Colonisation et guerre d’Algérie

 

 

         BENJAMIN STORA historien vient de présenter un rapport sur ces deux points au président de la république.

Une commission « MEMOIRE ET VERITE » chargée d’impulser des initiatives mémorielles communes entre les deux pays qui portera une vingtaine de préconisations visant à la reconnaissance du fait colonial et à l'apaisement des mémoires entre les deux peuples.

Un tournant dans la voie de la réconciliation.

             Un rapport que chacun pourra se procurer à partir du mois de mars dans les librairies 

                                                                                                       Robert MOULLIERE 

 

Cessez-le-feu en Algérie le 19 mars 1962

Message de l’ANCAC pour le 59ème Anniversaire

du cessez-le-feu en Algérie le 19 mars 1962

 

Il y a 59 ans le « cessez-le-feu » était proclamé en Algérie. Les accords d’Evian, signés le 18 mars par les représentants du gouvernement français et les représentants du gouvernement provisoire Algérien stipulaient que le « cessez-le-feu » devait intervenir le 19 mars 1962 à 12heures.

Ainsi ce conflit qui avait duré près de huit années prenait fin.

Plus d’un million et demi d’hommes passèrent sous les drapeaux, dont 317 500 d’active et 1 505 500 appelés et rappelés.

30 000 soldats français y ont laissé leur vie, 650 000 blessés et plus de 1000 disparus, du coté algérien prés d’un million de morts.

Depuis 2012 le 19 mars reste la seule journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires.

Aujourd’hui dans toutes les villes et villages de France nous commémorerons le 59ème anniversaire du « cessez-le-feu » le vendredi 19 mars 2021.

Rendons hommage aux morts et marquons l’importance primordiale que nous accordons à la commémoration de cette date pour les deux peuples.

Si le passé est écrit, l’avenir se construit avec les jeunes de plus en plus associés à nos cérémonies, regardons notre histoire avec lucidité, puisons dans les leçons du passé, renouvelons notre volonté de continuer à bâtir un monde de vie de progrès et de justice dans le respect et la dignité humaine.

 

Construisons un monde solidaire de paix.

 Vive la France, Vive la paix.

 

Pierre SEMARD

 

Commémoration du 79ème Anniversaire de l’assassinat de Pierre SEMARD

L’hommage à Pierre SEMARD, secrétaire général de la fédération des cheminots, offre à nouveau l’occasion aux cheminot-e-s d’honorer la figure devenue légendaire après qu’il eut été fusillé comme otage par les nazis, le 7 mars 1942 et qui reste présent dans notre corporation.

Il ne s’agit pas de faire un simple rappel historique pour éviter que certaines pages de notre histoire contemporaine ne tombent dans l’oubli, mais de faire en sorte que ceux qui, comme Pierre SEMARD sont morts pour défendre nos idéaux et de prolonger leur combat. C’est le message qu’il a transmis aux cheminots quelques heures a avant de tomber sous les balles nazies. Il est étonnant de mesurer à quel point les batailles revendicatives menées par cet homme sont modernes et d’actualité ;

  • Négocier les congés payés et une réduction du temps de travail hebdomadaire,
  • Travailler à la construction d'une entreprise nationale, publique, unique et intégrée de chemin de fer,
  • Donner au transport ferroviaire la dimension d'un service public indispensable au développement de la nation et à l'industrialisation des territoires, tout en répondant aux besoins des citoyens,
  • Associer à cette dimension l'exigence d'un statut et d'une protection sociale de haut niveau pour les salariés du rail,
  • Œuvrer à l'élaboration de conventions collectives dans les transports pour éviter la mise en concurrence des salariés de ce secteur.

 

Certes, le monde de 2021n’est pas celui des années 1940. Mais avec sa crise, le capitalisme tente de faire payer la note aux travailleurs et aux familles et s’acharne à liquider tout l’héritage social de la libération. La misère gagne du terrain, les attaques redoublent contre l’hôpital, l’emploi, le pouvoir d’achat, les retraites, l’école, les libertés, les collectivités territoriales, le service public et la démocratie de proximité.

Le transport ferroviaire, pour lequel Pierre SEMARD a tout donné, est méthodiquement démantelé sous les injonctions de Bruxelles au nom de la libre concurrence.

Plus que jamais, nous portons le devoir de mémoire mais aussi un devoir de résistance pour nous montrer digne du combat de Pierre SEMARD en faisant souffler un vent nouveau.

 

                                                                                         Robert BAPTIER

                                                                                                     Président National

 

 

PENSEZ A REGLER VOS COTISATIONS

« L’Appel du cheminot Ancien Combattant «

Permanence

Mercredi de 9h à 12h et de 14h à 16H

ANCAC

9 rue de Château-Landon- 75010 PARIS

Tel : 0142051213- Fax : 0158205530

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site : www.ancac.net