Alès

 Roger MARICHEZ est décédé à l’Age de 88 ans.

 

Après le service militaire en Allemagne, puis en Algérie, il intègre la SNCF comme chef de circonscription, il sera instructeur au centre de formation équipement de la Folie, à Nanterre (92). Il part ensuite, sur la région Méditerranée, dans l’arrondissement voies et bâtiments (VB) de Nîmes (GARD), puis sera affecté dans les sections équipement Marvejols (LOZERE) et enfin Béziers.

            Il fut un militant du syndicat CGT et du parti communiste. Il se retira à ALES et continua son action syndicale et politique. 

            A l’ANCAC à Alès il sera commissaire aux comptes de la section.

Repose en paix cher camarade

La Seyne et Toulon

 

La réunion des sections de Toulon et La Seyne qui s’est tenue le 20 mai à 14h30 au domicile du président, avait pour thème la mise au point et la réorganisation du fonctionnement de la section de la Seyne sans pour autant la dissoudre.

Pour ce faire, 13 membres des deux sections étaient convoqués.

Etaient présents : Muriel Sigaud, Louis Defendini, Jacques Vanacloy, Gaby Minassian, Claudette Occelli, Anne Gravelle, Louis Dutto.

Etaient excusés : Antoine Santini, Christiane Bono, Michel Fauré, Fernand Reboul, Jean-Paul Isnard, Claude Signoret.  

Après l’ouverture de la séance par Louis Dutto, dont il donna une rétrospective des faits antérieurs sur la vie de la section, Muriel Sigaud fit part des principaux points importants qui méritaient débat entre les présents pour cette réorganisation sans dissolution.

Chaque membre présent s’exprimait sur la suite à donner. A l’issue de cette discussion, il fut décidé de réunir les responsables de la section de la Seyne et Toulon, en assemblée générale extraordinaire, le 4juin afin de nommer les futurs responsables des postes à pourvoir, secrétaire et trésorier et de porter à la connaissance des élus de la municipalité de la Seyne le compte-rendu.

                                                                                                               Louis Dutto

Sotteville-les-Rouen

Hommage à Jean VORAIN

Notre doyen nous a quittés

Au cours du service religieux un hommage lui a été rendu par son fils retraçant son passage parmi nous dans une assemblée à l’écoute dans un profond silence.

Jean en 1937 tu montes à Paris pour y effectuer un stage d'apprenti boulanger. Mais la deuxième guerre mondiale est déclarée, la. Tu te diriges au hasard vers CAEN et tu frappes à la porte d'un couvent de religieuses pour y travailler. Celles-ci t'ont accueilli et à plusieurs reprises t'ont caché afin de t’éviter le TOE instauré par les Allemands. A tes 20 ans en 1944 tu t'engages dans l'armée française pour l’Indochine après avoir signé un contrat de 5 ans. Deux de tes frères t'ont rejoint, mais le retour ne s'est fait que pour deux, ton frère Maurice est décédé sur place, en Indochine.

Arrivé sur le sol français tu te maries et en 1951 tu entres à la SNCF pour y effectuer ta carrière et voici la retraite bien appréciée. Pendant celle-ci tu as toujours trouvé à t'occuper, mais après avoir passé 97 ans dans la même maison, c'est de celle-ci que tu partiras pour un nouveau voyage.

Tu as été titulaire de la croix du combattant volontaire, de la médaille commémorative "Agrafe Indochine" et le titre de reconnaissance de la nation.

Les camarades de l'ANCAC présentent à toute ta famille leurs sincères condoléances.

Au revoir Jean.

Jean-Pierre BEAUFILS

Président de la section de Sotteville.

Bergerac

Cérémonie du 8 mai 2021 en gare de BERGERAC.

Malgré la pandémie, il était de notre de notre devoir de ne pas oublier ceux qui ont donné leur vie pour notre droit à la paix.

Après un dépôt de gerbe par le président de la section ANCAC, accompagné de MM. Jean PERILLE, Jean-Claude GORCE et un employé de la gare.

Madame Danielle GAGNOU a lu le message de l’UFAC.

 

Une autre cérémonie s’est déroulée à BANNEUIL, devant le monument aux morts, en présence de Monsieur le maire et d’un adjoint.

Après un dépôt de gerbes, le message de l’UFAC a été lu par Madame Danielle GAGNOU.

 

Pour la section ANCAC

Le président Jean FOURNIER

 

 

Dijon

76eme anniversaire de la victoire sur le nazisme.

La section a commémoré le 8 mai 1945.

Les cheminots ont rendu hommage à ces femmes et à ces hommes qui sont entrés en résistance dans la clandestinité et ont engagé le combat pour la libération de la France ainsi qu’aux combattants de la France Libre et à ceux des armées alliées.

Il faut s’inspirer aujourd’hui de l’esprit de résistance de nos ainés qui ont non seulement assuré la libération de notre pays et l’anéantissement du fascisme mais aussi la reconstruction et la remise en fonctionnement démocratique de la France avec la mise en œuvre du programme du Conseil National de la Resistance qu’il faut défendre et protéger en le réactualisant pour répondre aux attentes et aux besoins d’aujourd’hui.

N’oublions jamais leurs sacrifices et restons vigilants.

Deux cérémonies ont eu lieu :

L’une à la Direction Régionale SNCF, cour de la gare.

En présence de :

Madame Isabelle BERENGER secrétaire du CASI.  

Monsieur LACOUA représentant la direction régionale.

Monsieur HOAREAU adjoint au maire de DIJON.

Monsieur Jean-Christophe GOSSARD du Secteur Fédéral CGT des cheminots Actifs et Retraités.

Monsieur Guy ZIMA Administrateur du Groupe Ferroviaire Unifié.

Monsieur Daniel MENARD secrétaire de la section CGT des retraités.

Notre porte-drapeau Jean LENEUF.

De nombreux membres de notre section et de cheminots de la direction régionale.

  • Lecture du message de l’UFAC.
  • Dépôt de gerbes : ANCAC-SNCF-Ville de DIJON.
  • Minute de silence.
  • La Marseillaise, le chant des partisans.

L’autre cérémonie au Dépôt de Perrigny.

 

Assistaient à cette cérémonie : 

  • Le chef du technicentre de Dijon-Perrigny.
  • Le syndicat CGT du dépôt de Perrigny.
  • Le Secteur Fédéral CGT des cheminots Actifs et Retraités.
  • De nombreux cheminots du dépôt.

Lecture du message de l’UFAC par un jeune cheminot

Minute de silence - Dépôt de gerbes – Marseillaise – Le chant des partisans.

Robert MOULLIERE

Président de la section   

 

Brive

 

 

 

En raison du contexte actuel nous avons pu malgré tout faire une petite cérémonie à la stèle de la gare en présence d'un représentant SNCF, un représentant de la ville de Brive, et deux drapeaux.

Après lecture du message de l’UFAC par l’ANCAC une minute de silence fut observée, puis la Marseillaise chantée par l'ensemble des

 présents.

                                                                      

 Le président de la section de Brive

                                                                                     DERRE Albert