Budget de la défense

Le budget de la défense, le deuxième de la nation après celui de l’éducation nationale, augmente de 4,5 % en 2021. Il sera supérieur de 22% à ce qu’il était en 2017, ce qui nous place en sixième position derrière les Etats-Unis, la Chine, l’Inde, la Russie.

Le carcan de la militarisation se traduit par une augmentation des budgets militaires exigée par l’OTAN, dont l’article 2 du traité de Lisbonne stipule qu’elle reste pour les états qui en sont membres, le fondement de leur défense collective et l’instance de sa mise en œuvre, face aux problèmes majeurs que sont le poids des dépenses militaires (1800 milliards de dollars par an sur le plan mondial). La France et l’Union européenne doivent favoriser une transition pacifiste caractérisée par une diminution des dépenses d’armement et l’augmentation des investissements en faveur de la construction de la paix.

Nous attendons des élus (européens et autres) qu’ils agissent pour une diplomatie sur la prévention et la résolution non-militaire des conflits.

                                                                    Le Secrétariat National

                                                                                                         

Etat d’urgence sanitaire

 

La France n’est pas sortie de l’état d’urgence sanitaire, l’Assemblée Nationale a voté, le 20 janvier en procédure accélérée, le projet de loi prorogeant ce régime d’exception jusqu’au 1er juin 202, (il devait initialement s’arrêter au 16 février).

Le texte prévoit une « clause de revoyure » d’ici là, avec une possibilité de le prolonger à nouveau jusqu’au 31 décembre 2021 si la situation au printemps n’est toujours pas satisfaisante.

Pour mémoire, l’état d’urgence sanitaire est ce qui permet au premier ministre d’adopter par décret et sans consulter les parlementaires, les mesures instaurant le couvre-feu, limitant la liberté de circulation celle d’entreprendre ou encore de se réunir. Une période qui nous oblige à reporter ou annuler nos réunions statutaires.

Après une année particulièrement éprouvante, l’avenir du vaccin est gage d’espoir pour chacun d’entre-nous et l’unique moyen d’empêcher l’apparition de formes graves de l’épidémie.

Prenez soin de vous !

Pour le Secrétariat National

 Robert BAPTIER  

 

Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN)

L’entrée en vigueur le 22 janvier 2021 du traité sur l’interdiction des armes nucléaires, ratifié par 51 états est un véritable levier judiciaire pour les rendre à terme illicites. Aucun pays détenteur de la bombe A n’a signé pour l’heure ce traité.

Un moment important puisque, du point de vue du droit international, la bombe atomique sera désormais bannie comme le sont les autres armes de destruction massive (bactériologiques au chimiques). Seuls quelques dizaines d’états ont ratifié le texte, mais aucune puissance détentrice de la bombe (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni, Inde, Pakistan, Corée du nord et Israël). Ni aucun pays ou sont stationnées ces armes du fait de leur appartenance a l’OTAN (Turquie, Belgique, Italie, Allemagne Etc…).

Un accord international est le fruit d’une longue bataille. Il a été adopté par 122 états à l’organisation des Nations Unies.

En effet, depuis 1970, il existe un traité de non-prolifération (TNP) qui permet aux puissances nucléaires de conserver la bombe A, tout en s’engageant à travailler à réduire leurs arsenaux. Les autres pays ayant ratifié le texte, eux se voient interdits de développer la bombe. A partir de maintenant, les pacifistes ont un levier de plus pour faire avancer leur cause.  

Pour le Secrétariat National

                                                                                                       Robert BAPTIER

Daniel CORDIER

 

Daniel CORDIER, l’avant dernier Compagnon de la Libération et ancien secrétaire de Jean MOULIN est décédé à l’Age de 100 ans. Ayant rallié la France libre fin juin 1940 à Londres. Il avait été nommé en 1941 au service action du Bureau Central de Renseignement et d’Action (BCRA), les services secrets des Forces Françaises Libres (FFL). Parachuté en France en 1942, il est embauché par Jean MOULIN à LYON et reste à son service jusqu’à ce que celui-ci soit arrêté en juin 1943. Un hommage national lui a été rendu par le président de la république.

                                                                Robert BAPTIER

                                                                Président National