samedi 27 Avril 2019

 

En avril et début mai 1945, les forces alliées libèrent les camps de concentration. Beaucoup de survivants doivent à l’extraordinaire solidarité des déportés d’avoir survécu, solidarité organisée par la résistance dans les camps, on sait aussi que la résistance ne limita pas ses activités à la solidarité mais prépara et exécuta comme à BUCHENWALD une véritable opération armée pour empêcher les SS de tuer les survivants et contribuer à la libération des camps.

Cette journée du souvenir permet de se rappeler les souffrances et les tortures subies par les déportés dans les camps de la mort.

Nous rendons ainsi hommage au courage et à l’héroïsme de ceux et celles qui en furent les victimes.

En donnant une large place aux rescapés, nous participons au travail d’histoire et de mémoire.

                                                                       Le secrétaire national

BUDGET 2019 DES ANCIENS COMBATTANTS

 

Le projet de loi de fiances relatif aux anciens combattants et venu devant l’assemblée nationale et pour la première fois il n’a pas fait l’objet d’une séance exclusive, mais impartie dans le budget des armées.

Il y avait, pour cette séance, la ministre des armées et la secrétaire d’état Mme DARRIEUSSECQ.

Nous n’avons plus de secrétaire d’état chargé des anciens combattants et de la mémoire l’arrivée d’Emmanuel MACRON nous a privés de ministre dédié plus de séance spécifique et de débat consacré.

Le budget est en baisse de prés de 4% et en dépit des mesures nouvelles qui sont présentées sur la carte du combattant de 1962 à 1964.

Rien sur la valeur du point de pension et l’indice de la retraite du combattant en vue de rattrapage les pertes du pouvoir d’achat des pensions l’état réalise une économie d 160 millions d’euros.

Le rapporteur spécial a calculé que le budget avant perdu 680 millions d’euros depuis 2012, somme qui aurait permis d’améliorer la situation des plus démunis.

Rien n’est annoncé pour ce qui concerne les bonifications de campagne ou la demi-part fiscal en faveur des veuves dont le mari est décédé avant 74 ans.

                                                                       Le secrétaire national

 

Trains de nuit sauvegardés

La mobilisation citoyenne pour le maintien et le développement des trains de nuit a fini par payer.

En 2016, le gouvernement avait décidé l’arrêt de six des huit lignes existantes.

Quelque 61000 signatures de protestation ont été recueillies. Le ministre des transports a confirmé que les deux lignes restantes, Paris-Briançon et Paris-Rodez-La Tour de Carol seraient maintenues.

Pour le collectif « Oui au train de nuit », qui regroupe diverses associations avec le soutien de plusieurs syndicats, c’est une formidable victoire.

Les deux dernières lignes bénéficieront d’une enveloppe de l’état de 30 millions d’euros pour la rénovation des voitures qui seront désormais équipées de Wifi

                                                                                   Le secrétariat National

3176957
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Total
50
2206
12282
3149978
42533
48231
3176957
Votre IP: 54.226.175.101
24/03/2019 00:36